AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Belle Ez'Naremiel : une Ange Déchue par l'Envie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Belle
~ Déchu ~ Niveau IV ~

~ Déchu ~ Niveau IV ~
◈ Parchemins usagés : 128
◈ YinYanisé(e) le : 25/07/2014

Caractéristiques
◤ ◤: ღ Agilité : 9 ღ Force : 6 ღ Charisme : 34 ღ Intelligence : 28 ღ Magie : 18 ღ
◤ ◤: ღ Nimiel ღ Earial
avatar
MessageSujet: Belle Ez'Naremiel : une Ange Déchue par l'Envie   Dim 27 Juil 2014, 20:33


Identité

■ Nom : Von Ez'Naremiel
■ Prénoms : Belle Jenifael Darla
■ Surnom : Rose
■ Titre : La Fille en Porcelaine ; La Nymphe

■ Sexe : Féminin
■ Age : Elle a tout juste vingt ans
■ Race : Ange Déchue (Envie)

■ Spécialités :
- Agilité : 9
- Force : 6
- Charisme : 35
- Intelligence : 28
- Magie : 18

■ Métier : N/A

■ Armes :
→ Belle possède Nimiel, un poignard à la lame fine et légère qui ondule en délicates vagues pour s'achever en une pointe vicieuse. Le métal est un étrange alliage dont la fabrication est tenue secrète par la famille Ez'Naremiel. D'un argent étincelant, il s'orne de reflets bleutés à la lueur du jour ou de la nuit.
→ Angelus, peu de temps après sa rencontre avec Belle, lui offrit Earial. Nul ne saurait dire si le présent est plus un apparat et un objet de coquetterie ou plutôt une arme. Le fouet a une poignée sombre aux motifs gravés d'argent. L'unique lanière s'illumine aussi de gris et on devine que le cuir fut mélangé à quelques fers. Earial est un bijou qui se termine par une pointe de diamant taillé.  Si le précieux peut prêter à sourire, bien maniés, le fouet et la pierre sont redoutables.

■ Particularité : Née des amours de deux Anges, ses ailes étaient jusqu'à peu d'une blancheur immaculée mais elle a succombé aux délices du pêché. Captive d'une famille de vampires attirée par la pureté et l'innocence qu'elle dégageait, elle offre régulièrement son sang à ces derniers dont elle s'est attachée et épris. Elle vit avec eux dans les Montagnes depuis sa déchéance tout en cherchant à se rapprocher d'Avalon. Elle se sent encore proche de la vertu qu'elle inspirait autrefois, la justice, et étudiait autrefois le droit.


Pouvoirs

Pouvoirs :
■ La Peau des Grigori
■ Le Souffle du Nephilim
■ Les Artifices de Lucifer
■ Télépathie
■ Le Précieux Toucher
Description :
 
Gain(s) de niveau 2
- Renforcement des points de spécialité

Gain(s) de niveau 3
- N/A

Gain(s) de niveau 4
- N/A

Gain(s) de niveau 5/6
- N/A


Gains

■ Gains de lieux
- Double Nationalité de Sang Rehla
- Deux Plumes d'Airain : Comme leur nom le laisse entendre, ces plumes possèdent une teinte cuivrée chatoyante, ondulantes à la lumière. Chacune de ces plumes vaut plus cher que n'importe quel logis ; une fois possédées, elles viendront se greffer à un endroit de votre choix sur chacune des ailes du Déchu concerné. Elles ne tombent pas à la mue. En plus d'être source d'un respect indéfectible de la part de tous les autres Déchus, elles sont animées d'une Magie propre, qui octroie à leur porteur une capacité bien spécifique. En effet, celui-ci est alors à même de déployer une force et une vitesse surnaturelle pour se déplacer en vol. En outre, voler devient aussi simple que respirer : le Déchu est à même de voler indéfiniment sans jamais connaitre les affres de la fatigue. Afficher les Plumes d'Airain en public à Avalon, c'est l'assurance de trouver une table dans n'importe quel restaurant, une place dans n'importe quel théâtre, en d'autres termes, c'est se faire respecter.
- Richesse à vie (2)
- Popularité mondiale (2)
- Popularité Nationale Déchue
- Une épaulière d'aile en Æthril : (Une épaulière d'aile est une pièce d'armure qui se met sur la première articulation de l'aile. Elle couvre depuis la base de l'aile et une vingtaine de centimètres après la première articulation de l'aile) Cette pièce d'armure enchantée est double fonction : Elle vous permet en premier lieu de dissimuler vos ailes au reste du monde, sans pour autant avoir à les rentrer : vous pouvez toujours voler, les agiter et les faire battre, mais elle ne seront physiquement plus atteignable par qui que ce soit à part vous. En outre, la magie contenue dans cet objet vous permet d'utiliser plus efficacement votre pouvoir La Peau des Grigori. Grâce à lui, vous serez à même, en plus de prendre l'apparence qui vous plaira, de modifier votre voix, votre odeur et votre poids pour être encore moins reconnaissable. Cependant, l'aura de votre personnage restera toujours celle d'un Déchu pour celui qui sait lire les auras.
- Frères d'armes : Après avoir combattu à ses côtés, la Garde d'Avalon vous tient en estime, et sera disposée à vous envoyer une demi-douzaine de soldats si vous vous trouvez dans une situation inextricable.
- Un Havresac de la Forêt aux Mille Clochettes : C'est un sac de voyage enchanté ; il se porte en bandoulière, et possède deux particularités importantes : Il est extrêmement léger, peu importe ce que vous mettrez dedans, et il est sans fond, aussi vous pourrez y entasser vos babioles pendant une vie entière. Il sera peut-être plus compliqué de les retrouver après...
- Perception de la vie : Vous ressentez la présence de chaque chose vivante autour de vous, et à environ une cinquantaine de mètres, à travers la matière. Vous êtes capable pour chaque source de vie de détecter s'il s'agit d'un animal, d'une plante, d'un humain (au sens large, toute chose qui a plus d'intelligence qu'un bulot), et de savoir quel est son sexe.

■ Gains de quêtes
- Infection Germinale : Le combat contre la Propagation n'aura pas été sans heurt, et il a laissé quelques séquelles ; cependant, il semblerait que l'infection ne tourne finalement à votre avantage. Votre régénération cellulaire est accélérée, et vous pouvez maintenant nettoyer votre peau des brulures, coupures et autres tourments de la chair d'un simple revers de la main.

■ Gains Hors RP
- Des bonbons fumigènes, parfait pour s'enfuir !
- Le parfum des roses : il s'agit d'une petite bouteille de parfum dont la senteur sucrée inspire l'amour à l'égard de celui qui le porte. Ceux qui sentent la fragrance peinent à éprouver des sentiments négatifs pour la personne. Néanmoins, prenez garde à ne pas en abuser car l'amour risquerait d'être … dévorant.
- Une petite souris qui retrouve les petits objets que vous avez égaré
- La lame de J. L'E. : On ne sait pas vraiment qui est cet homme – ou cette femme – car seules ces initiales figures sur son arme. Il s'agit d'un poignard qui en plus de très bien couper, a la particularité de pouvoir faire croire à la personne sur qui elle vous voulez l'utiliser qu'elle vit ses derniers instants. Son cœur s'emballera, sa transpiration coulera etc... La grande joie quoi.
- La Pomme d’Amour. Il ne s’agit pas d’un fruit sucré à manger, mais d’une pomme en or. En l’offrant à une femme ou à un homme, vous lui faites croire pour quelques postes que vous êtes son conjoint.
- La Cruelle Invasion : Pouvoir destructeur, il permet d’invoquer une armée entière de petites poules aux becs en métal, protégées sous une petite armure de cuir. Avec leur regard de braise et leurs griffes acérées, elles semblent prêter à batailler. Véritables lâches, les rangs deviendront pagaille dès le premier mouvement un peu trop brusque. C’est grâce – ou à cause – de la panique et de leur nombre qu’elles peuvent être redoutables.
- Téléportation
- La lame des anciens : L’épée est d’une finesse et d’une élégance remarquable. Selon les légendes, elles sont au nombre de douze et auraient appartenus à des Rois des temps anciens, sans que cela puisse être vérifié. Elles ont le don d’envoyer de rafales de vents lorsqu’un coup puissant est porté.

■ Gains RP pour tous
- N/A

■ Arme du temple
- Un sceptre conférant la protection du dragon : l'arme fait devenir la personne si charismatique que l'attaque de l'adversaire échoue, celle-ci déviée par la magie du dragon. (Fonctionne une fois par rp)

■ Gains d'event
- Cœur de Mouton Noir : Grâce à cette magie, quelqu'un qui côtoiera un Déchu de près sera plus enclin à se laisser aller, à briser les tabous et à outrepasser les lois. L'activation ou non de cette capacité est à la discrétion du Déchu concerné, et doit évidemment rester dans la mesure du raisonnable. Bien que les cibles du sort soient généralement plus sensibles à cet esprit contestataire, il est impossible de forcer qui que ce soit à aller à l'encontre de sa volonté.



Vos Hauts-Faits



N/A



Les Nuances des Sentiments

« Parle-moi, Hasariel. Depuis des jours, tu abordes cette mine inquiète et lugubre. Qu'est-ce qui te préoccupe ? » L'Ange soupira. S'il s'évertuait à la pudeur et la mesure, ses doigts tremblants trahissaient ses tourments. Malgré tout, il souriait. D'un regard tendre, il contemplait le visage de sa femme. « Je suis navré de t'avoir causé du tracas, Orael. Seulement je … » Face à son silence, elle prit la main de son époux pour la serrer doucement. « C'est pour elle que je m'angoisse. » Ensemble, ils firent quelques pas le long des couloirs de leur demeure, pour finir par s'accouder sur le rebord d'une fenêtre d'où ils admiraient à perte de vue les jardins. « Je ne suis pas serein. Ne ressens-tu pas ce mal à l'œuvre qui pèse sur notre fille ? » Orael baissa les yeux. Assise près de la fontaine d'eau claire, la jeune fille lisait à voix haute les lignes d'espoir et d'imagination d'un vieux conte. Une petite foule l'écoutait, attentive. La famille Ez'Naremiel était riche et vivait dans le luxe. Toutefois, ils partageaient l'aisance de leur existence avec ceux qui en avaient besoin et tâchaient de les guider dans les méandres d'une vie tempétueuse. Ces derniers temps, ils abritaient bon nombre de rescapés d'affrontements. Certains étaient aveugles. C'était à eux que la dernière descendante du clan faisait la lecture. « Tu t'es toujours montré anxieux et troublé à son sujet. Peut-être que tu ne t'égares qu'une nouvelle fois en fantaisie, comme le père soucieux que tu es. » Hasariel rit tout bas. « Je sais que j'ai toujours été … » Aucun mot n'exprimait réellement l'attitude sur protectrice de l'Ange pour sa fille. « J'ai souvent crié au loup. » reprit-il lentement. Il sourit. « Seulement, regarde-la.» Orael aussi souriait, affectueuse. « Elle est magnifique. » - « Cela m'a longtemps embarrasser. À sa naissance, nous étions pétrifié devant sa frimousse. C'était le plus beau des bébés que nous n'avions jamais vu. » - « Alors nous l'avons appelé Belle. » - « Puis j'ai passé mon temps à craindre qu'elle ne succombe à l'orgueil.»

Depuis qu'elle avait vu le jour, on n'avait eu de cesse de répéter à Belle combien son nom lui allait à ravir tant elle respirait la grâce et l'élégance. Douce demoiselle aux grands yeux clairs, le violet de ses prunelles ravissaient l'âme, fascinée par l'étrange mauve des iris bienveillantes. Une épaisse chevelure d'un blond doux et doré encadrait son visage en forme de cœur. Les mèches ondulaient    en délicates boucles jusqu'aux creux de ses hanches. Ses lèvres d'un rouge carmin s'étiraient souvent en un sourire sincère et charmant. Grande et fine, elle avait la silhouette frêle et fragile qu'on imaginait aux princesses des histoires qu'elle lisait. Le dos cambré, les hanches étroites, elle était pourvue des appâts délicieux qui plaisaient à ses messieurs mais qu'elle préférait dissimulée, gênée les regards pesants qui la déshabillaient. Derrière les longues robes acidulées qu'elle aime porter, elle cache ses longues jambes fuselées. Musicienne, les années de violoncelle ont forgé ses doigts longs aux ongles peints. Adorable enfant aux charmes certains, beaucoup avait parié sur sa déchéance par l'orgueil. Le temps qui filait confortait les mauvaises langues dans cette idée, car la jeune femme gagnait chaque année en attrait. Malgré tout, jamais elle ne sombra dans la complaisance et l'insolence. Humble et douce, elle était vertueuse et candide, une jolie petite poupée aux joues roses et à la voix chantante.

« Elle ne perdra pas la blancheur de ses ailes, Hasadriel. Notre fille est pure et prudente. » - « Je sais. À présent, je n'appréhende plus les vices qui pourraient la damner, elle est plus forte. Ce sont les autres qui m'effraient. » - « Les autres ? » s'étonna Orael. L'Ange ferma les yeux. « Je pressens de grands maux. Mes rêves sont agités, ces dernières nuits. Belle au centre de mes affres. Mon don de voyance ne me trompe pas. Quelque chose se trame.» - « As-tu penser à … à eux ? » Les lèvres pincées, Hasadriel acquiesça. « Le clan tout entier est prévenu de mes songes et surveille la branche déchue des nôtres.»  La famille Ez'Naremiel, autrefois unie sous la bannière des sept vertus, avait été divisé des siècles auparavant. Les Jumeaux Gris s'étaient déchirés et tandis que l'un continuait à briller chez les Anges, l'autre rejoignait les rangs sombres et morbides des Ailes Noires. Depuis ce jour, les deux lignes avaient prospéré sans jamais plus se rejoindre. La Citadelle Blanche abritait la prestigieuse dynastie des Anges Ez'Naremiel, dont la justice était la vertu. Médecins et hommes de loi, ils aident la communauté et le monde. Avalon, quant à elle, renfermait le perfide lignage des Déchus Ez'Naremiel qui se complaisaient dans l'envie. Ils tenaient une grande boutique d'Antiquité renommée, aux dernières nouvelles. Les deux descendance évitaient de se rencontrer. « Père ? Mère ? » Les intéressés se retournèrent comme une seule personne. Un peu derrière eux se tenait la douce Belle, les bras chargés par les ouvrages qu'elle avait conté. « Est-ce que tout va bien? » Hasadriel sourit. « Oui. Sortons.»

« Alors, qu'en penses-tu ? » - « Elle est parfaite. » Galatea rit tout bas, amusée par la réaction de son ami qui dévorait des yeux son présent. « Je t'avais bien dis qu'elle lui plairait.» souligna Ezio, satisfait. « Joyeux anniversaire, Angelus. »

Comment ne pas succomber à l'innocente qu'elle dégageait ? Pour des être tels que les trois membres du clan Dahetael, il était impossible de résister à l'appel du sang de la jeune femme. Discret et effacé, cela faisait des jours et des jours qu'Angelus traquait la Belle. Elle était devenue une obsession pour lui. Il la voulait et il l'aurait. Bien qu'impatient, il tenait à la scruter en silence quelques temps. Après tout, il se devait t'attendre le bon jour. Au détour d'une rue du port où la famille s'était rendue pour attendre un chargement, le Vampire croisa sa proie. Elle ne le vit pas. Lui respira son parfum. Plus jamais il ne pourrait l'oublier et il dut se faire violence pour ne pas la tuer alors qu'elle passait innocemment à ses côtés. « Je la veux.» murmura-t-il à Galatea qui se tenait dans l'ombre. « Fais-en ce que tu en veux. Elle est à toi. Transforme-la si ça te chante.» - « Hum. Quand rentrent-ils à la Capitale Angélique ? » - « Demain d'après ce qu'a entendu Ezio. Ils dorment chez des amis ce soir encore.» - « Ce sera donc pour ce soir.» Galatea sourit, avant de hocher la tête.

Certaines souffrances étaient telles qu'on ne pouvait pas même les crier ou les pleurer. Tremblante, Belle caressa la joue de sa mère et écarta les mèches ensanglantées qui collaient à sa peau blanche et froide. « Mère.» Elle ne lui répondrait plus. Plus jamais. D'un geste maladroit, l'Ange ferma les yeux d'Orael, la gorge serrée, le cœur en cendres. « Belle. Va-t-en.» souffla la voix usée d'Hasadriel. « Non père. Je vais m'occuper de … » - « Non. Fuis. C'est trop tard. » Tant bien que mal, il compressait un morceau de sa chemise contre la plaie béante de sa gorge et de son ventre. « Mais père … » - « C'est la fin pour moi. N'en sois pas triste, je pars rejoindre ta mère. Toi, par contre, tu dois vivre. Pars. Je ne veux pas qu'ils t'aient.» - « Qui ? Qui a fait ça ? » - « Je l'ignore. » Il toussa, crachant des flots de sang. « Ils ont déjà tué tout le monde ici, à part toi. File. De grâce, file. Ne m'impose pas le spectacle de ma fille emportée par je ne sais quoi. File. » L'esprit embrumé, l'âme en peine, Belle se pencha sur son père pour embrasser son front et lui murmurer ces derniers mots. Un peu réticente, un brin hésitante, elle peinait à s'éloigner de son père, qui lui souriait simplement. « Pars. » Il joignit lentement les mains pour réunir la plus petite de ses forces dans sa magie, qu'il fit littéralement explosé une fois certain que sa fille s'était enfuie. Sa dernière pensée fut pour ses bourreaux. Il espérait que les assassins ne soient pas loin, et qu'ils périssent avec lui.

Hasadriel ne pourrait le savoir mais son action aux airs de sacrifice fut vaine. Belle courrait. Les larmes avaient débordés de ses beaux yeux clairs et elle ne se sentait pas la force de voler. Perdue et peinée, elle détalait dans les rues du port. Beaucoup se dirigeait dans la direction inverse. L'explosion les avait alerté. « Sisariel ! » Empressée et terrifiée, la jeune femme cognait à la porte d'une amie qui ne tarda pas à lui ouvrir. « Belle.» s'étonna-t-elle. « Que se passe-t-il ? Entre.» Sourcils froncés, la petite brune dévisagea son invitée, troublée. « C'est … du sang ? » s'enquit-elle tout bas en évoquant les tâches pourpres qui parsemaient le rose pâle de la robe de nuit de Belle. Muette, la tête basse, l'intéressée ne répondit pas. « Sisariel ! Reste bien à la maison il … Belle. » Le père de Sisariel était un homme bon, ami des Ez'Naremiel depuis bien longtemps. Il savait. Les rumeurs se rependaient vite, d'autant plus quand il s'agissait de meurtres à répétition. « Je … » Il ne termina pas sa phrase. La gorge tranchée, presque arrachée, il s'effondra. Sisariel hurla. Puis plus rien.

Le Diable souriait. Les lèvres ensanglantées s'étiraient en un sourire satisfait. Du revers d'une main, il se débarrassa du pourpre qui dégoulinait sur sa peau blême. Le mal abordait un visage d'ange. « Je tuerai tous les membres de ta famille, toutes les personnes auxquelles tu tiens.» chuchota-t-il de sa voix basse et douce. « Je ne m'arrêterai que lorsque tu n'auras plus personne si ce n'est moi. Alors tu m'appartiendras.» Il ne put s'empêcher de rire lorsqu'il vit Belle se lever d'un bond pour courir. Il s'écarta pour la laisser passer et la contempler s'éloigner. « Elle te plaît vraiment.» constata Galatea. Allongée sur la table, elle jouait du bout des doigts avec le sang des défunts, dessinant des arabesques. Angelus sourit. « Je te rejoins bientôt. Tenez vous prêt, nous ne resterons pas dans les parages. Ils seront beaucoup de sa famille à la chercher.» - « On les accueillera à coup de dents.» répondit la Vampire d'un ton léger. « Allez. Finissons-en. Va la chercher. » Il avait déjà disparu.  « Où crois-tu aller comme ça ? » Belle voulut crier mais elle n'en eut pas le temps. Plaquée contre le mur d'une vieille bâtisse délabrée, Angelus avait une main sur sa bouche et l'autre sur l'épaule. « Ne l'oublie pas. Tu es à moi. Un jour viendra, tu me supplieras de te transformer, pour être comme moi. J'attendrai.» Alors il plongea à sa gorge et se reput du sang de l'Ange.

C'est ainsi que Belle Ez'Naremiel, dernière descendante Angélique de la famille, disparut, alors qu'elle avait tout juste seize ans.

« Ah.» Angelus serra davantage Belle contre lui. Presque nue, la jeune femme ne paraissait guère contre l'étreinte sanglante. Un mince filait rouge coulait le long de son cou. Son cœur battait à un rythme infernale. Malgré les années, le Vampire hypnotisait et fascinait toujours autant la petite Ange qui ne se laissait plus de lui, de sa peau et de ses caresses. Quelques s'écoulèrent, puis Angel s'écarta, souriant. Il fit glisser ses doigts froids sur les joues de Belle avant de se pencher pour effleurer ses lèvres. Depuis près de trois ans, Belle vivait parmi le clan Dahetael. Si les premiers temps ne furent pas faciles, la vie se régula d'elle même et l'Ange trouva sa place parmi Angelus, Ezio et Galatea. Elle était leur petite princesse et vivait dans un luxe étonnant. Les Dahetael possédait un manoir sur les flans nord des Montagnes. Ils menaient une existence paisible en son sein, bien que les voyages étaient courants. « Prépare-toi, Belle. Nous partirons bientôt pour Megido.» La jeune femme l'ignorait, mais ce jour était son dernier en tant qu'Ange, car elle allait connaître le péché et la déchéance.

Parmi les sept pêchés, Belle ne se serait jamais douté de celui qui aurait pu causé sa déchéance. Quoi que l'on dise, elle était une jeune femme vertueuse et candide, manipulée par de mauvaises personnes. Malgré tout, elle continuait à mener autant que faire se peu sa vie d'autant. Elle était modérée, n'agissait que comme son cœur lui dictait, était humble et délicate, généreuse et bienveillante, et avait tout ce qu'elle voulait. Du moins, c'était ce qu'elle croyait. Calme et rêveuse, la demoiselle patientait à la terrasse d'une vieille taverne. Ses Vampires n'étaient pas loin, ils lui avaient dis qu'ils avaient quelques détails à régler avec une connaissance. Elle les attendait. « Maman maman ! » Un petit garçon courrait. Il ne devait pas avoir trois ans. Rayonnant et simplement heureux,il se jeta dans les bras de sa mère, qui discutait avec son mari. Surprise, Belle contempla le tableau idyllique qui s'offrait à ses yeux. Elle en fut jalouse. Ce bonheur parfait, cette famille rêvée, elle les voulait pour elle. Elle se leva, avec une idée à l'esprit.

« Belle ! Belle ! Où es … Belle. » D'un pas lent, les mains dans le dos, Angelus s'approcha de cette femme qui l'obsédait tant. Assise dans un coin d'une vieille maison abandonnée, elle ne le regardait pas. Ses immenses ailes étaient déployées. « Tes plumes … » - « Oui je sais. » Le Vampire se mit à rire. Il laissa ses mains s'égarer sur le plumage où se mêlait argent et bleu givré. « Tant que tu n'es pas déchue de luxure, je suis prêt à accepter n'importe quoi. » Il baissa les yeux, attiré par un mouvement. Angel soupira. « On s'en va.» Belle dévisagea l'enfant, qu'elle avait arraché à ses parents quand ils ne regardaient pas. « Qu'est-ce que l'on fait pour lui ? » - « On le laisse là. » - « Mais … » - « Belle. » D'une main, il obligea la jeune femme à se relever et emprisonna son regard. « On laisse ce gamin derrière nous. » Ils se dévisagèrent en silence quelques instants. « Je veux des enfants.» Angelus sourit, sans rien répondre.

Une fois n'est pas coutume, une nouvelle vie commença, celle des Ailes-Noires. Angelus promit à sa bien-aimée de l'amener à Avalon.



Compagnon

■ Niveau : I - Compagnon de départ à faire

■ Nom : /
■ Prénom : Jacob
■ Surnoms : /

■ Sexe : Masculin
■ Race : /
■ Age : /

■ Spécialités :
- Agilité : /
- Force : /
- Charisme : /
- Intelligence : /
- Magie : /

■ Pouvoir :
- /

■ Gains :
-

■ Possessions :
-

■ TEXTE : TEXTE



■ Niveau : I - Départ à 312 points de rp

■ Nom : Inconnu. Il se comporte comme le frère de Belle et elle l'apprécie au point de l'autoriser à se présenter sous le nom Von Ez'Naremiel
■ Prénom : Lukas
■ Surnoms : Narcisse

■ Sexe : Masculin
■ Race : Déchu d'Orgueil
■ Age : 32 ans

■ Spécialités :
- Agilité : 2
- Force : 3
- Charisme : 6 + 5 = 11
- Intelligence : 5 + 5 = 10
- Magie : 4

■ Pouvoir :
- La Peau des Grigori
- Le Souffle du Nephilim
- Les Artifices de Lucifer
- Traverser la matière
- Contrôle de l'air

■ Gains :
- Changer d'apparence
- Hypnose
- Contrôle du feu

■ Gains d'event
- Cœur de Mouton Noir : Grâce à cette magie, quelqu'un qui côtoiera un Déchu de près sera plus enclin à se laisser aller, à briser les tabous et à outrepasser les lois. L'activation ou non de cette capacité est à la discrétion du Déchu concerné, et doit évidemment rester dans la mesure du raisonnable. Bien que les cibles du sort soient généralement plus sensibles à cet esprit contestataire, il est impossible de forcer qui que ce soit à aller à l'encontre de sa volonté.

■ L'Histoire d'un étranger : « C’est qu’il est plutôt joli garçon » avait dit Victoire, lorsque son regard croisa celui de ce jeune homme, attablé un peu plus loin. Elle n’avait jamais pu résister à la gente masculine et sans complexe, elle avouait qu’il lui plaisait. Comment aurait-elle pu ne pas lui succomber ? Il était à son goût, avec ses cheveux blonds, ses yeux pâles faits de gris et de bleu clair et sa gueule d’ange pur et innocent. Pour son plus grand plaisir, elle n’eut pas à déployer ses charmes plus que de raison car le Déchu semblait enclin à avoir une Maîtresse. Ainsi début l’idylle entre Victoire et Lukas, cet homme dont personne ne sait rien et que personne ne semblait connaître. Très vite, il noua une relation fraternelle avec Belle, sans pour autant lui dévoiler quoique ce soit sur son passé, sur son existence d’autrefois. Une chose est certaine : il n’est pas né à Avalon ni même à la Citadelle Blanche et sa déchéance est récente. Pourtant, il semble particulièrement épanoui dans cette vie de débauche où il a succombé plusieurs fois à l’Orgueil.



■ Niveau : I - Départ à 366 points de rp

■ Nom : batz Lhäæ
■ Prénom : Victoire
■ Surnoms : Vicky

■ Sexe : Féminin
■ Race : Déchue de Luxure
■ Age : 19 ans

■ Spécialités :
- Agilité : 4
- Force : 2
- Charisme : 6 + 4 = 10
- Intelligence : 6
- Magie : 2

■ Pouvoir :
- La Peau des Grigori
- Le Souffle du Nephilim
- Les Artifices de Lucifer
- Envoutement
- La maîtrise de l'art ancestral de Kaguya : Permet de faire apparaître une multitude de miroirs reflétant tous le reflet de la personne qui bougera de façon autonome, la rendant presque introuvable.

■ Gains :
- Frères d'armes : Après avoir combattu à ses côtés, la Garde d'Avalon vous tient en estime, et sera disposée à vous envoyer une demi-douzaine de soldats si vous vous trouvez dans une situation inextricable.
- Contrôle de l'eau

■ Gains d'event
- Cœur de Mouton Noir : Grâce à cette magie, quelqu'un qui côtoiera un Déchu de près sera plus enclin à se laisser aller, à briser les tabous et à outrepasser les lois. L'activation ou non de cette capacité est à la discrétion du Déchu concerné, et doit évidemment rester dans la mesure du raisonnable. Bien que les cibles du sort soient généralement plus sensibles à cet esprit contestataire, il est impossible de forcer qui que ce soit à aller à l'encontre de sa volonté.

■ Les suites de la Coupe des Nations  : Jolie brune aux yeux clairs, Victoire est la dernière descendante d'une famille Déchue dont le péché habituelle oscille entre l'avarice et l'envie. A la stupeur générale, la dernière née fut sous le signe de la luxure. Malgré les appréhensions, la jeune femme prouva rapidement qu'elle pouvait être une fierté pour les siens tant l'extravertie rêveuse est souriante et charmante. Cependant, ses parents ne supportaient guère ses déboires et ses sorties. Durant la Coupe des Nations, la famille batz Lhäæ dont les richesses s'épuisent essaya de redorer son blason en faisant entrer Victoire comme servante de Belle von Ez'Naremiel, une Déchue ayant remporté la troisième place de l'épreuve d'agilité. Victoire n'était pas vraiment heureuse de la nouvelle mais elle tâche de se faire à cette nouvelle vie, entourée de beaux vampires. Ce dernier point a au moins eu le mérite de la ravir.



■ Niveau : I - Départ à 366 points de rp

■ Nom : Dah Dradesie
■ Prénom : Prudence
■ Surnoms : Prue

■ Sexe : Féminin
■ Race : Déchue de Paresse
■ Age : 25 ans

■ Spécialités :
- Agilité : 4 + 1 = 5
- Force : 2
- Charisme : 4
- Intelligence : 7
- Magie : 3

■ Pouvoir :
- La Peau des Grigori
- Le Souffle du Nephilim
- Les Artifices de Lucifer
- Chant envoutant
- Transformation en fleur

■ Gains :
- Vitesse accrue

■ Gains d'event
- Cœur de Mouton Noir : Grâce à cette magie, quelqu'un qui côtoiera un Déchu de près sera plus enclin à se laisser aller, à briser les tabous et à outrepasser les lois. L'activation ou non de cette capacité est à la discrétion du Déchu concerné, et doit évidemment rester dans la mesure du raisonnable. Bien que les cibles du sort soient généralement plus sensibles à cet esprit contestataire, il est impossible de forcer qui que ce soit à aller à l'encontre de sa volonté.

■ Possessions :
- /

■ Une seconde Coupe des Nations : Prudence est une jolie créature aux boucles blondes et aux iris vertes, une femme désirable qui pourrait charmer d'un regard, pour peu qu'elle garde les yeux ouverts plus de quelques secondes. Fine et délicate, elle est un petit brin de femme aux grandes ailes grises et dorées et à la peau au teint clair et éclatant. L'Ange Noire, éprise de paresse depuis sa naissance, se laisse aller à ses vices avec le plus grand des délices. Partisane du moindre effort, elle est insouciante et nonchalante par nature. Prudence n'est autre que la dernière descendante d'une famille d'Ailes-Noirs de la Cité d'Avalon, qui se transmettait depuis des générations le pêché d'avarice et s'illustrait dans les rangs des armées. Incapable de mettre les mêmes espoirs pour Prudence, ils décidèrent de la confier à la gagnante de l'épreuve de Charisme d'une édition de la Coupe des Nations, dans l'espoir qu'elle rende fière, d'une manière ou d'une autre, son ascendance. Belle l'a accueilli à bras ouvert, même si elle ressemble plus à un cadeau empoisonné car, pour une servante, elle passe beaucoup du temps à flâner. Pour la plupart de ses proches, elle n'est une menace en rien. Pourtant, derrière son côté touchant et les heures qu'elle passe à dormir ou contempler les paysages sans rien faire, elle cache un mauvais caractère et des talents de manipulatrice.



■ Niveau : I - Départ à 366 points de rp

■ Nom : Von Kaël
■ Prénom : Harmonie
■ Surnoms : Harry

■ Sexe : Féminin
■ Race : Déchu de Gourmandise
■ Age : 21 ans

■ Spécialités :
- Agilité : 6
- Force : 2
- Charisme : 2
- Intelligence : 6
- Magie : 4

■ Pouvoir :
- La Peau des Grigori
- Le Souffle du Nephilim
- Les Artifices de Lucifer
- Traverser les murs
- Création du feu

■ Gains d'event
- Cœur de Mouton Noir : Grâce à cette magie, quelqu'un qui côtoiera un Déchu de près sera plus enclin à se laisser aller, à briser les tabous et à outrepasser les lois. L'activation ou non de cette capacité est à la discrétion du Déchu concerné, et doit évidemment rester dans la mesure du raisonnable. Bien que les cibles du sort soient généralement plus sensibles à cet esprit contestataire, il est impossible de forcer qui que ce soit à aller à l'encontre de sa volonté.

■ Une amie proche et encombrante : Harmonie est une charmante jeune femme aux longs cheveux bruns, dont les boucles tendres rebondissent dans le creux de ses dos à chacun de ses mouvements. Fine et gracile, elle dégage une féminité sensuelle et ravageuse, avec un visage aux traits fins et délicats, de grands yeux clairs qui hésitent entre le marron et le vert. Elégante et raffinée, elle est une fière représentante de la Gourmandise et n’en a jamais assez, de rien. Elle se pare des plus beaux vêtements, des bijoux les plus luxueux et des parfums les plus envoutants. Elle aime apparaître parfaite et irréprochable, comme pour compenser les excès incontrôlables de son comportement, qui parfois est une honte pour son entourage. Harmonie et Belle se sont rencontrées au beau milieu des allées fleuries d’Avalon et ont fini par sympathiser, jusqu’à devenir des amies proches voire inséparables, à en causer la jalousie de Victoire. Harmonie est quelqu’un de complexe, qui peut se révéler tantôt bienveillante tantôt malveillante. Victoire se méfie d’elle, certaine qu’elle mène un double-jeu qui n’est pas en la faveur de son amie. Secrète, il lui arrive souvent de sortir à toute heure du jour ou de la nuit, sans livre la moindre explication, pour rejoindre des connaissances inquiétantes sur lesquelles elle ne veut rien dire.



■ Niveau : I - Départ à 366 points de rp

■ Nom : Dah Numen
■ Prénom : Léonora
■ Surnoms : Leah

■ Sexe : Féminin
■ Race : Déchue d'Avarice
■ Age : 20 ans

■ Spécialités :
- Agilité : 3
- Force : 3
- Charisme : 6
- Intelligence : 5 + 3 = 8
- Magie : 3

■ Pouvoir :
- La Peau des Grigori
- Le Souffle du Nephilim
- Les Artifices de Lucifer
- Création de l'or
- Localisation

■ Gains:
- Révélation
- Copie

■ Possessions :
- /

■ Une troisième Coupe des Nations :  

Dans le silence pesant de la petite chaumière, elle tricotait, sans réellement prêter attention à ses gestes. Ses rêveries ne lui faisaient nullement perdre en agilité, les mouvements devenus automatiques avec l’aisance que confère l’habitude. Les yeux dans le vide, elle songeait à un passé tendre et heureux. Madeleine était devenue veuve trop jeune et elle ne se remettait pas de la mort de son époux. Déchue d’orgueil, elle avait pourtant tâché de faire bonne figure et gardait la tête haute, pour sa famille et surtout pour ses deux enfants. Seulement, sa vie avait encore basculé et elle n’était pas certaine de pouvoir se relever, cette fois-ci. « Assis-toi près de moi, s’il te plait, Léonora. » murmura-t-elle distraitement, l’oreille attirée par le grincement de la porte. La jeune femme se glissa sur le vieux canapé, douce et souriante, les bras chargés d’un gros panier d’osier contenant la laine qu’elle venait de filer. Son sourire se fana rapidement. « Maman … ? » Dans un soupir, elle posa ses aiguilles sur ses genoux. « Ma jolie Leah. »  Elle posa lentement sa main froide sur la joue de sa fille. C’était une jolie demoiselle, à la silhouette fine et désirable, aux épais cheveux blonds et aux yeux gris. « Je … » commença-t-elle, balbutiante et tremblante. Ses yeux allaient et venaient, observant tantôt le visage en forme de cœur de l’Ange Noir, jetant parfois des coups d’œil furtif sur le morceau de parchemin froissé qui gisait sur un coin de la table. Comment pouvait-elle lui annoncer la nouvelle ? Il n’y avait aucune bonne façon de procéder. Léonora commençait à perdre en patience et, dans un trait d’arrogance, agrippa la lettre brusquement. Malgré les protestations pressées de sa mère, elle la lut. « Que … » chuchota-t-elle, l’air soudainement égaré. Léandre était mort. Lui aussi. « Un accident … ? » Comme son père. « Non. » trancha Madeleine. « Non, ce n’était pas un accident. Ni pour lui, ni pour Lucius. Je ne sais pas ce qu’il se trame, ma Leah. Je n’en ai aucune idée. Léandre ne m’a pas cru et il l’a payé. Tu dois avoir foi en moi. Tu dois avoir confiance en moi. » Léonora n’écoutait plus vraiment, l’esprit troublé par ce qu’elle venait d’apprendre. Elle ne comprit pas vraiment non plus les projets de Madeleine. A sa plus grande surprise, elle quitta l’enceinte réconfortante de la ferme pour rejoindre la Capitale. Elle avait été mise au service de Lady Von Ez’Naremiel.



■ Niveau : I - Départ à 366 points de rp

■ Nom : Tyrell
■ Prénom : Grâce
■ Surnoms : /

■ Sexe : Féminin
■ Race : Orine
■ Age : 17 ans

■ Spécialités :
- Agilité : 2
- Force : 2
- Charisme : 6
- Intelligence : 7 + 3 = 10
- Magie : 3

■ Pouvoir :
- Le Lien
- Art Divin [Danse]
- Invocation céleste
- Charme
- Respiration aquatique

■ Gains :
- Clonage

■ Gains d'évent :
- Aura Nyserea : permet aux Orines de soumettre les esprits des hommes et des femmes qui entrent dans le champ de l’aura, afin d’apaiser les âmes, de calmer la violence et la brutalité, rendant délicates les manifestations féroces devant une originaire de Maëlith. De plus, les œuvres d’art entrant dans le champ de l’aura s’éveilleront – sans pouvoir devenir indépendantes de l’œuvre ou se déplacer. Les personnages des tableaux, fresques, mosaïques, les sculptures et autres, deviendront doués de paroles et auront tendance à livrer des informations aux Orines pour les aider et les guider, car les œuvres voient tout, même lorsqu’elles sont inanimées.

■ Les débuts d'une vie  : Jolie fleur à peine éclose, Grâce est une délicate demoiselle tout juste sortie de Maëlith, son village de naissance. Elle mena une existence tranquille et paisible parmi les siennes, auprès de sa mère prénommée Carmen qui, le regard perdu dans le passé, parlait de son bien-aimé Aristote, un Ange qui avait répondu à son énigme un siècle auparavant. Élève douée et appliquée, personne ne doutait que Grâce ferait une magnifique et parfaite Orine. Grande et fine, elle avait un talent inné pour l'élégance. Fou serait celui qui parierait sur le dédain d'un homme face à la jolie poupée. Son visage de porcelaine était souligné par des pommettes hautes et roses. Elle avait de grands yeux clairs, d'un bleu presque translucide. Ses cheveux blonds étaient coupés en un carré coupé qui ondulaient à ses traits. Elle était belle. Elle avait tout pour elle. Malheureusement, le destin, dans sa grande perfidie, choisit de la rendre muette. La voix signe le pacte du Lien. Sans l'énigme, pas de réponse. Sans maître, c'est la folie et la mort. Elle se réfugia dans les Montagnes en quête de changement et fut choisit pour être dame de compagnie de Belle.



■ Niveau : I - Départ à 366 points de rp

■ Nom : Elle ne le connait pas vraiment.
■ Prénom : Arabella
■ Surnoms : Ara

■ Sexe : Féminin
■ Race : Sirène
■ Age : 15 ans

■ Spécialités :
- Agilité : 6
- Force : 2
- Charisme : 8
- Intelligence : 2 + 2 = 4
- Magie : 2 + 3 = 5

■ Pouvoir :
- Les Cheveux de Medusæ
- Le Chant des Sirènes
- L'Esprit de l'Eau
- Modifier son apparence
- Lire dans les pensées


■ Gains :
- Faire craquer les personnes proches d'un simple regard

■ Possessions :
- Une bague parée d'une Nyseira : il s'agit d'un joli et fin bijou en argent monté par la délicate pierre précieuse propre aux Orines. Elle enferme un étrange pouvoir qui vous permet d'invoquer à votre guise une pair d'ailes de la forme que vous souhaitez. [Ailes d'Ange Déchue aux teintes grises et bleutées, comme celles de Belle]

■ La fille du Cartel  : Jolie Sirène à la peau basanée et aux yeux bleus, Arabella est une jeune fille aussi bornée que capricieuse. Malgré la douceur de ses traits et le charme de ses sourires, elle est une petite peste au langage vulgaire qui cultive un talent inné à agacer son entourage. Vive, impétueuse, colérique et spontanée, Belle la considère comme une enfant dont l'éducation est entièrement à revoir. Même si, parfois, la Déchue peine à supporter la jeune Ondine, elle demeure profondément attachée à elle pour avoir plaider sa cause auprès du Dædalus. Arabella est en effet la fille d'un homme que le Roi Déchu voulait voir mort pour avoir causé bien des maux à Avalon ; mais Belle a voulu épargner la jeune fille, irresponsable quant aux agissements de son père. Belle a fait une promesse à Eerah, une promesse qu'elle compte honorer. Au delà des apparences, Arabella est sensible, presque romantique. Cependant, elle ne dévoile pas cette facette de sa personne, se bornant à jouer les insolentes.



HRP

Votre prénom ou pseudo courant : Belle
Comment avez-vous découvert le forum : Non
Si un jour vous quittiez le forum, comment voudriez vous que votre personnage disparaisse? : Par un top-site
Une remarque, un petit mot ? : Rien à signaler
Code ? : Validé

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t26917-belle-ez-naremiel-u
 

Belle Ez'Naremiel : une Ange Déchue par l'Envie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alexiel, l'Ange Déchue fidèle à Lucifer...
» Ange gardien
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela
» Reshiram l'ange céleste :P Je m'y crois
» BELLE TAPISSERIE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées :: Anciennes Présentations-