AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Sauver le magicien [Quête - Miles. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Dim 01 Mar 2015, 17:12

    Mes options se limitaient à un nombre si minuscule qu’il m’inspirait une grande exaspération, voire peut-être une frustration contrôlée. Si le Magicien n’avait pas l’intention de quitter son coin imprégné de sang séché, alors soit, c’était sa décision après tout. Cependant, après tout le chemin parcouru pour le retrouver, le laisser ici ne figurait pas dans mes plans. Que cela lui plaise ou non, je serais forcé de le traîner à l’extérieur de la pièce circulaire, de gré s’il modifiait son avis sur la question ou de force en cas de refus. Peu importait son choix d’ailleurs : toutes ces décisions se solderaient d’une manière identique. Je n’avais plus le temps de m’attarder sur les lieux. Chaque seconde qui s’écoulait nous rapprochait inextricablement du réveil de la femme. Je lui offrais une dernière occasion d’écouter mes paroles, sinon quoi je trouverais un moyen comme un autre de le soulever et l’amener dehors. Blessé ou non. L’heure des plaisanteries avait pris fin. « Je te le redemanderais pas une autre fois : Où sont tes blessures pour que nous puissions en finir le plus rapidement possible? » Le ton de ma voix avait changé. Désormais, je m’adressai à lui en employant une intonation plus froide et plus autoritaire, témoin principal de mon impatience qui grandissait peu à peu. En m’adressant à lui avec un ton pareil, j’espérais qu’il comprenne que je ne lui donnais plus d’autres options. La suite des événements était entre ses mains : C’était à lui de choisir la méthode que j’utiliserais contre lui. La douce ou la forte.

    Si j’en jugeais par son état lamentable, le premier choix serait le plus attirant pour un homme dans sa condition. Il ne manquait plus à voir si sa sagesse surpassait son entêtement dont les origines demeuraient mystérieuses. « … T’ai dit… de partir…Maintenant! » Il avait presque crier le dernier mot, mais sa hausse de voix lui arracha une énorme quinte de toux qui le força à cracher une germe de sang sur le sol, dont une partie des gouttes éclaboussa mes vêtements couverts de poussière. Le plus étonnant, c’était que je m’en souciais à peine. Alexei avait fait son choix, alors c’était à moi d’appliquer la conséquence qui accompagnait sa décision. « J’ignore pourquoi tu es si décidé à mourir, mais ne compte pas sur moi pour te laisser là. » dis-je, tandis que je faisais appel à ma télékinésie pour soulever son corps et le mettre sur ses deux jambes. L’effort que je déployai fut grand : C’était la première fois que je me servais de ce pouvoir pour faire bouger un homme. De plus, Alexei avait de la difficulté à rester debout. Son corps affaibli par les blessures chancelait dangereusement vers le sol et, sans l’aide que je lui fournissais, il aurait rapidement fini sur le sol. Son visage était défiguré par une grimace de douleur, l’une de ses jambes pendait mollement par terre, inutilisable, et son bras gauche était figé dans une étrange position. Tout ça, c’était sans inclure ses lambeaux de vêtements qui laissaient entrevoir des cicatrices infectées, couvertes de sang presque noir.

    Son état était encore pire que je le pensais – je pouvais mieux apercevoir l’ampleur des dommages depuis qu’il était debout – et je me demandais; comment allais-je pouvoir le transporter jusqu’à la sortie? « Qu’est… ce… que… tu fais..? … Lâ… lâche-moi…» Ma mâchoire se crispa. Avec Miles inconscient, sortir d’ici avant le réveil de la femme égalait plutôt à un miracle qu’à une simple entreprise. Si je parvenais à quitter la pièce avec l’un, je n’aurais jamais assez de temps pour revenir et partir avec l’autre. J’étais au cœur d’un dilemme stressant. Je ne voulais pas en abandonner un seul. Une voix, faible, s’éleva soudain dans la place, que je reconnus comme étant celle de l’Orisha. Je pivotai le plus lentement possible pour éviter de perdre de la concentration et échapper Alexei, et j’aperçu le jeune homme qui essayait de se relever, sans grand succès. À travers son débit de paroles bégayantes, je pus comprendre qu’il me disait de partir avec le Magicien et rejoindre ses deux frères, conseil auquel je protestai aussitôt. « Ne dis pas de conneries. Je ne vais pas te laisser pourrir ici avec une folle comme elle. » Je tentai de me rapprocher de lui à petits pas, en traînant Alexei dans mon sillage, mais les cris de souffrances qu’il poussa par la suite me dissuadèrent d’aller plus loin. J’étais pris dans une impasse : je ne pouvais plus bouger sans risquer de faire souffrir le Magicien qui traînait presque sur le sol.

    Puis, une seconde voix se fit entendre dans la pièce, sortie tout droit des ombres du chemin. Je la reconnaissais comme étant celle de Jake, mais il y avait quelque chose… un détail qui avait changé en lui. Il me paraissait désormais plus sombre, plus ténébreux. Je devais avouer que cette… aura… qui émanait de lui me démangeait désagréablement. Cependant, nous manquions trop de temps pour que je puisse m’attarder davantage sur le phénomène. Nous aurions amplement le temps de discuter une fois l’extérieur de ces satanés passages souterrains atteints. L’absence de Wallace était certes, étrange, mais je ne m’en préoccupai pas plus que nécessaire. « Nous avons Alexei mais je ne parviendrais jamais à le sortir d’ici tout seul. Si nous pouvions essayer de ne pas perdre trop de temps…» dis-je en pointant le corps de la femme du menton. Jake ne répondit pas, la mine sombre. À vrai dire, je n’avais pas l’impression qu’il m’avait entendu. Comme si son corps était véritablement présent mais que son esprit voguait ailleurs, dans un monde dont nous n’avions pas accès. « Jake? JAKE! » Mais en ce moment précis, j’avais besoin que le Magicien soit entièrement présent pour qu’il m’aide à transporter son frère. Quand il entendit son nom, Jake sursauta brusquement. Il me fixa pendant quelques seconds, avant de jeter un coup d’oeil à Alexei et de s’approcher de nous, la démarche lente et saccadée. Sans un mot, il passa le bras droit de son frère, qui était prisonnier entre la conscience et l’inconscience, sur son épaule. « C… C’est… t… toi…Jake?»

    Le pas chancelant mais assez solide pour ne pas tomber, il guida son frère cadet sur le chemin, sans prononcer le moindre mot, tandis qu’Alexei s’évanouissait peu à peu sur lui. Alors que Jake s’occupait du cas de son frère, je me dirigeai vers Miles, étendu piteusement sur le sol, et me penchai au-dessus de lui. « Est-ce que ça va? Je suis désolé pour la décharge, mais je n’avais pas d’autre choix. » Je lui tendis la main pour l’aider à se remettre sur pied. Son corps tanguait dans tous les sens, mais il semblait capable de garder un minimum d’équilibre. « Tu penses être capable de marcher ou je dois te traîner jusqu’à la sortie? » Personnellement, j’étais sûr de rien, mais je doutais qu’il puisse être en mesure de parcourir plusieurs mètres seul. À force d’utiliser la télékinésie sur Alexei, mon corps s’était légèrement affaibli, mais je pouvais toujours servir de soutien à l’Orisha si celui-ci donnait un peu du sien dans la tâche. Sans attendre sa réponse, je pris son bras – celui que je n’avais pas cautérisé avec mes flammes – et le déposai sur mon épaule. Son poids manqua de me faire flancher, mais je parvins à trouver un juste milieu qui me permit d’avancer, quoique très lentement. Jake et Alexei avaient déjà disparu parmi les ombres. « Tu ne trouves pas qu’il y a quelque chose de bizarre avec Jake?» demandais-je à Miles, la voix basse. À vrai dire, je m’étais mal exprimé. « Bizarre » n’était pas vraiment le terme approprié pour décrire le malaise que je ressentais à proximité du Magicien. Ça me faisait plutôt songer à… « Un Sorcier. C’est l’impression qu’il me donne à chaque fois que je le regarde. »

    MOTS:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Dim 01 Mar 2015, 20:31

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

Je n’aurais jamais cru un homme capable de se tenir debout avec ce genre de blessures. Or, Jake avançait dans notre direction d’un pas affreusement lent, titubant avec misère, mais il ne tombait pas, jamais. Péniblement, il trébuchait à quelques reprises, mais sans plus. Le gonflement de son œil droit ne paraissait pas le préoccuper et encore moins le sang qui coulait le long de sa jambe, tâchant la terre humide sur laquelle il déposait ses pieds. Encore, si je ne pouvais compter que ça, je n’énumèrerais pas les nombreuses plaies, qui coagulaient sûrement, que je voyais à travers ses vêtements déchirés, comme s’il avait été recraché par une violente tornade. Couché sur le sol, à observer les traits de son visage, j’entendais la voix de Scott informer le mage de notre départ prochain. Nous devions absolument quitter les lieux le plus rapidement possibles, et même si la victoire semblait nôtre, je ne voulais pas m’hasarder à ici plus longtemps de toute façon. Et pourtant, Jake ne dit rien. Le garçon aux cheveux d’ébène avait beau s’exprimer d’une voix peut-être plus forte qu’il ne l’aurait souhaité, avec un débit rapide et énervé, il n’était pas capable de faire réagir le Magicien, qui continuait de marcher vers nous, la tête basse, les yeux tournés en direction d’un point que nous n’étions pas en mesure d’observer nous-mêmes. Scott hurla alors son nom, l’initiative m’étonnant de manière à ce que je sursaute et grimace de douleur. Mais pour une fois, je n’étais pas le seul à réagir, le Magicien nous accordant enfin un brin d’attention. Ses pupilles noires, profondes, balaya la scène qui s’ouvrait devant ses yeux et se posèrent, en toute fin, sur la silhouette chétive de son frère cadet. En l’apercevant, j’imagine, il a dû avoir comme un déclic en lui, car il daigna enfin relever la tête et nous regarder, pour de vrai cette fois. Aussitôt, il alla prêter main forte à Scott et même s’il me parut un peu plus vivant maintenant qu’il y a quelques minutes, je sentais que quelque chose clochait néanmoins.

« Jake? », soufflais-je lorsqu’il passa juste devant moi.

Il sembla remarquer ma présence, mais ne paraissait pas prompt à m’offrir plus d’intérêt. Il ne faisait que suivre son chemin, m’oubliant sur le sol, pour s’approcher de Scott et d’Alexei, ces derniers bras dessus bras dessous. La tête me tournant, je me forçais à suivre la progression du mage, qui, une fois à la hauteur des deux autres hommes, se pencha mollement pour attraper son jeune frère.

« C… C’est… t… toi… Jake? »

Toujours aucune réponse et je les suivis des yeux, alors que le grand frère progressait tranquillement dans la pénombre de la caverne. Jake n’allait décidément pas bien. Lui qui aurait dû sauter de joie aux retrouvailles de son frère n’était même pas en mesure de lui adresser la parole quand ce dernier lui parlait. Pourquoi? Qu’est-ce qui s’était passé un peu plus haut, avec Killian? Et bordel, où se trouvait Wallace dans un moment pareil?!

Près de moi, Scott venait se positionner à ma hauteur. À sa question, j’hochais simplement de la tête, mon regard toujours rivé sur les silhouettes des deux hommes, qui s’engouffraient, à présent, dans la noirceur des tunnels.

« T’inquiète, c’est moi qui t’ai demandé de le faire alors ne t’en veux pas. »

J’observais avec intensité le dos de Jake, qui bougeait maladroitement au gré de ses pas. Pourquoi avais-je un mauvais pressentiment? Pourquoi cette atmosphère me dérangeait à ce point? Dans mes questionnements, la main de Scott, tendue vers moi, me sortit de mes pensées et je détachais finalement mes yeux du duo de Magiciens pour venir les poser sur mon ami, à qui j’attrapais l’aide offerte, volontiers. Une fois debout, non sans avoir esquissé d’affreuses grimaces, je me soutins à l’aide de l’Élémental qui m’offrit son épaule pour que je puisse m’y appuyer. Mes jambes étaient cotonneuses et peinaient à supporter l’intégralité de mon poids, mais je tiendrais bon jusqu’à notre sortie.

« Tant que je ne suis pas mort, je devrais être encore en mesure d’avancer. »

Humour noir. Mais je ne pouvais pas m’en empêcher, rien que pour me libérer de la suffocation dans laquelle m’étranglait cette ambiance. Nous commencions à faire quelques pas, incertain, quand je remarquais finalement la présence de Kira, qui se frottait énergiquement à mes jambes. Il avait changé d’apparence, une épaisse robe rouge, comme celle des flammes, habillant sa petite silhouette d’animal. Il me regardait avec ses grands yeux noirs obsidienne, affolé. Je voulus me pencher vers lui pour lui caresser le museau, mais mon corps s’y refusa, meurtri.

« Me fais pas cette tête-là, boule de poils, lui souriais-je, ne pouvait faire autrement à l’heure actuelle.

Il glapit, tournant autour de Scott et de moi-même en même temps que nous avancions. On dirait que sa querelle avec l’autre animal roux était du passé – et, mine de rien, ça l’était vraiment. Mon sourire se fana néanmoins, car le souvenir de cette petite dispute aurait toujours pu me mettre en joie contrairement à ce que nous vivions présentement, mais je ne pouvais songer à autre chose. Et la question que me glissa Scott à l’oreille n’arrangeait rien. Pire encore, elle m’inquiétait encore plus, car nous partagions mes doutes… Dans ce cas, étaient-ils vraiment fondés?

« Je ne pense qu’à ça… Il se comporte étrangement… »

Un silence s’imposa, alors que nous cherchions, en vain, les silhouettes des deux Magiciens dans le tunnel. Malgré mon aptitude à voir assez clairement dans le noir, je n’étais pas en mesure de les apercevoir.

« Un sorcier, murmura soudainement Scott. C’est l’impression qu’il me donne à chaque fois que je le regarde. »

Je m’arrêtais, alerte et choqué.

« Par Antarès! Tu n’y penses quand même pas? Est-ce que nous parlons du même Jake? »

Je me tus, réfléchissant quelques secondes à ces derniers propos. Dans un certain sens, Jake n’était plus vraiment Jake, c’était aussi évident que le nez au milieu du visage. Alors… Oui, nous ne parlions pas du tout du même Jake…

« Qu’est-ce que tu crois qui s’est passé plus haut, après notre départ? Ils auraient tué Killian? Ou… Enfin, tu as dû le remarquer toi aussi. »

Je marquais une pause.

« Wallace n’était pas avec Jake… Je ne suis peut-être pas assez optimiste, peut-être qu’il ne fait que surveiller Killian pour l’empêcher de faire d’autres siennes, mais… Avoue que c’est troublant… »

Nos pas résonnaient faiblement dans le tunnel obscur. Grâce à mes yeux, j’étais capable de guider avec plus ou moins de précision Scott, mais encore, je n’étais pas certain de la voie que nous empruntions. Pourtant, après un temps, je remarquais d’autres traces de pas, marquées dans la poussière du sol. Une ligne incertaine, comme un pied qu’on aurait traîné derrière soi, suivait un chemin précis. Nous la suivîmes, certains d’y voir là une trace laissée par Alexei lors de son transport. J’espérais qu’ils ne soient plus très loin à présent.


Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Lun 02 Mar 2015, 00:32

    Je n’étais pas encore certain sur l’explication qui pourrait nous éclairer sur l’étrange condition du Magicien aux cheveux bouclés. J’ignorais ce qui avait pu se produire à la suite de notre départ au milieu de leur affrontement contre Killian, mais si je comptais la disparition de Wallace et la mine sombre, aux limites de l’inquiétant, de son frère, comment pouvais-je ne pas songer au pire? Nous les avions laissés sur place après qu’il ait été décidé de séparer la mission en deux : Les deux frères étaient supposés distraire l’homme aux cheveux blancs, pendant que Miles et moi allions se mettre à la recherche d’Alexei. Cependant, ce Killian était un adversaire redoutable dont je ne pouvais pas sous-estimer la capacité de ses pouvoirs magiques. Je ne serais pas très étonné que les Magiciens eurent rencontrés des difficultés à le mettre au d’état de nuire. Donc, peut-être que… Si mes pressentiments m’orientaient effectivement sur la bonne voie, alors il était possible que le chauve ait pu tomber durant la bataille. Mes réflexions étaient sans doute un peu trop pessimistes, mais je ne pouvais pas encore rejeter cette possibilité tant et aussi longtemps que les doutes persistaient à demeurer dans ma tête. Ces pensées n’avaient peut-être pas leur place présentement, tandis que nous étions en plein cœur d’une course contre la montre. Je pouvais aussi bien me tromper aussi et avoir tort sur toute la ligne. Je ne possédais aucune preuve qui étaient capable prouver sans bénéfice du doute qu’il était bien mort. Cependant, je n’avais aucune autre façon pour expliquer le comportement sombre de Jake, qui, je devais l’avouer, captait plus mon attention que je le voudrais. Si c’était le cas, si le Magicien avait réellement assassiné Killian, pourquoi afficherait-il une tête aussi dépressive que celle-ci? Quelles étaient les conséquences que ce combat avait entraînées lorsque celui-ci s’était conclu? Plusieurs questions sans réponse, mais qui ne tarderaient pas à s’éclaircir quand nous aurions rejoint l’unique personne susceptible de répondre à nos interrogations.

    Quoi qu’il en soit, malgré mes doutes sur son soudain changement racial dû à un combat dont nous ne possédions aucunes informations, je poursuivis le chemin mal éclairé, repoussant toutes les pensées qui pouvaient me distraire de notre objectif principal – c’est-à-dire de sortir d’ici le plus rapidement possible. Nous avions marchés quelques mètres environs, le couloir s’illuminant peu à peu grâce à la lumière des torches qui ne se situaient pas très loin de nous à présent, quand, sans crier gare, Mélos, dont la démarche silencieuse lui avait permis d’échapper à mon regard, commença à grogner sans raison apparente. Le panda roux, qui se trouvait en avant du groupe, fixait quelque chose que nous étions incapable de voir depuis notre position. Je fronçai les sourcils, curieux de découvrir les raisons qui justifiaient une telle réaction et accélérai le pas pour rattraper l’animal, seul dans la première pièce circulaire. Habitué à l’obscurité qui régnait en maître dans le passage, je fus forcé de plisser les yeux, aveuglé par la lumière, pourtant si faible, qui émanait des torches. Quand mon regard s’habitua enfin à la clarté environnante, je pus les ouvrir sans risque. Et lorsque j’aperçu enfin ce qui alarmait Mélos, mes yeux s’écarquillèrent comme des soucoupes, incapable de me détacher de la scène macabre qui s’étendait devant moi. Il y avait du sang partout : sur les murs comme sur le sol, accompagné par une odeur nauséabonde qui manqua de me faire vomir. Mais ce qui attira tout particulièrement mon attention parmi ce spectacle sanglant fut le corps de Killian, qui trônait au centre de la pièce, inerte. Ses épais cheveux blancs, désormais recouvert de sang, tombaient sur son visage comme une sorte de rideau, nous empêchant ainsi de voir son visage, mais la pâleur cadavérique de sa peau et l’immobilité de sa poitrine m’indiquait indéniablement qu’il était bel et bien mort. Et, couché à ses côtés, se trouvait…

    Je déglutis bruyamment. Tout d’un coup, je fus incapable de respirer pendant plusieurs secondes, ne croyant pas ce que je voyais, ou plutôt, ce que j’aurais souhaité ne pas voir. C’était Wallace, étendu sur le sol… mort. Je faillis laisser tomber Miles, sous le choc que cette vision me renvoyait, alors que Mélos continuait à grogner, agité par le sang et l’odeur qui régnaient dans la salle. Aucune trace, cependant, de Jake et Alexei. Je conservai le silence pendant plusieurs secondes, ne sachant pas comment réagir, avant de me rappeler, aussi brusquement qu’une gifle, notre but principal. « Je… je crois que Jake et Alexei nous attendent dehors… » J’avais besoin de me changer un peu les idées et parler à Miles me procurait un semblant de bien-être, malgré l’évidence que relevait mon commentaire. « Dé…dépêchons-nous de les rejoindre. »

    J’accélérai, en pleine connaissance de cause, le rythme de notre marche et m’infiltrai dans le chemin sombre, sans jeter un second regard aux corps des mages qui se trouvaient derrière nous désormais. Je guidai le jeune Orisha dans le tunnel, tandis que mon cœur reprenait peu à peu un rythme cardiaque plus ou moins ordinaire. Les restants de la traversée se firent dans un mutisme total, sans que l’un de nous deux ose dire un seul mot, nos esprits toujours aux proies de l’agitation après ce que nous avions vus. Puis, nous finîmes par atteindre la sortie, à mon grand soulagement. Le soleil, qui était à son apogée quand nous nous étions introduits dans la grotte, était actuellement en train de se coucher. Ses rayons pointaient, pour la dernière fois de la journée, les épais nuages qui s’assombrissaient peu à peu à l’horizon.

    Nous avions passé beaucoup plus de temps que je le pensais dans ce réseau de souterrains. Je commençais d’ailleurs à ressentir le poids des événements sur mon corps – à moins que le corps de l’Orisha ne soit pas étranger à cette sensation? –, signe irréfutable de ma fatigue grandissante. Quoi qu’il en soit, je distinguai les silhouettes de Jake et Alexei à quelques mètres de l’entrée et, immédiatement, décidai de les rejoindre, lentement. Lorsque je fus assez proche des deux hommes, je remarquai presque aussitôt les larmes qui coulaient sur les joies d’Alexei, alors que son frère s’obstinait à garder les yeux rivés sur le sol. « Je… je suis désolé Alexei. Je n’ai pas pu le protéger. » Son frère cadet ne répondit pas. Il passa le revers de sa main sur ses joues pour essuyer ses larmes et détourna le regard. « Pardonne-moi. » Alexei lâcha un rire sans joie, qui se transforma rapidement en une horrible quinte de toux durant laquelle il recracha une immense gerbe de sang, qui tomba directement sur les bottes de son frère. « Je… je n’ai pas besoin… de tes excuses…» Son corps chancela soudainement par en avant. Si Jake n’avait pas réagi aussi rapidement, Alexei serait tombé sans la moindre douceur contre la surface rocheuse des Terres Arides. « Ce… ce n’est pas… de ta faute… si… si Wallace… est… est mort…» Il cracha une seconde fois du sang, qui créa une marée rouge encore plus énorme que la précédente. « Je… je… n’en ai… plus… pour très… longtemps….» Déjà, ses yeux avaient de la difficulté à demeurer ouverts et son teint, déjà si pâle et anormal, continuait à perdre ses couleurs. « Ne raconte pas de bêtise. Je vais bien trouver un moyen de… » « Arr… arrête… », L’interrompit brusquement Alexei. Sa respiration était irrégulière : Il avait de plus en plus de difficulté à reprendre son souffle. Bientôt, très bientôt, la faucheuse ne tarderait pas à s’emparer de son âme. Cependant, il continuait de lutter. Lutter contre l’inévitable, lutter contre la mort… Pour son frère aîné.

    MOTS:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Lun 02 Mar 2015, 16:38

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

Le soleil se couchait déjà à l’horizon et je me rendis compte qu’une journée entière venait de s’écouler entre mes doigts. Une journée seulement, pour que nous nous retrouvions avec trois cadavres sur les bras. Comme depuis plusieurs minutes déjà, un frisson horrible secoua l’intégralité de mon corps, mes pensées en proie avec la scène que nous avions laissée derrière nous, dans la grotte. Wallace et Killian étaient morts. Entre les deux yeux du premier, une lame était coincée et sur le corps du deuxième, un énorme bloc de terre s’était écrasé. Et maintenant, il y avait Alexei.

Dans la noirceur des tunnels souterrains, ils nous avaient été pratiquement impossibles de distinguer, précisément, l’état dans lequel il s’était trouvé. Oui, nous avions remarqué qu’il était blessé, faible et dans un état lamentable, mais ici, avec les rayons du soleil couchant qui courraient sur sa peau blanche, blanche, blanche, l’ampleur de son mal était plus qu’évident. Mes yeux suivaient les contours de son corps, dont la pâleur excessive de la peau m’alarma aussitôt. J’avais l’impression de voir mon père, pris avec sa maladie, dans le corps de ce jeune homme. Je déglutis, incapable de supporter cette image, mais je ne pouvais détourner les yeux maintenant. J’avais déjà croisé les yeux de la mort lorsque nous avions quitté la caverne dans laquelle les cadavres de Wallace et de Killian reposaient. J’avais plongé mon regard dans le leur, contraint d’y apercevoir le blanc vitreux de leurs pupilles éteintes. Mais cela, même quand je me sentis nauséeux, ne m’avait pas tourmenté plus que ça. J’étais resté choqué, certes, paralysé par le parfum de la mort qui nous entourait, par la vision des deux cadavres qui s’y trouvaient, mais cette image était encore plus difficile à soutenir que toutes celles précédemment.

« Chut… Je vais… Je vais trouver un moyen de te soigner! Attend…»

Déjà, sa main commençait à luire d’un faible éclat vert, comme lorsqu’il a soigné Kira de sa blessure.

« Ja…Jake! S’il-te-plaît! A…Arrête… »

Alexei haletait et ses paupières, sans crier gare, se refermèrent d’eux-mêmes. Les yeux du Magicien aux cheveux bouclés s’embuèrent encore plus, tandis qu’il gardait contre lui le corps de son petit frère.

« Je suis tellement désolé! Des sanglots incontrôlés agitaient tout son corps alors qu’il cherchait un semblant de souffle pour parler. Je suis tellement désolé de ne pas avoir été présent lorsque tu en avais besoin! Wa…Wallace et moi nous nous sentions si coupables… »

Alexei ne répondit pas, gardant les yeux fermés. Mais un léger râle, une mince respiration, se faisait tout de même entendre de sa bouche. Il était encore en vie. Cependant, plus les secondes s’égrainaient, plus il nous semblait que le jeune mage nous échappait.

« Je…Je m’ex…m’excuse, moi aussi, glissa faiblement Alexei contre le torse de son grand frère, qui le regardait les yeux larmoyants, rougis par une tristesse impossible à consoler. Je n’ai pas… sut me pro…protéger… Wa…Wa…Wallace est mort par ma faute… »

Jake secoua frénétiquement de la tête, gardant son frère dans ses bras, murmurant une nouvelle fois en échappant des larmes contre son visage.

« Tu n’es en rien responsable, tu m’entends? Nous étions conscients du danger. Wallace est mort heureux. Parce qu’il est parvenu à sauver son petit frère…

- Mais il est mort pour rien… Par…Parce que je… je vais mourir moi…moi aussi… »

Un silence s’abattit sur nos têtes, tandis que nous contemplions l’évidence même. Alexei allait mourir. Wallace est mort. Jake perdait deux frères. Et il ne pouvait rien y faire… Les doigts du Magicien se serrèrent brusquement en un poing, qu’il fracassa de toutes ses forces contre le sol.

« Jake?

- Pourquoi je n’ai pas été capable de vous protéger?! Wallace est mort! Tu vas mourir! Pourquoi… Pourquoi je suis incapable de vous garder auprès de moi?! »

Alexei trembla et au mouvement qu’esquissèrent ses bras, je compris qu’il avait voulu allonger ces derniers pour approcher Jake de lui et le serrer fort. Mais la faiblesse de son corps l’empêcha et il se laissa tomber dans les bras de son frère, son souffle se coupant subitement.

« Je… Je vous pardonne… Pour tout. »

Ses yeux noirs se posèrent sur le visage de son grand frère. Et pour la première fois, je vis apparaître un sourire sur les lèvres d’Alexei.

« Adieu Jake.

- NON! NON! Non, non! Alex… Alexei! ALEXEI! »

Une boule se forma dans ma gorge.

« Jake… Il est…

- ALEXEI!! »

L’homme poussa un hurlement et quelques morceaux de terre se soulevèrent du sol. Le pouvoir du Magicien s’activait, se déchainait au gré de ses émotions, qui explosaient. Je reculais d’un pas en voyant les blocs de terre se détacher du sol et venir s’écraser au loin. Il n’arrêtait pas de répéter la même litanie: « Pourquoi? Pourquoi? Pourquoi?» Et VLAM! Une autre envolée de blocs de terre qui vint se fracasser dans la poussière des Terres Arides.

J’étais… terrifié de voir la colère d’un homme brisé.
Et je me demandais si je ressemblerais à Jake, le moment venu...

Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Lun 02 Mar 2015, 18:56

    Alexei était mort.

    Cette nouvelle, ou, en employant des termes plus justes pour décrire la conclusion des événements, cette fatalité aurait pu devenir une source de tristesse, que ce soit pour son frère qui avait les larmes aux yeux ou simplement pour moi-même, choqué par la tournure que cette expédition avait empruntée. Mais j’étais incapable de ressentir la moindre peine à l’égard de la fin tragique. Je restais debout, à fixer le Magicien – ou le Sorcier, je ne savais plus réellement où il en était – déchaîné sa colère par l’intermédiaire de ses pouvoirs élémentaires liés à la Terre, aux prises des regrets qu’il ressentait pour ne pas avoir été capable de protéger ses deux frère de la mort, sans prononcer le moindre mot. Je me contentais de regarder ce spectacle, les yeux vides de presque tous sentiments. J’étais incapable de comprendre la souffrance qui entravait son cœur au point de lui faire perdre tout contrôle. Détrompez-vous, sa race n’avait strictement rien à voir avec l’indifférence qui me gardait prisonnier. Magicien ou non, je ne trouvais rien d’amusant à ce qu’il endurait : Il n’y avait absolument pas de quoi rire avec la douleur de cette perte, de son frère cadet qui était mort dans ses bras, le sourire aux lèvres. Simplement… je ne parvenais pas à accorder une grande importance pour la famille, avec une intensité aussi forte que celle de Jake.

    Je n’avais ni frère ni sœur à qui je pouvais porter secours ou consoler lors des épreuves difficiles qu’ils traversaient. Ensuite, j’avais été trahi par ma propre mère, celle qui m’avait aimé et chéri tout au long de mon enfance, ce qui contribuait entre autre à nuire mon attachement aux liens familiaux. Ainsi, pour cette simple et unique raison, je ne parvenais pas à comprendre le déluge de sentiment qui noyait le cœur à l’homme aux cheveux bouclés qui tentait, avec l’énergie du désespoir, de procéder à l’évacuation de sa rage en projetant, avec une violence inouïe, une pluie de roche à travers ces Terres Arides. J’aurais pu le laisser continuer, j’aurais pu poursuivre mon observation dans le plus grand de tous les silences, mais son entreprise compromettait, en quelque sorte, à notre sécurité, Miles et moi, de telle manière que je me sentis obligé d’intervenir. « Jake, arrête. Ça ne sert à rien de te défouler comme ça. Tu ne fais qu’empirer ton état. » Le Magicien était recouvert de toutes sortes de blessures et, s’il continuait à agir de la sorte, la fatigue et l’épuisement se rajouteraient à sa lamentable condition. Quoi qu’il en soit, je crus que l’homme ignorerait mes paroles – après tout, la colère surpassait souvent la raison – mais à ma surprise, il me répondit. « Qu’est-ce que tu en sais!? Tu te fiches te ce que je ressens, tu ne comprendras jamais! » Il avait raison sur ce point, mais, visiblement, il n’en avait pas encore fini :

    « Qu’est-ce que tu veux que je fasse hein? Que veux-tu que je fasse? » Je l’ignorais. J’ignorais ce qu’il attendait de moi, mais je tenais là une parfaite opportunité pour le calmer – ou du moins, essayer. « Tu penses sincèrement que c’est que ton frère voulait? Que tes frères voulaient? Ne me fais pas rire. » Mes paroles pouvaient sembler glaciales et peu amicales, mais je pouvais jurer que c’était exclusivement pour son bien. Pour une troisième fois dans la journée, je me portais volontaire pour venir en aide à un Magicien. Et j’espère que c’est la dernière fois. « Au lieu de te plaindre ici, à défoncer des rochers, tu pourrais, je ne sais pas… enterrer son corps ou annoncer la nouvelle à ses proches? Crier et hurler ne le ramèneront pas. » Je voyais, dans le regard de Jake, que mes mots le mettaient hors de lui, mais à la mention de « proche », cette étincelle de rage s’éteignit par elle-même, comme si elle n’avait jamais existé. Le Magicien baissa les yeux au sol et, soudainement, il ressemblait à un jeune enfant abandonné qui ne demandait qu’un peu de compagnie pour combler sa peine et sa solitude. « Il… Alexei a bien une famille… qui attend son retour, mais…» Je m’approchai du Magicien et lui tendit la montre à gousset de son frère. « Alors pourquoi tu ne commencerais pas par-là?» Jake ramassa l’objet doré au creux de sa main et la referma dessus, tout en l’approchant de son cœur. Je poursuivis, cette fois-ci en calmant légèrement le ton de ma voix. « Il est inutile de les faire attendre trop longtemps. Ne leur laisse pas le temps de se faire trop de faux espoirs. »

    Je parlais, tel un connaisseur de la matière, mais, au contraire, mes paroles n’étaient qu’une simple comédie orchestré par le jeune garçon que j’étais, doué dans l’art de la manipulation. « Je…» Jake releva soudainement les yeux vers moi, la posture bien droite. « Tu… tu as sans doute raison…» Il se tut quelques secondes. « … Merci.» Le Magicien gobait mes mots avec la même intensité que s’ils étaient réels. Et pour moi, ça ne faisait aucune différence. Ça me suffisait amplement.

    MOTS:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sauver le magicien [Quête - Miles. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» URGENT aidez moi à sauver 2 caniches - ADOPTES
» Dandelo [Clown & Magicien]
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» URGENT à sauver chiot croisé caniche-cairn délaissé (Var)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-