AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Sauver le magicien [Quête - Miles. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Ven 19 Déc 2014, 23:00

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

Si Kira recommençait à s’agiter dans mes bras, plus à cause de la soudaine proximité qu’il tenait avec le petit animal roux qu’à cause de mon propre énervement, la posture, droite et rigide, de Scott s’y contrastait complètement. Ses iris rouges étaient tournés dans ma direction, et il me semblait qu’ils essayaient de fouiller à travers mes yeux. Pourtant, de mon côté, même en cherchant en profondeur, je n’étais en rien capable de savoir ce qu’il pouvait bien se passer entre ses deux oreilles. Puis, enfin, il finit par accepter d’un air détaché, voire complètement indifférent, ma proposition. Je plissais des yeux, m’étant attendu à un minimum de protestations de sa part - tout le monde savait que les Élémentals ne portaient pas les Magiciens dans leur cœur - mais en ne voyant rien d’autre dans ses pupilles qu’un profond trou noir, je ne me posais pas plus de questions avant de me retourner vers nos deux hommes, restés silencieux. J’allais leur annoncer que c’était correct pour nous, que nous allions leur filer un coup de main - ou plutôt, un coup de main à Alexei - mais la voix de Scott reprit la parole, comme si elle n’avait jamais terminé.  Lentement, je fis face à l’Élémental, dont le visage s’était tordu sous l’étirement d’un long et large sourire glacial, mauvais. Ce dernier s’avança jusqu’au Magicien chevelu, lui arracha la montre à gousset pour la donner à son animal, qui mordit l’objet à pleine dent avant de sauter au sol, joueur. Si la petite bête rousse avait dans l’optique de s’amuser avec, il rectifia aussitôt sa décision au ton qu’employa Scott pour lui ordonner de trouver la trace d’Alexei. Le jeune garçon aux cheveux d’ébène ressemblait à un volcan prêt à exploser. Même s’il essayait de la faire taire, une haine véritable, une colère sans nom ne pouvait s’empêcher de s’écouler d’entre ses lèvres, qui esquissaient de nouveaux propos. Toujours aussi hargneux, toujours aussi tranchants. Il ne mâchait pas ses mots, allant même jusqu’à dire qu’il préférait mourir que d’être secouru par des frères comme Jake et Wallace. J’aurais pu l’arrêter, stopper ce torrent qui ne voulait plus se terminer, mais dans la situation actuelle, je préférais encore qu’il se lâche plutôt qu’il garde tout cela coincé dans sa gorge. Et, entre nous, je n’étais pas mécontent de ses actes.
Ils méritaient ce qu’ils leur arrivaient.

Pendant ce temps, l’animal roux cherchait frénétiquement la piste du Magicien disparu, levant bien haut sa truffe pour la laisser humer les différents parfums que portait le vent. Kira, en voyant son homologue roux marcher librement, se débattit dans mes bras pour partir également, mais je le maintenais fermement contre moi. Nous n’avions pas besoin qu’une nouvelle bagarre éclate maintenant, surtout avec l’atmosphère dont les dernières paroles de Scott nous avaient enveloppées. Je fixais Kira dans mes bras, qui venait de sortir les griffes. Aussitôt, je le lâchais, et la petite bête se libéra, ravie, en secouant frénétiquement son pelage épais.

« Toi alors… »

Par chance, il se tenait tranquille, la petite boule de poils rousse à présent retournée sur l’épaule de Scott, la montre à gousset entre les crocs. Je me tournais immédiatement vers l’Élémental, qui venait de lever un doigt pour le pointer vers l’ouest.

« Il est quelque part dans cette direction, nous apprit-il en passant une caresse affectueuse sur la fourrure de la bête rousse.

- Bon alors qu’est-ce qu’on attend? »

Je me tournais vers les deux Magiciens, qui n’avaient prononcé aucun mot depuis un long moment déjà. Après qu’ils se soient consultés du regard, ils acquiescèrent d’un commun accord et se mirent en marche. Scott, qui avait pris les devants, se fiait à l’odorat de son animal; en deuxième, je surveillais les agissements de Kira, qui grognait à mes côtés, son regard constamment tourné vers la montre qu’il convoitait avec tant de ferveur. Fermant la marche, Jake et Wallace ne se montraient plus aussi bavards qu’ils l’étaient quelques minutes plus tôt, et avec raison. Nous aurions pu nous montrer plus complaisants, moins durs et brutaux avec eux: après tout, ils s’en voulaient réellement de ce qu’ils avaient bien pu faire endurer à leur frère. Mais ça avait été plus fort que moi. La famille était une des valeurs qui m’étaient extrêmement chères.

L’ambiance n’était pas des plus joviales. Je me terrais dans une bulle de silence, simplement préoccupé des petits sauts qu’effectuaient Kira à présent, n’ayant pas perdu l’espoir d’attraper la montre à gousset. Le voir sauter comme un malade et rouler au sol à cause d’un saut un peu trop haut me rendait le sourire que j’avais perdu. Jusqu’à ce que j’entende la voix de Jake juste derrière moi.

« Il n’y aurait pas un autre moyen de trouver Alexei rapidement? À ce rythme, il sera déjà mort avant que nous ayons pu le localiser!

- T’as une meilleure idée peut-être? »

Je n’avais pas pu empêcher ma voix de s’être faite acerbe. Un soupir fut poussé par l’un des Magiciens - si ce n’était pas les deux - et Wallace prit, à son tour, la parole.

« Personne entre vous deux a été témoin de ce qui s’est passé? Est-ce que vous auriez vu ces gens attaquer Alexei? »

Leur jetant un rapide regard par-dessus mon épaule, je tournais mon visage vers Scott, en avant. Il m’avait avoué avoir été présent lors de l’agression, et m’avait même décrit un des individus, mais avec ces informations, pouvaient-ils réellement trouver quoi que ce soit sur les agresseurs d’Alexei?

« Eh bien… Scott… »

Je savais que les deux hommes dans mon dos venaient de tourner leur regard en direction de mon ami. J’exhalais un soupir, leur faisant soudainement face. Jake, qui se trouvait juste en arrière de moi, failli me percuter, mais arrêta juste à temps.

« Scott était présent lors de l’agression, mais je doute que les informations qu’il possède soient suffisantes pour diriger notre enquête… »

Jake, qui ne perdit pas une minute, s’approcha de mon ami pour planter ses iris d’ébène dans l’écarlate du regard de l’Élémental.

« Qu’as-tu vu? Il me faut tous les détails… »

Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Mar 23 Déc 2014, 16:43

    Ils n’avaient pas réagis comme j’aurais pensé qu’il le feraient. Ils ne répliquèrent même pas au venin que je leur avais craché au visage, ils ne se défendirent pas pour appuyer cette volonté féroce de nouer, pour une seconde fois, des forts liens fraternels avec Alexei et leur idéaux de se réconcilier pour apaiser la colère de leur jeune frère, qui leur vouait une rancœur sans précédent dû à leur absence par le passé. J’étais déçu. J’aurais sans doute apprécié qu’ils rétorquent avec des insultes, lancent de nouvelles insultes pour me forcer à regretter mes mots. Aussi étrange que cela puisse paraître, ce fut ainsi que j’avais vu les évènements se produire. J’ignore pourquoi ce scénario me plaisait tant. J’ignore pourquoi j’aurais souhaité qu’il se produise, mais je supposai que cela avait un lien direct avec le dégoût que les Magiciens créaient en moi.

    Si les deux frères m’avaient jeté à leur tour des insultes, j’aurais eu en ma possession un autre argument qui expliquerait ma haine viscérale envers cette race qui m’avait causé bien des souffrances par le passé. C’était stupide, je le savais. Après tout, j’avais essayé de ne pas laisser ce détail entraver mon jugement, mais j’en avais été incapable. Pourtant, ce n’étaient pas tous les Magiciens qui ressemblaient à ma famille et, si nous regardions leurs problèmes d’un différend œil, j’étais mal placé pour leur faire la morale. Je ne connaissais rien des liens qui pouvaient liés des frères ou des sœurs. Je n’en avais pas, c’était normal et puis, je n’étais pas un expert des relations de familles aussi. Les miennes n’avaient été que des échecs après tout, mais ne vous méprenez-pas : je ne regrettais pas encore ce que je leur avais lancé au visage. D’ailleurs, même si je n’étais pas dans la position idéale pour comprendre leur sentiment, je n’en fichais. Cet argument n’avait pas de valeur à mes yeux, puisque pour moi, la famille ne méritait pas autant.

    Je m’engageai le premier sur le chemin rocailleux que j’avais pointé du doigt après que Mélos eut confirmé que c’était bel et bien l’odeur d’Alexei qu’il avait senti dans cette direction. L’atmosphère qui régnait entre nous n’avait rien de joyeuse : chaque membre de notre petit groupe s’obstinait à se terrer dans un mutisme en solitaire, entrecoupé par le titillement de la chaîne dorée de la montre à gousset qui pendait dans la gueule du panda roux. Je n’allais pas être celui qui se plaindra de ce silence, car je le trouvais bien apaisant. Je me sentais bien comme ça : tout ce qui pouvait me préoccuper maintenant était Mélos. Je m’assurai qu’il était concentré à sa tâche, qu’il ne se laissait pas distraire par un détail et jusqu’à lors, tout allait bien. Jusqu’à ce que l’animal de Miles commença à s’agiter pour attraper la chaîne de l’objet couvert de sang séché. Le panda roux, qui n’appréciait pas que l’on essaie de prendre ce qui lui appartient, en particulier s’il s’agit de son nouvel ennemi à fourrure, lui jetait souvent des regards noirs.

    Il était de moins en moins en alerte, trop occupé à tenter de repousser le renard qui s’obstinait à continuer. Mélos commença alors à grogner pour se faire plus menaçant mais ses tentatives se soldèrent en échec et malgré le fait que je tentai du mieux que je pouvais de lui faire oublier le renard, Mélos fit la sourde oreille. Notre vitesse de progression fut touchée par le manque d’attention de l’animal et Jake ne tarda pas en s’en plaindre. Il réclamait maintenant que nous trouvions un autre moyen pour localiser son frère avant que leurs recherches ne se soldent par la découverte d’un cadavre. Bien entendu, Miles répliqua aussitôt, en lui demandant de nous fournir une meilleure idée, en employant une voix glaciale qui fit soupirer l’un des Magiciens, ou bien les deux. Ensuite, ce fut au tour de Wallace de se lancer à la charge, en demandant si l’un d’entre nous n’aurait pas été témoin de l’agression de leur frère et dès que Miles reprit la parole, tous les regards se braquèrent sur moi.

    J’arrêtai immédiatement de marcher, sachant que les questions allaient bientôt être posées. Je n’étais pas vraiment d’humeur à répondre aux interrogations de Jake ou de Wallace, mais c’était inévitable : je n’avais pas trop le choix ici. Alors j’attendis avec une certaine impatience la venue de l’un des Magiciens, même si j’étais certain que les réponses que je leur donnerais ne les satisferaient pas. « Qu’as-tu vu? Il me faut tous les détails. » Je poussai un soupir, tandis que je fixais les iris noirs de l’homme. Le truc, c’était que je ne me souvenais pas très bien des événements. Ils s’étaient passés si vite et je me rappelais à peine du physique des deux agresseurs. Le seul détail sur lequel j’étais sûr cependant, c’était leur sexe : un homme et une femme. J’haussai les épaules, avant de répondre à la question du Magicien. « Je ne me souviens pas de beaucoup choses : ce dont je suis certain, c’est qu’ils étaient deux : un homme et une femme. »

    Savoir leur sexe ne nous aiderait pas à retrouver Alexei, mais j’étais sûr que Jake n’était pas satisfait de ma réponse. « Essaie d’y réfléchir : est-ce qu’ils avaient des traits particuliers comme des cicatrices ou des tatouages? » Comment pouvais-je le savoir? C’est à peine si je les avais aperçus. « J’en sais rien… Je sais que l’homme avait des cheveux blancs, mais c’est tout. » Jake se faisait plus insistant. « Allez, fais des efforts, concentre-toi. » Il commençait à m’agacer. Qu’est-ce qu’il croyait que j’essayais de faire, hein? « J’essaie mais je n’y arrive pas. Ça s’est passé trop vite… » « Réfléchis quand même. Concentre-toi sur les détails. » Là, j’en avais marre : mon ton commençai à monter. « Je fais ce que je peux, OK? Laisse-moi respirer un peu. »


    MOTS:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Mar 23 Déc 2014, 19:44

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

L’échange commençait à partir en vrille. Entre Jake, qui voulait absolument les réponses à ses questions et Scott, dont la patience était mise à rude épreuve, le ton monta progressivement. Aussitôt, je m’avançais jusqu’à eux, secouant la tête, exaspéré.

« Il n’a presque rien vu, hormis le combat. Vous ne pouvez pas lui demander de se souvenir de choses qu’il n’est pas parvenu à voir quand même! »

Je jetais un regard glacial en direction de Jake. Même si nous nous étions temporairement alliés les uns les autres, la rancœur que nous ressentions pour chacun, elle, n’avait pu disparaître complètement.

« Laisse-le tranquille, maintenant. »

D’un geste rapide, j’éloignais les mains de Jake de sur les épaules de mon ami, non sans le gratifier d’une grimace. Me retournant vers la route, cette fois-ci, je me remis en marche, prêt à reprendre notre chemin, sans plus tarder. Scott ne nous était d’aucune utilité pour le moment, ces souvenirs se résumant qu’au combat, au sexe des kidnappeurs et à la couleur des cheveux d’un homme, sans plus. Avec ce genre d’informations, nous ne pouvions pas nous permettre de nous arrêter pour analyser chacune de ces données: elles ne nous mèneraient nulle part. Nous n’allions pas stopper tous les duos homme/femme que nous pourrions croiser sur notre route, non plus.

« Est-ce que nous pouvons continuer? Plus nous perdons notre temps, moins nous…

- Est-ce que je peux essayer quelque chose? »

Tous, nous sursautèrent. Wallace était resté derrière et à présent, s’approchait de Jake et de Scott, sa main grattant son menton, pensif. Moi, je m’arrêtais aussitôt de marcher pour me retourner dans leur direction, les yeux plissés.

« Si ça peut nous aider... »

Les yeux de Wallace se tournèrent immédiatement vers Scott. Qu’est-ce qu’il lui voulait, au juste?

« Qu’est-ce que tu vas faire, exactement?

- Remonter ses souvenirs », dit-il en posant délicatement ses doigts sur les tempes du jeune garçon aux cheveux d’ébène.

Peut-être parce qu’il avait senti que Scott voudrait s’esquiver, le Magicien chauve reprit rapidement:

« Ne t’éloigne pas. C’est peut-être notre dernière chance de trouver Alexei.

- Wallace, qu’est-ce que tu fais? »

Wallace releva la tête vers son frère, à qui il offrit un sourire. Mais sur ses lèvres, aucune joie n’était visible.

« Même nous, mon frère, nous ne nous connaissons pas vraiment. »

Puis, il ferma les yeux, reportant de nouveau son attention sur le jeune Élémental. Ce dernier ne devait pas comprendre ce qu’il se passait, mais il ne tenta pas de s’éclipser pour autant. Si c’était notre dernière chance pour trouver Alexei, alors pourquoi pas?

« Pense au combat. À ce qui s’est passé, à ce que tu as vu. »

Wow… C’était incroyable de voir Wallace aussi - comment dire? - calme. Au début de notre rencontre, Jake s’était révélé être le plus tranquille des deux frères, mais maintenant, c’était tout le contraire. J’observais le visage du Magicien chauve, profondément concentré sur sa tâche et, parce que je ne voyais pas Scott de face, je décidais de m’approcher. Qu’est-ce que ce Magicien lui faisait, exactement? Il pouvait rentrer dans son esprit? Qu’est-ce qu’il faisait?

« C’est une sorte de partage… »

Vivement, je me tournais en direction de Jake, qui venait de prendre la parole, comme s’il était parvenu à lire dans mes pensées.

« C’est-à-dire?

- Wallace ne lit pas dans les pensées de ton ami. En fait, c’est comme si ton ami partageait des images avec lui.

- Et c’est pas une lecture de pensées, ça?

- Non, pas vraiment. Lorsqu’on lit dans nos pensées, on peut y lire nos idées, nos réflexions, tout ce qui nous passent par la tête, mais seulement sous forme de mots et de phrases. Tandis que là, Wallace voit, avec des images, ce que ton ami a vu. »

Je regardais l’Élémental et le Magicien, silencieux, alors que des événements, qui nous étaient impossibles à voir, se déroulaient dans leur esprit commun. Je croisais les bras, me demandant combien de temps cela allait prendre avant que ça se termine, mais à l’instant même où je songeais à ça, Wallace expira bruyamment, comme s’il ne s’était pas permis de respirer durant tout ce temps. Tremblants, ses doigts se détachèrent doucement des tempes de Scott, tandis qu’il reculait de plusieurs pas, vacillant. Réagissant au quart de tour, nous nous précipitâmes, Jake et moi, sur les deux individus; moi vers Scott, qui était blême, et Jake vers son frère, qui était parcouru d’un frisson incontrôlable.  

« Est-ce que tout va bien, Scott?

- Wallace, ça va? »

Presque en même temps, l’Élémental et le Magicien hochèrent de la tête. Puis, Wallace, sur un pied tremblant, se redressa pour regarder son frère, droit dans les yeux.

« Je sais... Je les ai reconnus dans ses souvenirs. »

Jake soutenait son frère du mieux qu’il le pouvait. En même temps, Wallace était plus grand et devait être plus lourd que lui. Cela dit,  il parvint à l’aider à conserver son équilibre.

« Qui a fait ça, Wallace?

- C'est Killian... C'est Killian qui l'a enlevé. »

Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Mer 24 Déc 2014, 03:49

    Jake… Cet homme avait été si près de mon visage que j’avais pu lire, au centre même de cet océan noir que formaient ses yeux, la venue progressive du désespoir, mais cela m’indifférais. Je n’y étais pour rien. Je n’avais eu aucun rôle à jouer. Il avait eu tort de croire que les informations que je détenais seraient la clé qui nous mènerait aisément vers la trace de son frère, mais ses espoirs s’étaient envolés. Je n’avais plus rien à lui dire au sujet des mystérieux agresseurs de son petit frère, mais je pense qu’il ne parvenait pas encore à l’accepter et ça lui faisait mal. De sentir son impuissance face à l’ampleur de la situation, de songer qu’à chaque seconde, la vie de son frère s’éteignait, mais s’il attendait de moi des plates excuses en raison du manque de détails précis sur ses deux personnes, il ne les obtiendrait pas. Si ma mémoire était incapable de nous guider vers Alexei, alors nous n’avions plus que l’option de se fier au nez de Mélos pour nous y emmener, mais l’intervention de Wallace, qui n’avait jamais ouvert la bouche tout le long de la discussion entre moi et son frère, en profita pour intervenir. Sa voix nous fit tous sursauter.

    Il marcha jusqu’à nous et fixa immédiatement son regard sur moi. Miles lui demanda ce qu’il comptait faire et le Magicien lui répondit simplement « remonter ses souvenirs. » Je savais bien qu’il s’adressait à moi, mais j’eus à peine le temps de réagir face à ses paroles que l’homme avait déjà ses doigts posés sur ma tempe. Je reculai, surpris de sa soudaine apparition à côté de moi. J’ignorai où il tentait d’aller en se comportant de la sorte, mais il n’était pas dans mes intentions de le laisser faire ce qu’il voulait sans bouger. « Ne me touche pas. » Ma voix était froide et Mélos ajouta son grain de sel en se mettant à grogner,mais Wallace fit la sourde oreille et laissa ses doigts à leur place. Il disait de ne pas m’éloigner, que ce qu’il faisait était sans doute leur dernière chance de retrouver Alexei.

    Mais je ne parvenais pas à comprendre en quoi ce geste pouvait bien nous être utile et ce fut avec une certaine réticence que je cessai alors de bouger. Je ne l’aimais pas et je lui faisais encore moins confiance, mais si la situation l’exigeait alors tant pis. Je calmai légèrement la fureur de mon animal au pelage roux pour éviter qu’il morde le Magicien, avant de le fixer, aussi immobile qu’une statue de pierre. Je pouvais très bien endurer le contact des doigts d’un Magicien sur ma peau pendant quelques secondes. Il n’y avait aucun risque d’attraper une maladie contagieuse ou mortelle, non? Le chauve ferma les yeux. Toute son attention était portée sur moi désormais. Je ne me sentais pas très à l’aise dans cette position, mais lorsqu’il me demanda de penser au combat, mes sourcils se froncèrent. Allait-il essayer de lire dans mes pensées pour se faire une idée plus précise des gens qui s’en étaient pris à Alexei?

    Selon moi, ses tentatives n’allaient pas lui servir à grand-chose, mais je fis tout de même ce qu’il me demandait de faire. Je n’avais pas envie de perdre plus de temps ici, mais à la seconde où je ne pensai plus qu’à l’agression de leur frère, les effets se manifestèrent de manière assez brutale. Une douleur vive s’attaqua à ma tête. Aussi surprenant que cela puisse paraître, je ne poussai aucun cri de souffrance pour illustrer le martyr dont j’étais victime, mais même si ma bouche s’obstinait à rester fermer, je pouvais déjà sentir mon corps défaillir sous l’influence de la magie du Magicien. Chaque seconde étaient pénibles à vivre et au bout d’un moment, mon esprit tenta de bloquer cette intrusion, incapable d’en soutenir plus. Je crus entendre Wallace me demander de n’opposer aucune résistance, mais je n’étais sûr de rien. Je voulais simplement que ça se finisse et le plus vite serait le mieux.

    Alors que je pensais que mon esprit était aux limites de la défaillance, Wallace coupa net le contact magique. La souffrance s’envola immédiatement, mais son pouvoir avait laissé sa marque : mon visage était blême et mon corps, tremblant. J’avais un de ces horribles maux de crâne et le sol semblait sans cesse bouger sous mes pieds, prêt à se dérober. Sans le soutien de Miles, qui réagit au quart de tour, je me serais sans doute écraser au sol par manque d’équilibre. J’entendis mon ami me demander si j’allai bien et j’hochai la tête en essayant de me soutenir seul. De son côté, Jake avait plus de difficulté à faire tenir son frère debout puisqu’il était plus grand et sans doute plus lourd et malgré la faiblesse évident du corps et de l’esprit à Wallace, celui parvint à nommer le nom d’un coupable lorsque Jake lui demanda. « C’est Killian… C’est Killian qui l’a enlevé. »

    La réaction du Magicien aux cheveux bouclés ne se fit pas attendre. Même à cette distance, je pouvais voir la rage qui bouillonnait dans ses yeux. Aucun doute n’était possible désormais : le nom de Killian lui était familier. Jake connait l’agresseur de son frère. Je m’avançai à petits pas vers les deux frères, l’esprit beaucoup plus lucide maintenant et leur posai une seule question : « Qui est Killian? » Aucun des frères répondirent à mes interrogations. Si c’est comme ça... « Vous le connaissez, n’est-ce pas? Vous savez qui a enlevé votre frère. Savez-vous où le trouver? » En guise de réponse, j’eus le droit à ça : « Ce s*l*ud… il va regretter de s’en être pris à Alexei. »

    Jake se mit à courir à vive allure, talonné de près par Wallace. Ils étaient dirigés par une colère noire et bientôt, ils ne tardèrent plus à n’être que des ombres au loin. « Eux alors… » Les deux Magiciens nous avaient abandonné derrière eux. Ils avaient complètement oublié notre présence parmi eux. Je me tournai vers le garçon aux yeux verts. « Dépêchons-nous de les rattraper avant que nous les perdions de vue. » Sans plus attendre, je commençai aussi à courir, ne lâchant pas un seul instant leurs silhouettes qui déambulaient à travers les Terres Arides.


    MOTS:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Jeu 25 Déc 2014, 16:16

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

Bon, voilà quelqu’un d’autre maintenant. Importe qui pouvait être ce fameux Killian, il faisait beaucoup d’effet à nos deux Magiciens, mais pas exactement comme vous pouviez l’entendre. Killian leur inspirait la rage. La colère, de plus en plus grandissante, semblait chauffer l’air qui les entourait. On pouvait le voir au plus profond de leurs pupilles noires, cette étincelle brûlante qui hurlait de fureur. Brièvement, je jetais un regard oblique vers Scott, me disant que nous pouvions tout raconter à leur sujet, surtout si cela concernait leur frère, mais là, il n’y avait plus de doute sur la question: ils aimaient véritablement Alexei.
Peut-être l’ont-ils toujours aimé, inconsciemment, mais, trop perdus dans leurs désirs et leurs ambitions, ils en étaient venus à oublier l’essentiel: l’amour qu’ils ressentaient pour leur famille… Bon après, je n’en savais trop rien. Peut-être qu’ils en avaient rien à foutre aussi d’Alexei et de leur mère, à l’époque, mais qu’à présent, ils souhaitaient uniquement se repentir, ça se pouvait aussi. Mais pour le peu de reconnaissance que je leur offrais, je préférais ma première version de l’histoire, comme quoi il est bien beau d’avoir des rêves et des buts dans la vie, mais s’ils sont accomplis dans le seul but de profiter à soi-même, ça ne sert à rien de les accomplir. Nous finirons toujours par devenir malheureux, si nous empruntions ce chemin. Peut-être que sur le moment, la jouissance sera telle que, le monde, tu t’en ficheras complètement. Mais après, après… À quoi servent tous ces efforts si personne d’autre, à part toi-même, ne peut en bénéficier?

Soutenant toujours Scott par le bras, je ne remarquais pas tout de suite que ce dernier s’était détaché pour s’approcher des Magiciens. Il les questionna sur l’identité de ce nouveau personnage, sans que les deux frères ne lui répondent. Je ne savais pas si c’était à cause de la colère - on ne parlait pas, ici, d’une colère sourde pour rien - ou s’ils le faisaient exprès, mais cela ne découragea pas le jeune Élémental, qui reprit sur sa lancée.

« Vous le connaissez, n’est-ce pas? Vous savez qui a enlevé votre frère. Savez-vous où le trouver? »

Après ce que lui sortit Jake, il n’y avait plus aucun doute à se poser sur l’énervement qui bouillonnait en lui, comme un volcan. Aussitôt, comme si nous n’avions jamais existé, Scott et moi, les deux Magiciens partirent en courant dans les Terres arides, à ma plus grande surprise. Comme ça! Sans prévenir! J’étais bouche bée. Qu’est-ce qui les prenait tout à coup? J’avais bien saisie que le bonhomme là, ce Killian, devait être une de leur connaissance, mais pourquoi foutre le camp de cette façon? Sans nous mettre dans la confidence? Bordel, à ce rythme, nous allions les perdre définitivement, maintenant que j’y pensais! Ils couraient vite! Même Wallace quoi, le mec qui était à peine capable de faire un pas sans risquer de se fracasser le crâne au sol il y a à peine quelques secondes!

« Dépêchons-nous de les rattraper avant que nous les perdions de vue.

- Avec plaisir! », raillais-je en courant aux côtés du garçon.

Kira, non loin, venait de se rendre compte qu’il se passait quelque chose, et partit en glapissant pour me rejoindre.

« Dépêche-toi, boule de poils! Faut les rattraper! »

Je savais que l’animal serait capable de suivre la cadence de notre course, du coup, ma tête pivota pour que mon regard se repose sur l’horizon devant nous, là où deux silhouettes, plus que des ombres à présent, se détachaient du paysage vierge et poussiéreux. Leur vitesse était surprenante pour des hommes de cette morphologie, mais si nous conservions ce rythme, alors il ne serait pas impossible que nous les rattrapions, non sans peine cela dit. Entre deux halètements, sans quitter nos deux fuyards des yeux, je lâchais à l’intention de Scott:

« Tu crois qu’ils savent où trouver ce Killian? Sur ces Terres? C’est tellement vide et perdu… Y’a pas un chat qui vit ici à des kilomètres à la ronde. »

Mais bon, aussi impulsifs et idiots qu’ils pouvaient l’être, ces deux hommes avaient un cerveau qui fonctionnait suffisamment pour leur dire clairement ce qu’il fallait ou ne fallait pas faire.
Alors, se diriger, sans véritable indice, en direction d’un but invisible dans un endroit complètement reculé, vide, austère qui regorge de dangers de toute sorte, moi je dis qu’ils ont cédé à la colère plutôt que de suivre leur intelligence là.
Cela dit, peut-être que Wallace et Jake savaient vraiment ce qu’ils faisaient après tout… Enfin, j’espérais. Parce que je les suivais quand même. M’adressant de nouveau à Scott, je rajoutais d’un ton exaspéré:

« Tu pourrais pas leur mettre le feu sur le dos, le temps qu’on puisse les rattraper? J’suis sûr que dans leur état actuel, ils iraient à la rencontre de Killian défoncer sa porte avant de le battre à mort. »

C’était pas une bonne idée, je sais, mais je voulais vraiment les rattraper. Ordonnant à mes jambes d’augmenter la pointe de ma vitesse, je dépassais lentement Scott, prenant les devants cette fois. Fallait les arrêter, eux et leur colère.

Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Ven 26 Déc 2014, 20:07

    J’étais largué, mais aussi frustré par la succession des événements qui s’étaient produits il y a quelques instant. Avec la réaction instantanée dû au fait que les deux frères connaissaient l’agresseur de leur petit frère et l’élan de rage qui les avaient traversé avant qu’ils débutent leur course folle à travers les terres, nous étions désormais obligés de les poursuivre, sans même être sûr que la direction qu’ils avaient emprunté nous mèneraient quelque part. Notre objectif n’était-il pas de retrouver Alexei? Pourtant, ils avaient laissé leur colère prendre le dessus de leur jugement et les voilà partis, à plusieurs mètres de nous. Mélos sur les épaules, je courrais à perte de souffle sur les traces des Magiciens, la sueur au front en raison de la chaleur qui régnait ici.

    Quelle idée stupide qui les avaient pris, tout d’un coup, de partir à leur vitesse maximale sur des terres sèches qui n’en finissaient plus… Mais quand même, j’étais impressionné. Je n’aurais jamais cru que ces deux-là puissent courir aussi vite, en particulier Wallace qui s’était à peine remis de ce « partage » de souvenir. Il y a quelques minutes plus tôt, il avait de la difficulté à tenir sur ses jambes avec l’aide de son frère et maintenant, il était capable de soutenir le rythme de Jake sans s’essouffler. Je supposai que l’adrénaline avait un rôle à jouer dans sa soudaine reprise d’énergie.

    Assez loin derrière eux, Miles ainsi que moi-même essayions de les rattraper le plus rapidement possible, tous les deux étant conscient qu’ils faisaient sans doute n’importe quoi. Nous ne voulions pas les perdre de vue mais à la seconde où nous parviendrons à les rejoindre, j’aurais quelques mots à leur dire à ces stupides Magiciens, obnubilé par une colère si forte qu’elle leur faisait oublier que c’était Alexei que nous devions trouver, pas ce Killian. Je me demandai même s’ils avaient une idée particulière d’endroit où chercher ou ils étaient beaucoup trop aveuglés par leur rage pour se soucier d’un détail pareil. Je poussai un soupir témoin d’une frustration évidente, avant d’accéléré de nouveau.

    Entre le sifflement du vent dans mes oreilles et le titillement de la montre à gousset qui me frappait les épaules, je faillis ne pas entendre ce que me disait Miles entre ses deux halètements et sérieusement, je ne savais pas trop quoi en penser. Même si le nom de Killian leur rappelait sans doute des mauvais souvenirs, pourquoi auraient-ils commencés à déambuler comme des malades au milieu de nulle part s’ils ignoraient où aller? Ça n’avait aucun sens mais en même temps, la colère possédait la propriété d’enlever tout jugement à ceux qui la ressentaient donc… « Je sais pas. Peut-être qu’ils ont une idée en tête ou peut-être que non. La meilleure façon de le savoir, c’est de leur demander directement. »

    Comme les deux Magiciens connaissaient Killian, il y avait sans doute un mince espoir que oui, ils se dirigeaient dans la bonne direction, mais à cause de la réaction qu’ils ont eu lorsque le nom de ce mystérieux homme a été révélé, j’avais mes raisons de douter qu’ils sachent vraiment où il se cache. Jake et Wallace nous avait quand même montrés leur tête de tueur prêt à arracher une tête avant qu’ils ne se mettent à courir. Une attitude peu digne de Magiciens je devais l’avouer. Je souris face à l’ironie de la situation, tandis que nous nous rapprochions peu à peu des deux frères, malgré que les mètres s’obstinent à rester nombreux.

    D’ailleurs, Miles commençait à perdre patience et il alla jusqu’à me demander de leur brûler le dos pour les forcer à s’arrêter ou du moins, ralentir à la limite. Je faillis arrêter la course face à l’absurdité de la suggestion. « Ton idée serait efficace mais très bonne je crois. » Ne vous imaginez pas des choses, hein. Rien ne me ferait plus plaisir que de lancer des flammes sur le dos de Magiciens et les regarder brûler, mais malgré la haine que j’éprouvais à l’égard de cette race, je ne possédais pas encore une âme d’assassin, sans compter que, malgré mes facilités à manipuler mes pouvoirs, le feu demeurait un élément très capricieux, ce qui m’empêchait en somme de prédire la puissance que je déploierais.

    Au bout de plusieurs minutes à courir dans tous les sens sur le sillage des Magiciens, ils s’arrêtèrent enfin devant quelque chose que je ne parvenais pas encore à voir. Sur le coup, je ne m’attendais pas à ce qu’ils s’arrêtent comme ça, sans crier gare et ce fut en soulevant des tonnes de poussières que je parvins à éviter la collision avec le dos de Wallace. Je reculai de plusieurs pas en toussant à quelques reprises, avant de m’adresser aux Magiciens, le regard noir de reproches. « Mais qu’est-ce qui vous a pris d’un coup? Pourquoi êtes-vous parti en courant sans nous attendre? » Je m’attendais à ce qu’aucun des deux ne me répondent, mais à ma grande surprise, Wallace ouvrit la bouche. « J’espère que c’est bien ici qu’il a emmené Alexei. »

    Bon… ce n’était pas la réponse que j’attendais, mais j’en avais sérieusement marre d’essayer de leur parler. Alors, je regardai par-dessus son épaule pour voir ce que lui et son frère fixaient depuis un moment déjà et j’aperçus… une grotte. L’entrée était trop sombre pour que je puisse y voir quelque chose à plus d’un mètre et demi et ce, malgré la clarté de l’extérieur. « Je suis sûr et certain que nous sommes au bon endroit. Il ne nous reste plus qu’à le trouver. » , lui répondit Jake avant de s’engager en premier dans la grotte. Wallace semblait un peu hésitant, mais il finit par le suivre, avant de s’arrêter et de se tourner vers Miles et moi. « Vous n’êtes pas obligés de venir. Ça risque d’être dangereux. » Tiens donc! Depuis quand le chauve se souciait-il de nous? Après tout, ils ont longtemps cru que nous étions les alliés de ce type. À moins qu’ils ne le pensent toujours, mais ça, je n’étais pas en mesure de le savoir.

    MOTS:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Sam 27 Déc 2014, 15:01

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

J’expirais bruyamment à la réponse de Scott, me disant que ça aurait été trop beau pour que quelqu’un choisisse, de son plein gré, de commettre un acte pareil, mais bon, j’aurais essayé.
Par contre, nos deux fuyards continuaient de courir comme deux tarés devant nous et nous éprouvions de la difficulté à réduire la distance qui séparait nos deux groupes. Bordel de m*rde! Mais à quoi ils jouaient au juste? On ne foutait pas le camp comme ça, sans raison! Où ils nous amenaient? Enfin, nous amener, c’était vite dit, parce que de la manière qu’ils agissaient, j’avais dans l’idée qu’ils ne se préoccupaient plus vraiment de nous maintenant. Tout ce qui comptait, c’était ce Killian.
Qui était-il, d’ailleurs, pour faire réagir de la sorte nos deux Magiciens? Un fragment de leur passé? Peut-être un ancien collaborateur avec qui l’un des deux frères avait travaillé et qui réclamait, aujourd’hui, quelque chose en échange de la vie d’Alexei. Peut-être que c’était une histoire de vengeance. Une histoire de jalousie. Une histoire de réputation salie. Ça pouvait être tellement de choses que je ne pouvais pas me faire une idée véritablement claire de la situation dans laquelle nous nous étions embarqués, Scott et moi. Peut-être que nous étions en présence d’anciens Sorciers, membres d’une organisation criminelle quelconque, et que ce Killian cherchait à régler des comptes. Autrement, il pourrait être un client de Jake ou de Wallace qui n’aurait pas été satisfait d’une expérience et qu’à cause de cette dernière, sa vie toute entière était ruinée. Des scénarios, je n’en manquais visiblement pas, mais des idées pour les forcer à arrêter, alors là, mon cerveau faisait chou blanc.

Pourtant, après un certain temps, je remarquais que les silhouettes des Magiciens grandissaient de plus en plus devant nous et que nous parvenions - enfin, c’était pas trop tôt! - à les rattraper. Instinctivement, ma vision de l’aigle s’activa, et je pus observer leur dos comme si je me serais trouvé juste derrière eux. Ils s’étaient arrêtés devant une grotte, dont l’entrée s’ouvrait comme la gueule d’un dragon. Aussitôt, pressentant que nous nous approchions d’eux, je mis fin à mon pouvoir pour retrouver ma vue de simple mortel humain. Un sourire énigmatique s’étira, entretemps, sur les commissures de mes lèvres, tandis que je ralentissais un petit peu le rythme puisque nous approchions des Magiciens.
C’était dans cette grotte que se trouvaient certainement les réponses à nos questions.

Arrivés à leur hauteur, je m’arrêtais lentement derrière eux, observant d’un œil curieux l’ouverture de la grotte. À mes côtés, par contre, Scott faillit se renverser contre le dos de Wallace, mais ce dernier, j’en étais sûr, ne l’aurait même pas senti si Scott se serait fracassé le crâne sur son imposante silhouette. Je jetais un regard vers mon ami, qui reculait maladroitement, avant qu’il s’adresse aux Magiciens d’un ton cinglant, où découlait une profonde exaspération. À la surprise générale, parce que depuis l’épisode Killian, aucun des deux Magiciens n’avaient daigné répondre aux questions de Scott, Wallace prit la parole. Bon, ça ne répondait pas vraiment à la question précédente, mais une réponse restait une réponse, et celle-ci, sans non plus expliquer ce soudain élan de la part des frères magiciens, nous confirmait tout de même qu’ils savaient où ils avaient couru comme ça.
Une inquiétude en moins.
Après quelques secondes, Jake pénétra dans la grotte en premier, et ce ne fut pas long avant que l’obscurité de la grotte l’enveloppe complètement et le cache de notre vue. Au contraire, Wallace prit un peu plus de temps avant de s’engager à son tour, sûrement indécis sur le lieu, mais il suivit quand même son frère, sans discuter. Cependant, avant de disparaître, comme son frère, dans la noirceur du lieu, le Magicien chauve se retourna dans notre direction pour nous dire que nous n’étions pas obligés de les suivre, prétextant que l’initiative pourrait nous mener à prendre de gros risques. Je levais un sourcil avant de croiser les bras et de sourire, mauvais.

« Merci de t’inquiéter pour nous, mais tu te souviens de ce qu’on t’as dit? On est ici pour Alexei, pas pour vous. Alors, si tu permets… »

Avant qu’il ne puisse dire quoi que ce soit, je rentrais, moi aussi, dans la grotte, et une fois à l’intérieur, j’appelais Kira, resté dehors. Le petit animal hésita franchement à traverser à l’intérieur, mais finit par abdiquer et faire le pas, rapidement, pour me rejoindre dans l’obscurité. Sentant son pelage se frotter à ma jambe, je me penchais pour l’attraper et le porter sur mes épaules. Après quoi, je me tournais vers l’extérieur.

« Vous attendez quoi pour venir? Le déluge? »

Scott, peu de temps après, s’avança et plongea dans les ténèbres, rapidement suivit par Wallace, dont le regard exprimait à lui seul son mécontentement à nous voir traverser cette aventure avec eux. Jake, qui avait pris tout ce temps pour tâter un peu le terrain, revint de sa démarche silencieuse et chuchota:

« Venez par ici. Les galeries n’ont pas changé depuis la dernière fois. C’est un plus pour nous. »

La dernière fois? Alors, ils ne connaissaient pas que l’emplacement de cette grotte, ils savaient aussi ce qu’ils y avaient à l’intérieur. Caressant la tête de Kira, je m’engageais à sa suite dans la grotte, talonné par l’Élémental et le second Magicien.

« Vous êtes capables de vous situer malgré la noirceur?

- C’est-à-dire que j’ai acquis certains dons par le passé. »

La réponse me convenait, parce que moi aussi, récemment, j’étais capable par je ne sais quel moyen, de me diriger dans les ombres les plus noires, comme si ma vision n’était pas complètement altéré par l’obscurité. Tout dépendant de l’intensité de la noirceur, j’étais, à certaines occasions, capable de voir à l’intérieur d’une pièce noire comme si j’étais en plein jour. Enfin, trêve de bavardage. On avait un Magicien à sauver, non?

Jake nous conduisit dans une première galerie, après avoir descendu plusieurs mètres. L’air, à ma surprise, n’était non pas saturé de poussières et de grains de sable, comme je me l’étais imaginé, mais plutôt par un air frais, quelque peu humide cela dit. En tout cas, il était bien mieux de marcher ici qu’à l’extérieur, sans le soleil pour venir t’écraser de ses rayons. Toutefois, je ne me sentais pas totalement à l’aise dans ce genre d’espace réduit et confiné, mais pour Alexei, je ferais un effort pour taire ma claustrophobie.

« Jake, je peux te poser une question?

- Fais vite dans ce cas.

- Qui est Killian? »

Le Magicien aux grosses boucles brunes soupira. Au début, j’étais certain qu’il éviterait ma question, mais finalement, il finit par y répondre dans un faible murmure.

« C’était le meilleur ami de mon frère, d’Alexei. »

Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Dim 28 Déc 2014, 23:39

    Pour Miles, il n’eut pas besoin de réfléchir sur la réponse : Toutes les actions entreprises jusqu’à maintenant avaient été faites pour leur frère et rien ne pourrait le faire changer d’avis. Il ne laissa même pas une seconde à Wallace de répliquer qu’il s’engagea immédiatement dans la caverne dépourvue de lumière avec son animal à ses côtés. Je voyais, dans l’expression du Magicien, qu’il désapprouvait l’initiative du jeune homme mais il ne tenta rien pour l’arrêter. De mon côté, je jugeai utile de songer à cette proposition qui, dans mon cas, me semblait plus alléchante. À vrai dire, je ne savais pas quelle idée m’avait prise d’accepter cette mission. Je ne les aimais pas; je ne parvenais même pas à me convaincre que les gens étaient tous différents, concept qui s’appliquait aussi aux Magiciens. Et plus personnellement encore, je ne croyais pas, à l’inverse de mon ami, que la famille méritait que l’on se sacrifie ainsi pour en sauver les membres. Jake et Wallace avait négligé la leur et désormais, ils en subissaient les conséquences liés à leur désintérêt et leur absence totale dans la vie de leur petit frère. Tous les facteurs me guidaient vers l’abandon de la mission. Rien ne me retenait sur les lieux et puisque le Magicien m’avait offert la possibilité de partir, j’étais libre de faire ce qu’il me plaisait… mais j’en étais incapable. Je n’avais pas le courage de saisir cette chance qui m’était donnée et bizarrement, je ne parvenais pas à en connaître la source ou la raison.

    Ce fut la voix de Miles qui me tira de mes rêveries. Je sursautai, assez légèrement pour que ça passe inaperçu et jetai un coup d’œil rapide vers Mélos, toujours perché sur mon épaule, pour y lire une quelconque réticence dans ses yeux. Après une brève observation, je notai que le petit panda roux ne semblait pas particulièrement effrayé à l’idée de s’engouffrer dans la noirceur. Alors je suivis le jeune homme, en n’oubliant pas de mettre toutes mes pensées de côtés, avant que les ténèbres m’enveloppent. Et que je n’y vois plus rien. Un léger vent de panique s’instaura en moi. Je n’aimais pas me sentir vulnérable dans un environnement que je ne maîtrisais pas. J’avais cette étrange impression qu’à chaque recoin de la grotte, une créature dangereuse s’y cachait en attendant l’instant parfait pour nous bondir dessus. J’aurais pu faire apparaître des flammes pour m’aider à y voir plus clair dans l’épaisse pénombre, mais je ne faisais rien. J’étais assez malin pour comprendre que nous étions au milieu d’un terrain ennemi. Faire apparaître de la lumière serait une grave erreur en soi, car ça risquerait d’alerter ceux qui se trouvaient dans la caverne. À commencer par ce Killian. Et cette femme sans doute : il serait stupide de ne pas la compter là-dedans. Une voix résonna soudain à mes oreilles : voix que je reconnaissais comme étant celle de Jake, qui nous confirmait que les passages n’avaient pas changé depuis sa dernière visite dans les lieux. C’était déjà une bonne chose à entendre : les Magiciens avaient déjà mis les pieds ici. Ça ne pouvait que nous faire gagner un temps précieux.

    Depuis que Miles avait posé sa question et que Jake lui ait répondu, notre progression se faisait dans un silence complet, entrecoupé par le son de nos pas qui foulaient le sol de pierre. N’ayant pas trouvé une autre méthode pour me faire oublier mes craintes, je passai la majorité du temps à caresser la fourrure de Mélos, que je tenais désormais dans mes bras, les yeux rivés vers un point que je ne voyais pas. Le seul point positif que je parvenais à trouver à cette grotte était que, désormais, nous n’étions plus obligés de supporter la chaleur du soleil au-dessus de nos têtes. Après une descente qui dura cinq minutes – ou plus, je ne savais plus. L’obscurité m’empêchait de me faire une idée sur le temps exact qui passait – nous arrivâmes à une première galerie, où Miles en profita pour demander au Magicien des explications plus approfondies sur le mystérieux Killian, question à laquelle Jake répondit : « C’était le meilleur ami de mon frère, d’Alexei. » Mes yeux s’agrandirent de surprise. « Tu es entrain de nous dire que Killian aurait… attaqué son meilleur ami? » « Ancien meilleur ami. », rectifia Wallace. Pour moi, c’était à peu près la même chose. « Mais pourquoi? Ça n’a pas de… » « Garde tes questions pour plus tard. Alexei est notre priorité. », me coupa Jake. Je ne voyais pas le visage du Magicien, mais je n’avais aucune difficulté à imaginer son regard impatient me toiser. J’espérai que son habileté à voir dans le noir lui permettait de remarquer les yeux froids que je lui lançais.

    Nous poursuivîmes le chemin en ligne droite, avant de bifurquer à une intersection qui, au bout de plusieurs mètres, se mit à descendre vers les profondeurs de ce sous-sol, jusqu’à nous mener vers un espace large en forme de cercle, éclairé par des torches installé sur les murs et un lustre sur le plafond. Leurs flammes étaient faibles, mais suffisant pour me permettre de voir le dos à Jake, qui s’était arrêter à l’entrée de la salle. Il se tourna vers l’arrière et nous fit signe de ne faire aucun bruit, avant de s’engager en premier vers la pièce circulaire, aussi silencieux et rapide qu’une ombre. Le Magicien avait déjà parcouru la moitié du chemin avant que l’un de nous trois, resté en arrière, se mettent à bouger. Alors que j’allais m’engager à la suite de Jake, Wallace m’empêcha d’avancer plus loin en me tirant derrière lui avec une telle brusquerie que je ne pus éviter la collision avec Miles, qui tomba sur le sol. Je ne tardai pas à le rejoindre. Le Magicien chauve piqua une course folle vers son frère et se mit à hurler comme un dément. « Attention Jake! » Celui-ci pivota vers son frère et à l’instant même où j’aperçus un reflet argenté fendre l’air, une barrière bleue s’érigea autour de l’homme et le projectile fut dérivé. L’objet tomba sur le sol. « Mince… Je l’avais presque. »


    MOTS:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Mar 30 Déc 2014, 17:49

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

Alors cet homme…
Cet homme, qui s’avançait dans la faible lumière fournie par les torches, couteaux de lancer à la main, nous observaient avec malice et touche de déception, comme s’il regrettait que son attaque ne soit pas parvenue à atteindre sa cible. Cet homme, aux courts cheveux blancs, avait des yeux d’une couleur que je n’aurais jamais soupçonné, une couleur douce et délicate qui contrastait sévèrement à la sournoiserie qui défigurait les traits de son visage. En plus de cela, comme si ce n’était suffisamment, il possédait l’un de ces sourires… Ces sourires qui n’avaient aucun mal à manipuler le cœur et l’esprit d’autrui, à le faire douter, à cacher ses véritables intentions. De belles lèvres encadraient ce rictus, qui laissait entrevoir deux rangées magnifiquement bien alignées de dents blanches et saines. Cet homme, oui, était bien celui qui venait d’attaquer Jake. Cet homme avait été le meilleur ami d’Alexei. Cet homme était celui auquel nous devions sortir Alexei des griffes. Cet homme était Killian.
Et étrangement, je ne l’aurais jamais imaginé comme ça.
Il ressemblait beaucoup trop à un ange…

« Pousses-toi, Scott. Tu m’écrases », lançais-je faiblement au jeune Élémental, mon regard tourné en direction des trois hommes dans la salle circulaire.

Killian venait de s’arrêter devant les deux Magiciens, son regard délicat posé sur les visages furieux des frères. Wallace, entretemps, baissait ses bras, réduisant ainsi petit à petit l’espèce de sphère bleue agitée qui enveloppait son frère. Dans ma chute, lorsque le Magicien chauve avait brutalement jeté Scott sur moi, je n’avais rien vu de tout cela. Entre un cri, un flash de lumière bleu, un bruit de fracas, comme un métal qui se serait écrasé au sol, et le propre son de ma chute, je n’avais rien pu distinguer de ce qui s’était passé par la suite.
Jusqu’à maintenant. Jusqu’à ce que je voie apparaître cet étrange personnage, qui n’aurait aucun mal à représenter la bonté et la grâce en personne.

« Ce bon vieux Wallace aussi est de la partie. Je suis gâté, vous n’auriez pas dû faire tout ce chemin, les gars.

- Killian, espèce de sale chien! OÙ EST ALEXEI? »

Le jeune homme aux cheveux blancs haussa des épaules, feignant l’ignorance absolue et comme pour s’excuser de ne pouvoir les aider, il les gratifia d’un incroyable sourire qui avait tout l’air sincère. Comme tout son être d’ailleurs. Mais nous savions tous ici que ce n’était pas vraiment le cas. Qu’il cachait son être véritable derrière tous ces sourires, toutes ces belles paroles et son minois d’ange tombé du ciel.

« Alexei? Comment ça Alexei?

- On sait que tu l’as enlevé. Je l’ai vu… »

Wallace se tut quelques secondes, comme s’il hésitait à dévoiler notre présence à Killian. Stratégiquement, nous pourrions leur être d’une aide précieuse, mais aussitôt, comme pour faire voler en éclats tous nos espoirs, Killian leva le bras et le tendit vers l’avant. Avant même que nous comprenions ce qui venait de se passer, une lame se figea dans le sol à quelques centimètres à peine de Scott et de moi.

« Tu l’as vu ou ces gosses l’ont vu? »

Sa voix s’était faite vibrante de menace. Pour la première fois, son image de petit ange venait d’en prendre un coup. Mais il se reprit rapidement, affichant de nouveau un sourire aimable et faussement amical.

« Mais ne soyez pas timides. Avancez, je vous en prie. Venez nous rejoindre. »

Je regardais Scott, gravement. Avions-nous vraiment le choix? Il savait que nous étions ici, alors il ne servait plus à grand-chose de nous cacher et de tenter de nous dissimuler de ses yeux. Soupirant, je me redressais de toute ma hauteur, faisant face à Killian, dont le visage était tourné dans notre direction.

« On n’a pas trop le choix… »

Dans mon cou, je pouvais sentir Kira s’affoler. Il devait sûrement sentir la malice qui s’échappait de cet homme comme s’il s’en était parfumé. Entrant dans le carré de lumière, Killian esquissa un plus grand sourire encore, ravi, attendant que le jeune Élémental me suive. Une fois cela fait, il s’écria:

« Nous voilà donc tous réunis, mes amis!

- Arrête tes singeries et dis-nous où se cache Alexei!

- Mais quel rabat-joie! N’est-ce pas qu’il est rabat-joie? »

Hors de lui, Jake leva les bras dans le ciel et une sphère se forma dans le creux de sa main. De toutes ses forces, il l’envoya sur Killian, qui l’évita dans un saut gracieux. Se fracassant contre le mur d’en arrière, la sphère explosa et fit trembler les murs entiers de la grotte. Légèrement déséquilibré, je faillis tomber par terre, mais je tins bon.

Et alors, un rire éclata dans la grotte. Un rire provenant de Killian. Ses mains jouant avec ses couteaux de lancer, il jeta un regard venimeux à Jake. Puis enfin, enfin, il laissa tomber ses faux sourires pour nous dévoiler son vrai visage, aussi ignoble qu’il pouvait être beau.

« Il est trop tard pour Alexei… Il va devoir payer pour ce qu’il a fait. On n’abandonne pas ainsi sa famille…

- IL NE FAIT PAS PARTI DE VOTRE FAMILLE, ESPÈCE DE TARÉ!

- Dit-il alors qu'ils l'ont laissé tombé... On la recueilli, alors qu’il était perdu et seul. On a fait de lui le grand Magicien qu’il est devenu. Et comment il nous remercie? Comment? En nous trahissant. »

L’air soudainement plus sérieux, agressif, Killian se mit à faire des arcs de cercle à l’aide de ses bras et ses couteaux de lancer se mirent à léviter dans l’air, sans aucune force physique. Il sourit, carnassier, avant de déclarer:

« Si vous voulez sauver Alexei, il faudra me passer sur le corps. »

Jake et Wallace se regardèrent, et sourirent également. Les bras de l’un se tendirent vers le ciel, et une fissure se créa dans le plafond de la grotte, arrachant à ce dernier des morceaux de terre, tandis que les paumes du Magicien chauve se tournèrent vers Killian, des éclairs se créant soudainement dans ses mains.

« Avec plaisir. »
« Avec plaisir », rétorquèrent les deux frères.

Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Dim 04 Jan 2015, 19:52

    Killian attaqua le premier. Ses larmes tournoyaient autour de lui à une vitesse spectaculaire. Il se déplaçait avec la lenteur d’un prédateur qui attendait que sa proie se positionne près de ses griffes, puis il passa à l’offensive. Deux couteaux pour chacun des frères. Wallace érigea une nouvelle fois une barrière magique bleue pour se protéger des lames qui frappèrent le bouclier avec une telle violence qu’il éclata en morceaux. Il recula de deux pas avec une expression de surprise sur son visage, mais Killian n’en avait pas fini avec lui. Grâce à ses dons de télékinésie, il dévia la trajectoire des armes et les projeta sur Wallace. À la vitesse où ses couteaux filaient, le Magicien ne pourrait jamais les éviter, mais à la dernière seconde, Jake décida d’agir pour la sauvegarde de son frère. Il cogna le sol avec la paume de ses mains et un mur de pierre se modélisa autour  de l’homme chauve. Malgré la protection de roche et de terre dure, les couteaux parvinrent à transpercer le mur comme de l’eau et même si je ne parvenais pas à voir correctement les séquences des actions, le cri que poussa le Magicien me dirigeait sur la bonne voie. Je m’imaginais bien le sourire que Killian devait esquisser et la panique dans les yeux de Jake, qui ne tarda pas à défaire son mur pour voir si son frère allait bien. Grave erreur. Son inattention laissa le temps nécessaire aux couteaux lancés plus tôt sur lui de s’enfoncer dans son bras et lui perforer la chair. Le cri qu’il poussa par la suite me glaça le sang – il n’avait plus rien à voir avec le hurlement de Wallace.

    Cependant, le jeune homme n’en avait pas encore fini. Il se dépêcha de se mettre sur pieds, la main posée sur le trou de son bras gauche et laissa sa magie guérir la blessure. Une vive couleur verte éclaira la noirceur de la grotte et tandis que Jake se régénérait le bras, Killian se préparait à contre-attaquer pour arrêter les actions du Magicien bouclé. Il augmenta la vitesse de rotation d’un unique couteau, qui se mit à siffler fortement, alors qu’il ramenait ceux qui avaient déjà servis et qui se trouvaient présentement sur le sol. Mais sa manœuvre fut interrompue par Wallace qui, au lieu d’utiliser sa magie, opta pour une nouvelle approche plus physique. Il cogna avec son poing  la mâchoire de Killian, avec une si grande force qui nous fûmes impossible à tous de ne pas entendre l’horrible craquement qui vint ensuite. L’homme à la tignasse blanche recula, sonné par le coup de poing, et par conséquence, ses couteaux perdirent leur vitesse. Il cracha du sang aux pieds de Wallace, qui se retourna vers Miles et moi. Maintenant qu’il nous faisait face, je pouvais apercevoir la cicatrice qu’il avait au-dessus de son œil gauche, sans doute le résultat de l’attaque de l’homme aux cheveux blancs. « Qu’est-ce que vous attendez? Allez chercher Alexei pendant que nous retenons Killian ic… » L’homme chauve fut interrompu par une lame qui lui perça sa jambe droite. Son corps s’écroula devant le sourire suffisant de Killian, qui essuyait sa bouche couverte de sang du revers de la main. Il eut à peine le temps de se réjouir de cette scène que déjà, une sphère de terre le frappa dans le ventre et le projeta à environ un mètre de son ancienne position.

    Je n’attendais pas mieux comme occasion : je pris Miles par le bras et le força à me suivre vers l’autre bout de la pièce circulaire. J’entendais la bataille faire rage juste derrière mon dos, mais je ne jugeai pas utile de jeter un regard. Nous avions presque parcouru la moitié de notre chemin lorsque la voix tranchante de Killian surgit dans le noir. « Qui vous a dit que vous pouviez partir? Revenez immédiatement. » Je me tournai vers l’arrière, craignant de voir apparaître cet homme en face de moi, mais non. Je ne voyais pas sa silhouette. Par contre, il fut difficile de ne pas manquer l’éclair argenté qui arriva deux secondes plus tard, à quelques centimètres de mon visage. Guidé par des pulsions que je n’avais jamais ressenties auparavant, je réussis à contrer son attaque au tout dernier instant en utilisant ma propre télékinésie pour faire dévier la lame de sa trajectoire et, au final, je m’en sortis avec un ou deux cheveux rebelles coupés. L’arme finit son parcours dans les zones sombres de la pièce.

    MOTS:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Sam 10 Jan 2015, 20:38

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

« Celle-là, elle est pas passée loin », m’exclamais-je avec force, suivant à toute vitesse la course de Scott.

Derrière nous, c’était la guerre. Je ne savais pas comment l’exprimer autrement que par ce mot. Des tremblements agitaient sans cesse le sol sous nos pas, et un déchaînement apocalyptique hurlait dans nos oreilles, comme un combat infernal qui opposait le vent au tonnerre. Les trois mages se battaient de toutes leurs forces, et les cris de douleur que nous pouvions percevoir, malgré notre course effrénée à travers le dédale, démontraient toute la violence du conflit. J’aimerais boucher mes oreilles, ne plus entendre un son de ce cauchemar, mais même cela ne pouvait arrêter toutes les secousses qui nous agitaient, et faisaient trembler nos corps. La grotte paraissait s’effondrer, mais ses appuis restaient tout de même solides. Courant à perte d’haleine, tournant et retournant à n’importe quelle intersection que nous pouvions croiser, je croyais que nous nous étions perdus, jusqu’à ce qu’une lueur s’allume dans le néant ténébreux dans lequel nous progressions. Aussitôt, j’attrapais le bras de Scott pour qu’il ralentisse.

« Attend… Tu te souviens, ils sont deux ici, peut-être même plus. Faut rester prudent. »

Je me détournais de mon ami, pour observer le long couloir dans lequel nous venions de déboucher. De nouveau, des torches s’alignaient en file indienne tout le long des murs, formant un faible halo de lumière autour de leur socle. Je m’avançais en premier, mes yeux s’habituant tranquillement à la pénombre qui régnait dans ce lieu. Tous mes sens étaient aux aguets, sensibles au moindre mouvement que je pouvais apercevoir dans l’obscurité, au moindre bruit que je pourrais entendre chatouiller mes oreilles. Hormis l’agitation du combat entre les trois mages, je n’entendais pas grand-chose et fis signe à Scott que la voie était libre.

« Pour le moment… », précisais-je dans un murmure à peine audible.

Consciencieux, je me permis de jeter un regard dans notre dos, histoire de ne pas être surpris par l’acolyte de ce Killian aux couteaux volants. Mais aucune ombre ne bougeait derrière nous, et une inquiétude en moins pesait sur mon ventre. Nous pouvions continuer sans tracas.

« On se grouille. »

Sans attendre, je me remis à courir, d’une marche rapide légère, observant tous les coins du couloir que je n’avais aucun mal à voir dans les ténèbres. Un nouveau tremblement secoua la grotte, et je m’arrêtais, avant de continuer lorsque les secousses se terminèrent.

« J’espère qu’ils vont le maîtriser. J’ai pas envie que Killian nous colle au cul pendant qu’on recherche Alexei dans ce labyrinthe. »

Comme pour me dire qu’ils faisaient de leur mieux, une seconde vibration, plus violente que toutes celles précédentes, me fit perdre pied et je me cognais la tête sur le sol. Je relâchais un petit cri de surprise, avant de m’appuyer sur mes mains pour me redresser. D’un hochement vigoureux de la tête, je fis signe à Scott que j’allais bien. Une injure voulut traverser ma bouche, mais je me retins de la sortir en me pinçant les lèvres, conscient que ça ne me servirait pas à grand-chose de m’énerver dans cette situation. Il fallait avoir la tête froide pour réfléchir et rester sur nos gardes à tout instant.

Suivant les torches, nous reprîmes notre route, sans mot dire. Le couloir était long, il ne cessait d’avoir des tournants, mais ce qui nous facilitait la vie, c’est qu’il continuait, sans jamais connaître de seconde voie. Le couloir était unique, descendant, et paraissait sans fin. Si je n’étais pas certain de n’avoir jamais mis les pieds sur chaque nouvelle pierre, si je n’étais pas certain de de n’avoir jamais vu ce décor, je pourrais affirmer que nous tournions en rond. Et les secousses qui n’avaient pas de fin, mais dont l’intensité semblait s’affaiblir plus nous nous éloignions de l’épicentre de toute cette agitation. Kira, toujours dans mon cou, restait silencieux et bougeait à peine sur mes épaules. Du coin de l’œil, je pouvais voir ses deux pupilles reluirent dans le noir et sous le faisceau lumineux de la danse des torches. C’est à cet instant que je m’arrêtais pour me tourner vers Scott.

« Tu as toujours la montre à gousset sur toi? »

Mon regard s’arrêta sur le petit animal roux de l’Élémental, lequel tenait avec fermeté le couvercle de la montre entre ses crocs. Je souris, ravi.

« Ton animal doit passer devant. Maintenant que nous savons qu’Alexei se trouve dans cette grotte, la recherche peut se faire avec beaucoup plus de facilité. »

À présent, c'était de nouveau à Scott de prendre les rênes de l'expédition.

Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Sam 07 Fév 2015, 17:25

    Je ne pensais à rien : je ne faisais que courir à perte d’haleine, sans jamais jeter le moindre regard derrière mon dos. Je n’avais pas envie d’y apercevoir les yeux glacials et le sourire froid du lanceur de couteaux, ni même de voir si les deux Magiciens tenaient le coup contre leur adversaire. Je ne m’inquiétais pas pour eux, encore moins si les dommages qu’ils avaient reçus étaient grave ou, à l’inverse, superficiel. Qu’ils leur arrivent bonheur ou malheur ne faisait que créer un voile d’indifférence en moi, mais je tenais à ce qu’ils parviennent à maîtriser ce fou furieux de Killian et nous offre ainsi l’occasion de trouver Alexei, le ramener avec ses deux frères et partir de cette satanée grotte en quatrième vitesse. Ça faisait drôle, de me sentir aussi pressé d’en finir avec cette mission de sauvetage. Malgré les airs que je voulais afficher, je n’avais jamais eu aussi peur qu’aujourd’hui. Même mon passage à la Tour Inconnue, bâtisse aux dangers et aux pièges multiples à chacun de ses tournants, n’avait été capable de m’atteindre aussi intensément que maintenant. Mon corps tremblait avec violence – je pouvais aisément affirmer que les secousses qui frappaient la grotte n’y étaient en aucun cas lié – et ma peau était rendue blême. Pour dire vrai, c’était ma première expérience de bataille entre hommes et sérieusement, cette vision me retournait l’estomac. Je pouvais déjà m’assurer chanceux de ne pas avoir été celui qui affronterais Killian, mais le simple fait de songer à la possibilité de devoir me battre contre son acolyte me faisait froid dans le dos.

    Je n’avais aucune véritable expérience en combat. Les seules fois où j’avais été obligé de sortir mes armes se comptaient sur les doigts d’une main et, de plus, mes adversaires avaient toujours été que de simples créatures avides de chair et de sang, qui passaient la majeure partie de leur temps à mordre et à griffer au lieu de réfléchir une unique seconde. Ce n’étaient que des prédateurs, des monstres qui ne se préoccupaient de rien mis à part leur faim et leurs pulsions meurtrières et c’était en parfaite connaissance de cause que je les avais affronté, sans regretter une seule fois mes actions. Cependant, le jeu était différent lorsqu’il impliquait des gens. Je n’avais aucun scrupule à dérober des bourses ou des bijoux d’une certaine valeur directement de leur poche, mais il n’avait jamais été question de commettre des meurtres pour parvenir à mes fins. Je frissonnai, dégoûté par cette pensée, alors qu’une autre secousse, particulièrement puissante cette fois-ci, manqua de me faire tomber au sol. Je parvins à reprendre un certain équilibre en m’adossant contre une paroi, mais Miles n’eut cependant pas la même chance que moi. Il tomba tête première sur le plancher de roche en lâchant à son passage un cri de surprise, avant de se relever presque aussitôt en me faisant signe qu’il allait bien. J’hochai distraitement de la tête, l’esprit complètement détaché de la réalité et attendis que mon ami se relève avant de le suivre en restant derrière.

    Nous marchions depuis plusieurs minutes en suivant le tunnel descendant, où le faible faisceau de lumière produit par les torches me suffisait juste à entrevoir le dos de mon camarade. Cependant, perdu dans le cours de mes pensées, je ne remarquai pas le soudain ralentissement de son rythme de marche et lorsque celui-ci s’arrêta, je manquai de peu de le percuter. Je parvins à éviter la collision juste à temps, alors que j’écoutais la proposition de Miles, qui se résumait à ce que je prenne la tête de la marche pour permettre à Mélos, qui avait conservé la montre à gousset entre ses crocs, détail que j’avais complètement oublié, de suivre la trace d’Alexei. « Brillant. Avec ça, nous allons être fixés sur la route à suivre. » Je dépassai Miles, détachai le petit renard roux de mon épaule et ramassa l’objet doré de sa mâchoire, avant de la rapprocher de son museau et de lui donner l’ordre de trouver la source de l’odeur. Je ne fus pas obligé d’attendre bien longtemps : L’animal roux poussa une série de glapissements avant de s’élancer devant moi à toute vitesse. Je ne m’étais pas attendu à une telle réaction de sa part. « Mais qu’est-ce qui lui arrive? » Je me précipitai derrière lui, craignant que l’impulsivité de Mélos lui cause des ennuis, sans jamais cesser de chuchoter son nom pour le ramener ici, pour éviter que des cris attirent l’attention d’une quelconque personne. Je voulais à tout prix éviter de tomber face à face avec l’acolyte de Killian.

    Mais lorsque nous arrivâmes dans une large pièce, beaucoup mieux éclairée que le passage que nous venions de quittés, avec de large poteaux de soutien installés un peu partout dans la grande salle circulaire qui finissait en cul-de-sac, et que nous tombâmes devant une jeune femme blonde, assise contre un pilier central, les yeux rivés sur nous, je sus immédiatement que la partie "éviter d’attirer l’attention" venait d’être compromise. Un peu plus loin, je distinguais la silhouette d’un homme, étendu sur le sol avec des tâches de sang éparpillés autour de lui, en compagnie de Mélos qui, le pelage tout hérissé, grognait à l’encontre de la femme. Je plissai les yeux et lançai : « Alexei? » L’homme blessé remua à la mention du nom, sans toutefois confirmer que c’était bien lui, alors que la demoiselle se daigna enfin à se mettre sur pieds en dégainant immédiatement son épée, déjà prête pour l’affrontement. « Je suppose que vous êtes venus pour…. Ce traître. » Elle esquissa un sourire froid en passant sa main sur la lame argentée de son épée. « Dommage, vous arrivez un peu tard. Vous avez manquez toute la fête. » Je me demandais où elle voulait en venir en affirmant que c’était trop tard… Elle fit un pas en avant, l’air ennuyée. « Je n’ai pas envie de me battre. Encore moins contre de jeune enfants, mais, d’un autre côté, Killian n’aimerait sans doute pas garder des survivants. » Elle fit la moue, adoptant ainsi une expression faussement embêtée. « Que faire? Obéir à mon supérieur ou être généreuse avec vous? » Elle prit une pause dramatique, avant d’ajouter : « Ne le prenez pas trop personnel mes choux. Aujourd’hui, vous allez mourir.» Et elle chargea sur nous.

    MOTS:
     



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Mer 11 Fév 2015, 01:51

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

Kira, à l’odeur du sang, s’était, tout comme Mélos, dirigé à toute vitesse vers la silhouette étendue par terre. Je distinguais bien un homme, mais savoir si ce dernier était vivant ou non, rien ne pouvait me le confirmer. La pénombre n’était plus si opaque que lors de notre traversée dans les souterrains, mais elle ne me permettait pas de connaître précisément la situation. Des cheveux en désordre cachaient une partie de son visage, et j’avais beau examiner sa poitrine, je ne distinguais aucune remontée et descente de celle-ci. Respirait-il encore?
Toutefois, j’étais amplement en mesure de voir le sang qui l’entourait, qui tâchait chaque parcelle de ses vêtements. Alexei… C’était lui, le frère de Jake et de Wallace. Il était misérable dans cette position, ses bras tendus de chaque côté de son corps, comme une invitation aux anges pour que ces derniers l’amènent jusqu’au ciel. Un frisson me prit, mes yeux louchant sur la silhouette immobile de l’homme, sur le sang qui couvrait l’intégralité de son corps. Était-il mort?

« Alexei? »

Je craignis, une seconde, qu’il ne bouge pas. Et, au moment où ces inquiétudes me traversaient l’esprit, je vis un léger mouvement secouer le corps inerte du Magicien. Était-ce mon imagination ou avait-il réellement bougé? Par Antarès! Il n’était pas trop tard! Nous pouvions encore le sauver! Je m’en serais effondré de joie, si un regard ne nous examinait pas aussi intensément, Scott et moi. Une jeune femme, grande et blonde, nous observait. L’acolyte de Killian, j’imaginais. Déjà, elle s’avançait dans notre direction, l’arme aux poings. Une fois encore, je me maudis de ne pas m’être armé. Décidément, à ma prochaine sortie, il faudrait vraiment que je pense à m’équiper convenablement, même si je devais simplement acheter du pain à la boulangerie du coin. Je jetais un regard vers Scott, cherchant une quelle conque arme de défense sur lui, mais n’en trouva point. Elle avait son épée. Nous, nos mains. Mais l’avantage, c’était que nous étions deux face à elle. Mais encore, nous ne connaissions rien de ses aptitudes. Peut-être qu’il ne lui faudrait qu’une seule attaque pour nous faucher et nous mettre dans le même état qu’Alexei. Cependant, ce n’était que des hypothèses, et je n’avais pas à nous enterrer trop vite. Elle aussi, d’ailleurs, ne devrait pas le faire.

« Ne compte pas sur nous pour mourir aussi facilement, la vieille! »

Elle esquissa un sourire. Et chargea. Je m’y préparais aussitôt, lui retournant même le petit sourire suffisant qu’elle nous ait adressé. Nous n’allions pas mourir aujourd’hui: c’est plutôt elle qui allait goûter à notre désir de vivre.

La première offensive ne se fit pas attendre, nous obligeant à nous séparer dans un bond, l’Élémental et moi. Nous étions deux, me répétais-je sans cesse. Nous pouvions la désarmer, l’arrêter, si nous combinerions nos attaques. Un travail d’équipe en somme, mais contrairement aux deux frères que nous avions laissés plus haut, aux prises avec ce fou aux couteaux, je craignais que nos combinaisons ne soient suffisantes contre elle. Mais nous n’avions pas le choix. C’était elle ou non. La seule chose que je peux faire pour le moment, c’est croire en Scott. La blonde éclata de rire, se propulsant sur mon ami.

« Je m’occuperais d’abord de ton cas! Ensuite, je me charge de cette grande gueule! »

Mes doigts se serrèrent en poing et je courus derrière elle, pour l’arrêter. Elle continuait de courir, son arme mise dans une drôle de position, prête à frapper Scott. Mais au dernier moment, elle se retourna, me faisant face, alors que j’étais en pleine course.

« Ta vie doit te paraître bien misérable pour que tu viennes de ton propre chef sur ma lame!»

Mes yeux s’agrandirent, mes pieds ne pouvant plus s’arrêter, tandis que je venais de comprendre sa stratégie. Je voulais freiner, mais il était trop tard.

« Coucou, mon chou!», glissa-t-elle, ne faisant qu’un coup de poignet pour que sa lame me renter dans la poitrine.

Mais à la dernière seconde, je mis mon bras dans la trajectoire et ce dernier reçut la lame de plein fouet. Je poussais un hurlement, alors que l’acier pénétrait dans ma peau, profondément, toujours plus profondément. Des larmes se mettaient à embuer mes yeux, des tremblements à secouer mon corps, conséquences de la douleur qui pulsait en moi, drainant toute mon énergie.

« Ça fait mal, pas vrai?»

Elle poussa son épée. Je poussais un nouveau cri.

« Aller! À genoux, mon chou!»

Je serrais des dents, incapable de contrôler la souffrance qui déferlait dans mes veines, dans ma tête, qui se répercutait dans chaque cellule de mon corps. Mais fléchir? Pas question. Brusquement, j’empoignais la lame de son épée, relevant la tête pour poser un regard furieux sur la jeune femme. Un sourire méprisant, empreint de douleur, parvint tout de même à trouver passage sur mes lèvres.

« L’important, c’est de t’arrêter… »

Les grandes pupilles de la jeune femme ne devinrent que de minces fentes, lorsqu’elle comprit ce qui se passait. Elle voulut retirer son épée, mais rapidement, je lui pris le poignet à l’aide de mon autre main, faisant appel au Lien pour l’entraver de tout mouvement. Des chaînes énormes apparurent aux poignets de la jeune femme et ces dernières s’allongeaient et s’allongeaient, tandis que d’autres apparaissaient pour la ligoter. En voyant les chaînes apparaître, elle s’était aussitôt dégagée, abandonnant son épée dans mon bras. Mais, malheureusement pour elle, mon pouvoir continuait de faire son œuvre, des chaînes lui entravant bientôt les jambes, les bras, et puis le corps en entier. Ma main tenait fermement l’une de ces chaînes, tandis que mon bras transpercé reposait, inerte, contre mon corps. Pour l’instant, je me préoccupais à peine de l’épée, même si la douleur restait fulgurante dans mon bras.

« Qui est fait comme un rat maintenant? », expirais-je avec difficulté.

Elle se débattait comme un beau diable, et je percevais déjà quelques chaînes qui disparaissaient. Ma magie ne pourrait pas la retenir indéfiniment.

« Scott! Une attaque! Vite! », m’époumonais-je, nous sentant défaillir, moi et mes chaînes.


Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Scott T. Adams
~ Lyrienn ~ Niveau III ~

~ Lyrienn ~ Niveau III ~
◈ Parchemins usagés : 454
◈ YinYanisé(e) le : 25/05/2013

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [15] | Force [12] | Charisme: 17 | Intelligence [15] | Magie [30]
◤ ◤: Spensierate [Des couteaux de lancer] | Salvaje [Des griffes en métal] | Ardiente [Une dague] | L'arc du Destin | Les petits oiseaux en papier
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Sam 28 Fév 2015, 01:30

    Mon corps bougea au quart de tour, sans que je puisse contrôler ses mouvements instinctifs. La tête vide, sans la moindre hésitation, je me précipitai sur les chaînes qui entravaient la mobilité de la femme et invoquai à toute vitesse la Foudre au creux de mes mains. Sans plus réfléchir à ce que je faisais, j’abattis mon poing chargé en électricité sur les chaînes en fer de l’Orisha, laissant champ libre à ces éclairs blanc de se mouvoir là où leur volonté le désirait, sans subir une seule restriction. Ce fut une erreur. Sous l’adrénaline de la situation, j’avais agi sans tenir compte aux conséquences de mes gestes : obnubilé par cette idée de mettre un terme aux agissements de notre ennemi, j’avais créé le premier Élément auquel j’avais pensé puis, je m’en étais servi pour la frapper de toutes mes forces. Mon entreprise avait été une action simple et efficace, j’étais capable de l’admettre, puisque qu’au final, elle avait fonctionné comme je le souhaitais… avec un prix auquel je n’avais pas porté attention mais qui possédait toute son importance : l’électrocution de mon camarade. Le fer des chaînes avait certes été un élément vital pour forcer la femme à s’évanouir, mais Miles, qui avait tenu les entraves entre ses mains, n’échappa pas à la fureur de la Foudre. Les éclairs le percutèrent de plein fouet, sans pitié, et coupa net le flux de magie qui reliait le jeune homme à ses chaînes. Son corps alla violemment percuter le sol et, en dépit de la distance qui nous séparait moi et lui, j’observai les étincelles électriques sautiller sur ses vêtements.

    Ses cheveux châtains avaient grillé sur les bords, ainsi que certaines zones sur sa peau, mais mis à part ces légers détails, il ne semblait pas trop mal en point, si tant un homme qui venait de recevoir une décharge électrique pouvait se porter à merveille. Comme la femme, il avait immédiatement tombé dans les pommes après avoir reçu le choc, mais par crainte que l’Orisha ait subi des blessures plus graves qu’il n’y paraissait, je courus à son chevet pour m’assurer moi-même de son état. Je ne pouvais être sûr de rien : je n’étais pas un maître dans la manipulation de la Foudre que j’avais récemment acquis et puis, la décharge électrique aurait pu être assez puissante pour stopper son cœur. Je m’agenouillai au-dessus de son visage et déposai mes doigts sur son cou pour sentir ses battements. À mon grand soulagement, son pouls était stable. Je soupirai, soulagé que les conséquences soient aussi minimes, avant de me redresser et lancer un bref coup d’œil à l’adversaire pour me faire une idée générale de son état après avoir reçue le plus grand du choc. Sa poitrine se soulevait toujours, preuve irréfutable que sa vie n’était pas en danger. Tant mieux. Ennemie ou non, je ne possédais pas assez de sang-froid et de cruauté pour achever la vie de quelqu’un. Je reportai mon attention sur mon ami et décidai de profiter de son inconscience pour lui retrier l’épée qui transperçait son bras – j’espérais qu’il ne ressente pas trop la douleur dans son monde des rêves – et, malgré mon absence d’aptitude pour lui administrer des soins magiques, cautérisai sa blessure avec l’aide de mes flammes. Ce n’était pas la manière la plus douce qui soit pour refermer une plaie, mais que pouvais-je y faire? Ce n’était pas comme si j’avais le choix et puis… j’étais à court d’idée. De plus, c’était toujours mieux ça que de le regarder se vider de son sang non? « Je suis désolé, mais je n’ai pas vraiment le choix. » C’était bête : je présentais des excuses à quelqu’un qui ne devait certainement pas m’entendre, mais je ressentais le besoin de le faire. À quelques reprises, son corps fut prisonnier de soubresauts inquiétants qui agitèrent mon esprit déjà aux prises de stress, mais je finis par accomplir le travail. Enfin. « Ça a dû te faire un mal fou. Encore désolé. Je suppose que tu n’es pas habitué à ressentir des douleurs pareilles. »

    Maintenant que j’y pensais… Miles n’était pas le seul dans cette salle qui avait besoin de soin urgent ici. Je détournai mon regard de l’Orisha et posai mes yeux sur Alexei, qui gisait à quelques mètres de là, en compagnie d’un Mélos à la fourrure hérissée et du renard à Miles en panique totale. Détail curieux, celui-ci changeait sans cesse d’apparence en courant dans tous les sens, scène assez comique si je ne la jugeais pas en fonction de l’état du jeune homme. Quoi qu’il en soit, le corps du Magicien n’avait plus bougé depuis que je lui avais dit son nom et, craignant le pire des scénarios, m’avançai vers lui à pas feutrés, incapable de me décider sur la manière dont je devais l’aborder. « Alexei, est-ce que tu m’entends? » Je ne voulais prendre aucun risque. Je voulais m’assurer qu’il était encore en vie avant de passer à autre chose. Au début, il ne fit aucun mouvement. Je crus, pendant quelques secondes, que la mort m’avait devancé, mais soudain, sa tête se releva vers moi et je pus apercevoir son visage. J’essayais de ne pas grimacer par cette vision. C’était triste à voir : sa figure était couverte de bleus, de cicatrices mal fermées dont certaines saignaient encore, d’énormes cernes sous les yeux ainsi qu’un teint pâle anormal. Il ressemblait désormais plus à un mort vivant qu’à l’image que je me faisais du frère cadet de Jake et Wallace. Je pouvais presque avoir pitié de lui en dépit de sa race… « Où sont tes blessures? Je ne peux pas te les guérir, mais je peux à la limite les cicatriser avant de partir d’ici. »

    Sous cet angle de vue, j’étais incapable de voir la blessure ou les blessures responsable de cette mare de sang, mais je m’estimais capable de la ou les cautériser assez rapidement, avant le réveil de la femme. Un son rauque résonna dans la gorge de l’homme et, après plusieurs tentatives, des mots purent franchir la commissure de ses lèvres, si bas cependant que je fus obligé de pencher la tête vers lui pour les comprendre. « … Dois partir… Tu… dois… partir… » Il me demandait de partir. Sérieusement? Alors que nous avions parcouru tout ce chemin pour le retrouver? « Ne raconte pas n’importe quoi : dis-moi où sont tes blessures pour que je puisse les cicatriser et que nous puissions partir d’ici en vitesse. Penses-tu être en mesure de marcher? » Avec Miles qui gisait inconscient et un Alexei à moitié en vie, je n’avais plus la patience pour discuter. Selon mon résonnement, je serais obligé de les trainer tous les deux jusqu’à la sortie et si je considérais la faiblesse de mes muscles, le plus tôt nous agissions, mieux serait le résultat. « … Rien à … faire pour… moi. Vais… mourir… bientôt…» J’étais à court d’idée de dernière minute. Si nous n’agissions pas maintenant, je ne donnais pas cher de nos vies. Mais il y avait une chose que je ne comprenais pas. Pourquoi le Magicien s’obstinait avec moi pour que je le laisse ici? Il parlait comme s’il était aux portes de la mort - ce qui n’était pas si étonnant que ça lorsque je le regardais – mais quand même… Je lui proposais de l’aide. Techniquement, il n’avait aucune raison de refuser mon offre. Avait-il une simple idée de l’importance de mes paroles? Non, bien sûr que non. Car, s’il l’avait su, il aurait compris assez rapidement que ça me coûtait cher de venir en aide à quelqu’un comme lui – un Magicien.

    MOTS:
     


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34663-scott-taiji-adams#6
Miles Köerta
~ Orisha ~ Niveau IV ~

~ Orisha ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 741
◈ YinYanisé(e) le : 20/09/2014
✭ Activité : • Traqueur [Corvus Æris]

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité [40] | Force [23] | Charisme [12] | Intelligence [18] | Magie [30]
◤ ◤: Kit de kunais | Épée à double lames | Oörushi | Cestes
avatar
MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   Dim 01 Mar 2015, 02:10

Sauver le magicien
In the evening -
« We are not heroes, only men who breathe »

D’abord, il eut les éclairs. Filaments blancs, comme cassés par l’énergie électrique, ils furent lancés à toute vitesse dans notre direction. Je savais que le choc serait important. J’en pâtirais autant que cette femme, mais je ne voyais pas d’autres solutions pour régler notre problème: même en étant en supériorité numérique, son style de combat dépassait largement le nôtre et j’avais rapidement compris que ce ne serait pas grâce aux poings ou aux armes que nous parviendrons à la vaincre. Alors, la mâchoire serrée, j’attendis tout simplement le coup fatal, non sans ressentir un frisson glacial me mordiller la chair, remonter tout le long de ma colonne. Je craignais la douleur que cela allait engendrer. Le désir de tout lâcher me traversa l’esprit, mais il ne fallait pas lui laisser le temps de riposter. La garder enchaînée, c’est tout ce à quoi correspondait mon devoir pour permettre à Scott de faire ce qu’il avait à faire. Et ce dernier se rapprochait affreusement. Des éclairs dansaient dans sa paume ouverte, tendue vers nous. D’une beauté singulière, elles m’inspiraient pourtant, à l’heure actuelle, une vive appréhension. La main du jeune garçon se posa tout à coup sur la jeune femme et au même instant je fermais les yeux, prenant une grande respiration.

Avant que le premier cri retentisse.

Je ne saurais dire si ce hurlement venait de moi ou d’elle, mais il déchira l’air avec une force effroyable, au même titre que ces éclairs qui vinrent secouer mon corps, brûler ma peau, électrocuter l’intégralité de mon être dans une douleur fulgurante. J’avais l’impression d’exploser dans mon propre corps, comme si chaque filament électrique qui sortait de la paume de Scott venait briser mes membres en mille morceaux. La souffrance était insoutenable et mon esprit finit bien vite par perdre tous ses repères, toutes ses pensées, toute sa tête. Vaguement, entre les crocs de la douleur, je perçus comme la destruction de mes chaînes, trop affaiblies par l’attaque que je tentais d’encaisser du mieux que je le pouvais par le manque subit de ma propre concentration. Mais le combat ne fut pas bien long avant que nous connaissions un gagnant. Parce qu’à peine quelques secondes plus tard, après les secousses, le martyr, la sensation de me retrouver la tête plongée dans une bassine d’eau bouillante, je tombais brutalement contre le sol, inconscient.

Un monde noir m’enveloppa soudainement, m’engloutit dans ce sommeil artificiel dans lequel je ne pouvais pas ressentir, où le mal m’atteignait à peine…

Et je ne saurais dire combien de temps ont passé entre mon évanouissement et cet instant précis, mais lorsque je me réveillais, un mal aigu traversa chacun de mes membres. Je faillis encore crier, tant la souffrance persistait à meurtrir tout mon corps, comme un bourreau prenant plaisir à torturer sa victime, mais ma gorge était nouée au point que je ne puisse esquisser un son, même une once de souffle. Même mes yeux, qui me renvoyaient des étincelles à travers mes paupières, ne voulaient s’ouvrir. Je ne dormais plus – ou alors je rêvais peut-être – et pourtant, mon corps se refusait à bouger, parcouru par une douleur qui semblait permanente, irréelle…

« Ah… Ah… », expirais-je, me réjouissant tout de même de savoir que ma poitrine se soulevait toujours.

Une preuve en plus qui démontrait que je n’allais pas crever ici. Mon attention se dirigea alors vers le son d’une voix, forte, que je ne parvenais pas à reconnaître dans la brume de ma souffrance. Scott? Jake ou Wallace, revenus victorieux face au mage noir? Qui sait, c’était peut-être même Alexei! Par Antarès! J’espérais sincèrement qu’il aille bien, malgré l’état dans lequel je l’avais vu avant que cette grognasse-là nous bondisse dessus comme un chat sauvage. Bordel, fallait que je me lève. Rien que pour leur montrer que j’allais bien. Que j’étais prêt à continuer le chemin. Mais mon corps ne me répondait vraiment plus. Je tentais de bouger le bout de mes doigts, de mes orteils et chaque essai réveillait une nouvelle vague de douleur qui déferlait en moi, me faisant grincer les dents – et encore, si j’étais en mesure de les faire grincer…

« Ah… Sc…He… Hey… »

Je ne savais pas s’il m’avait entendu ou s’il me prêtait une quelconque attention, mais je voulais lui faire un signe, n’importe quoi, mais ce fichu corps… Et comme si ce n’était pas assez, je sentais à peine mon bras, tellement il me démangeait!

« Sc… Scott?... f*is ch*er… »

Au moins, ma bouche recommençait à fonctionner. Miracle! Le reste de mon corps ne tardera pas à suivre. Enfin, je le souhaite. Confiant, j’inspirais profondément avant de forcer mes bras à me soulever. J’étais capable de me relever, si j’étais parvenu à ressortir vivant – et en un seul morceau put*i*! – de cette horreur. Aller, il fallait que je me lève!

« Sco-Scott… Ah… Ah… Mon souffle se coupait encore. Tu as… as Alexei a-avec toi?... f*is ch*er! Mais lève-toi, par Antarès! Une fois de plus, je poussais sur mes bras, m’aidant de mes jambes, que je soulevais péniblement. Il faut qu’on se casse… Av-Avant que l’aut-tre revienne à elle. Amè-Amène Alex-Alexei avec toi… Rejoins Ja-Jake et Wa… Aaargh! »

La suite de ma phrase se perdit dans un grognement sourd, alors que mon corps m’abandonnait de nouveau, me rejetant violemment de nouveau contre le sol. Un halètement franchit la barrière de mes lèvres, tandis que ma détermination ne fléchissait aucunement, malgré ma situation quelque peu désavantageuse.

« MAIS...! LÈVE-TOI! »

… Toutefois, je m’énervais quand même. Il n’y avait rien de plus frustrant.

« V-Vous êtes là, les gars? »

Soudainement, l’ambiance du lieu changea du tout au tout, lorsque la voix se fit entendre, se rapprochant de plus en plus de nous. Mon souffle s’arrêta subitement quand je reconnus le propriétaire de cette voix. Pourtant, elle avait quelque chose de changé, de désagréablement sombre et… Je ne saurais dire quoi exactement, mais l’atmosphère était devenue lourde.

« Avez-vous retrouvé Alexei? », expira faiblement le Magicien au cheveux longs.

Jake était revenu. Cela voulait dire qu’ils… ils étaient parvenus à vaincre Killian?

« Vous êtes amochés, les gars… »

Ma tête pivota lentement, à coups saccadés, en direction de la silhouette du mage, ce dernier se cachant encore dans l’ombre du tunnel qui débouchait dans cette caverne.

« Ja-Jake! »

Il sortit enfin de l’obscurité et mes sourcils se froncèrent – du moins, ce qui m’en restait – lorsque je notais quelque chose de troublant.

« Et c’est nous qu-qui sommes amochés? Tu t’es regardé avant de parler? Et il est où Wa-Wallace? »


Nombre de mots:
 


Acta est fabula



Addict:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t27378-miles-koerta-vit-po
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Sauver le magicien [Quête - Miles. ]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sauver le magicien [Quête - Miles. ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» URGENT aidez moi à sauver 2 caniches - ADOPTES
» Dandelo [Clown & Magicien]
» Maryse Narcisse aura sauvé la face , faute de sauver Fanmi Lavalas
» Pétition pour sauver les galgos. (lévriers espagnols)
» URGENT à sauver chiot croisé caniche-cairn délaissé (Var)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Le dévasté :: Terres arides-