AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 L'odyssée du conteur endormi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ismérie Mebahel
Ombre ~ Niveau V ~

Ombre ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 4853
◈ YinYanisé(e) le : 03/12/2010
✭ Activité : Ombre vengeresse

Caractéristiques
◤ ◤: AGI 12 ~ FOR 13 ~ CHA 26 ~ INT 17 ~ MAG 35.
◤ ◤: Trident des océans.
avatar
MessageSujet: L'odyssée du conteur endormi.    Mer 22 Jan 2014, 00:16

L'odyssée du conteur endormi


Ismérie Mebahel

Après le rêve vient la mort

Je suis cette ombre qui cherche à revenir, qui vient pour vous et vous regretterez ma rencontre, je vous le promets. Je suis ce conteur endormi, celui qui a tout perdu, celui à qui on a tout volé, ce rêveur que j'étais est mort. Je suis ce faucheur sans cœur, je commets l'horreur si c'est ma lubie. Je suis ce poète, chaque instant volé à un autre est une liberté dont je ne peux plus me passer, je peux rire de tout à présent, plus rien n'est grave.  



Identité:
Nom :
Mebahel
Prénom :
Ismérie
Surnoms :
Il a eu de nombreux noms comme Naram, Gabriel ou encore Remus.
Sexe :
Masculin
Age :
Oh, si vous saviez...
Race :
Ombre
Compétences :


  • Agilité : 12 + 1 = 13
  • Force : 13 + 1 = 14
  • Charisme : 25 + 1 + 1 = 27
  • Intelligence : 17 + 1 = 18
  • Magie : 35 + 1 = 36

Arme :
Le trident des océans.
Gains de lieux :
N/A.
Gains de quêtes :
N/A.
Gains Hors RP :

Le livre de conte de l'histoire sans fin: vous permet de créer un objet ou un personnage fictif (sans pouvoirs) et de pouvoir l'utiliser le temps d'un post. Pour cela il vous faudra décrire l'objet ou la personne dans le livre.
Jeu d'échec ensorcelé  : vous permet d'espionner les gens à distance (image + son)
Lire l'avenir
Fragments du cristal maître :

Fragment de Topaze [1] : Ce fragment se transforme en trident qui permet à son possesseur de créer des vagues plus ou moins grosses et de déformer l'océan de sa seule volonté. Tout dépend bien sûr du niveau de magie.

Fragment de Topaze [2] : Ce fragment permet à son possesseur de contrôler l'invisibilité. Il pourra donc devenir invisible, totalement invisible (lui et les personnes qu'il désire rendre invisibles). C'est à dire que même une personne pouvant sentir les individus ne pourra se rendre compte de sa présence par magie. Le seul moyen est de faire entrer quelque chose de matériel en contact avec le possesseur.

Arme du temple des esprits :
N/A.
Pouvoirs
Raciaux

L'esprit de la faucheuse • La mortelle clairvoyance • Contrôle des émotions

Personnels

Le baiser funèbre | Un fantôme errant n'aspire plus qu'à subtiliser le corps des vivants, en prendre possession et voler un peu de leur vie. En échange, ils exigent d'Ismérie une vengeance, leur assassin, le responsable de leur suicide, le drame et la colère dévorent leur âme soumise au jugement de l'ombre. Si ce dernier accepte, Ismérie accomplit la dernière volonté du mort et en échange, ce dernier lui confie son âme. Permet également de susurrer aux vivants des idées qui resteront gravés dans leur subconscient. Il parait même qu'il peut apparaître clairement aux personnes qui sont sur le point de mourir ou de se suicider. Enfin par le baiser funèbre, Ismérie pourra par la suite se projeter dans l'esprit de personnes vivantes [PNJ] mais seulement quelques instants pour réaliser un acte ou prononcer une parole.

Douleur des roses | Jamais ce pouvoir ne l'a quitté et jamais il ne le quittera, il s'agit d'ailleurs de la magie dont il se sert le mieux. Du sol même le plus infertile naissent des roses parfumant tout ce qui les entoure d'un amer goût de mort en bouche mais leur capacité se situe au delà. Une étrange sève noire coule des pétales et sert Ismérie qui peut leur donner des formes animales ou difformes, simplement agressives ou défensives en concentrant cette essence qui constitue une matière inconnue dont il semble être le créateur. Enfin, les ronces qui précédent les roses peuvent servir ses intérêts sombres.

Prisme LV2 | Ancien maître de l'illusion et de l'intrusion onirique, il est évident qu'Ismérie est purement imperméable aux attaques psychiques, on ne saurait le prendre au jeu de la manipulation et de l'hypnose. Le pouvoir de prisme est cependant à double tranchant, car il retourne à l'envoyeur les attaques psychiques, élevant une barrière invisible dès toute agression. Cependant il est aujourd'hui encore faible lorsqu'il est question de différencier la réalité d'une illusion, il ne sait pas les reconnaître si elles sont convaincantes.  

Capricia LV3 | Ce pouvoir est une invocation d’éléments météorologiques. Ismérie s'est vu voir naître de nouvelles aptitudes qu'il pensait insoupçonnables. Etre un esprit errant lui aura permis de se familiariser avec les éléments, d'être un rouage dans l'engrenage naturel et dans une symbiose parfaite, d'inviter cette dernière à le protéger ou à se défendre par des représailles. Ainsi, même si les essais ne sont pas toujours concluants, Ismérie s'est surpris à perdre ses ennemis dans une tempête de neige, à faire s'abattre un éclair à proximité pour les aveugler, un orage assourdissant pour les apeurer, un vent impérieux pour défouler la rage contenue en son coeur.

Télékinésie LV4 | La plus renommée des capacités de son défunt père, la télékinésie semble un don familial qu'il avait jusqu'à lors renié au même titre que son sang, celui des Mebahel. Il semble cependant renouer avec ses origines mais la récente apparition de ce pouvoir en fait sa fragilité, il ne peut déplacer ou soulever que de petits objets, de petits poids et de faibles volumes, toutefois à une rapidité éclaire. Le temps et l'exercice seront les clés d'une amélioration.

Inconnu LV5/6 |Non découvert.



Les ombres vengeresses :


Ismérie n'est pas qu'une ombre, il a rejoint un groupe dissident secret qui a recruté l'homme dont les desseins sont encore sombres. Toutefois, ces derniers ont juré en l'échange des services d'Ismérie de l'aider à lever les sceaux qui pèsent sur son esprit. Ces sceaux sont gardés par des élus de la magie qui s'est défendue contre ses voyages prohibés dans le temps et tant que tous les sceaux ne seront pas levés, Ismérie ne pourra jamais revenir à la vie. Les sceaux sont forcément gardés par des ombres passées, présentes ou en devenir.

Voici la liste des sceaux :

• Il ne peut plus disposer d'une quelconque enveloppe charnelle. [Sceau d'Arianne]
• S'il ne réussit pas à accomplir la dernière volonté d'une âme endormie, il perd à chaque échec l'un de ses plus beaux souvenirs. [Sceau de Calioppe]
• Il ne peut plus approcher un fragment du cristal-maître sans souffrir atrocement. [Sceau d'Icare]
• Il ne peut révéler son ancienne identité de génie ou avouer avoir été Naram à ceux qu'il a connu avant sa mort. [Sceau de William]
• Il ne peut plus pénétrer de quelque façon que ce soit un rêve ou même approcher volontairement ou non la porte des songes. [Sceau de Mitsuko]
• Il ne peut quitter un corps qu'il possède que si l'âme endormie est apaisée ou si le corps est mort. [Sceau d'Oblivion]
• Il ne peut renoncer à son statut d'ombre et doit participer à la régulation. [Sceau secret]
• Tous les sceaux sont levés chaque solstice d'hiver avant de se refermer le jour suivant pour l'année entière. [Sceau de Perséphone]

© Fiche codée par Viviie.






    Introspection:

    «Un jour ton nom sera une légende, aussi crainte que le roi déchu que tu fus. Je te le promets sous ce ciel sans étoiles ô mon éternel, ils redouteront ton nom, celui que tu as caché à ceux que tu aimais, celui que tu gardais jalousement au fonds de ta mémoire assailli par les ombres, pour toi l’aube t’accueille. Tu croyais à une fin mélancolique mais tu te méprends, tu as encore tout à apprendre, ce n’était qu’une prélude, ton existence de sorcier, de génie, n’étaient que préparations, l’incipit de ta gloire ou de ta descente aux enfers, je te laisse faire de ta mort un magnifique spectacle, éblouie le monde de ton requiem, dans ton glas, dans la pesanteur de ton silence, ils apprendront à leurs dépens à se méfier du fantôme qui ne connait aucune fin. »

    L’ironie du sort serait de croire que le repos vient avec l’hiver, que si tout meurt, alors le rêve est emporté, que puisque l’humanité a cessé de croire en un monde meilleur, alors je devais m’éteindre avec ces espoirs. J’étais un symbole, une figure, une posture établie et voilà que la mouvance de l’existence m’emporte au-delà de ce que je croyais possible. Je n’ai jamais vraiment vécu, ce que j’étais était arrêté dans le temps et dans l’espace, j’étais cette créature endormie dans un rêve qui ne supportait l’insipide réalité et j’étais porté malgré l’infinie de l’imagination au jour dernier de mes idées. J’ai combattu les omniscients, les véreux et même les valeureux, insupportable idée que celle d’avoir fait le tour, sûrement étais-je trop déraisonné par l’ambition de tout voir avant de disparaitre. L’humain a perdu foi dans les vendeurs de rêves, rien n’est plus certain, tout ce qui est acquis s’envole, s’effrite, s’anéantie en un instant, ces plaisirs frivoles et ces amours indolents. Ô moi aussi j’ai aimé, j’ai haïs. J’étais un homme après tout. Et de cet éclat d’univers, j’ai esquissé le plus beau tableau, sans jamais oser l’effleurer, perdant sans l’avouer mes joyaux volés, cet égoïste, cet avar personnage que je suis, détestable et délectable, emprisonné de solitudes, contesté par l’harmonie, c’est pourtant elle que j’ai abattue et que j’ai servie en des temps distincts autant qu’entremêlés, tout n’est que suite logique puis-je affirmer avec le recul. Chercher un sens à ma vie était risible, en trouver un à ma mort le serait tout autant. Nous vivons sans raison et cela effraye tous les éphémères, même les dieux car si je ne crois en rien, si je repends cette vérité, alors ceux qui articulent les pantins n’ont plus la légitimité d’être priés.

    Oui, de là où je me tiens, je vous vois, créatures d’autrefois et jeunes fleurs écloses qui espèrent la grande aventure, sur le plus haut sommet du monde je vous observe entrain de gesticuler comme si vos actes avaient des conséquences notables mais qui êtes-vous ? Une vulgaire copie, imitée car enviée, qui vous a demandé de penser ainsi ? Quels sont vos modèles ? Avez-vous si peur de prendre votre envole, colombes aux ailes brûlées que vous êtes ? Demain, vous serez mort alors vivez aujourd’hui. Et si au déclin, vous vous apercevez que vous n’avez pas accompli la finalité primordiale de votre existence, alors je prendrais le relais et je secouerai la fourmilière, je trouverai les traîtres et j’accomplirai votre dernière volonté, car je suis, à présent, votre serviable ombre, Ismérie. Je ne protège ni les bons, ni les mauvais, je n’ai nul maître si ce n’est la mort elle-même, je ne suis ni des anges qui veillent sur votre minois ou des démons qui protègent vos intérêts malsains, je suis cette main invisible à présent, sans morale ni considération extérieure, un ordre, j’obéis, vous me devrez la vie et par ailleurs je vous la volerai, je la donnerai aux monstres qui s’en nourrissent dans mon cœur. On m’a confié une mission peu enviable, celle de rétablir l’équilibre, trop d’injustices et trop de vies épargnées, ce que nous avons sacrifié à bien plus de valeur que vous n’en aurez jamais, et avez-vous remercié vos sauveurs ? Non, vous nous avez crachés à la figure, misérables, infâmes, pourquoi respirez-vous encore ? Car vous ne m’avez certainement pas encore croisé. J’ai cru pouvoir montrer au monde la beauté d’un rêve, le répliquer à la réalité pour atteindre la perfection d’une utopie, bien idiot, vous ne méritez que la potence.

    « Tu as préféré disparaître que te soumettre. Et maintenant, est-ce différent ? »

    Si j’ai perdu la raison, je n’en perds pas le souvenir. Je suis ce damné condamné, car de par la malédiction qui m’incombe, j’ai cessé d’être. J’ai commis l’impardonnable, toutes les lois qui régissaient les strictes limites à ne jamais franchir ont été souillées par mon ego. Je n’ai plus de corps, plus d’existence propre, Naram est mort mais moi qui suis-je ? Étais-je Naram ? Je le crois sans pouvoir en être certain. Car je suis ce riche bourgeois et demain peut-être une prostituée à la rue, aujourd’hui qui sait je serai un vampire en quête de rédemption et demain un elfe corrompu. Les âmes meurent et m’appellent, ô Ismérie, vengez ma mort, sauvez ma femme, ramenez mon enfant chez lui, qu’en sais-je, là où une âme n’a pas réussi, j’excellerai. Je serai l’impie entre les ombres, ils auront honte de me compter dans leurs rangs sûrement mais je n’ai d’autres choix car mon errance ne prendra fin que lorsque la mort aura repris le contrôle sur les abus des divins qui s’abrogent le droit de vie et de mort sur les mortels, ils ont tout détruit, et dans le petit peuple, une voix s’élève, qui crie à l’injustice, je l’écoute attentivement, j’examine la demande, je l’accepte, il meurt, je vis encore un peu, et la justice privée règne, ma justice, leur justice.

    Je ne suis pas seul rassurez-vous, des ombres ont accompli ce que je fais avant même que je n’existe, certaines sont maîtresses de leur art, une profession que je méconnaissais avant d’être bourreau. L’une me suit, oriente mes choix, je la soupçonne même d’impulser les corps que je possède. Iris, belle succube, maudite comme moi, suicidée, nous sommes tous nées du même acte impardonnable mais ô mes dieux, croyez-moi, si vous ne voulez pas m’accorder le paradis, si vous ne comptez pas me pardonner, je me pardonne pour vous. Comment, vous ne comprenez pas qui sont les protagonistes ? Vous pensiez tout savoir et que tout ce que vous lisez est seule vérité à retenir ? Vous douterez bientôt car les ombres sont nombreuses, différentes, aux intérêts parfois surprenants. La différence entre finalité et moyen pour y parvenir creuse le fossé entre les passeurs classiques et nous. Je récolte les âmes et je prie pour que la mienne trouve une destination finale. Je veux une mort exceptionnelle, spectaculaire, mais plus que tout, je cherche à revenir parmi vous et je sais exactement comment m’y prendre, la seule question est… Combien de sacrifices ?




© _Viviie.





    Compagnons :

Anubis, le démon gardien.

Pouvoir | Dévore les âmes. [PNJ]

Caractère | Anubis reste mystérieux, a priori muet, seuls ses yeux expriment parfois un certain sadisme, un appétit féroce que rien ne semble pouvoir freiner. Il est au service d'Ismérie mais celui-ci ne lui obéit pas toujours, on suppose alors qu'il dispose dans une certaine mesure d'une conscience propre. Il est toujours voué à attiser le sang, le malheur où il passe. Il préfère agir là où Ismérie préfère observer.
Physique | Anubis est une bête qui dépasse de plusieurs têtes Ismérie qui ne préfère pas s'y frotter, son corps d'un poil d'ébène est à la fois musclé mais surtout meurtri par de nombreuses cicatrices indélébiles ; son regard perçant semble cruel d'un ivoire légèrement bleuté et sa mâchoire laissant rappeler celle d'un loup effraye ceux qu'il approche. Vêtu de tissus anciens aux écritures indéchiffrables, il semble fier de porter de l'or aux poignets, cou et cornes, et ne se sert jamais de la clé accrochée à son dos, pour ne jamais la souiller semble-t-il.

Histoire | Un dévoreur d'âmes sans histoire semble-t-il, voilà le portrait d'un démon, d'une chimère liée à Ismérie, créée par le Grand Cauchemar, pour servir la cause d'une ombre vengeresse, Ismérie. Présenté comme la représentation physique d'un cauchemar oublié de l'esprit d'Ismérie, Anubis semble si puissant, l'aura qu'il dégage respire une grandeur passée mais comme Ismérie, il semble que lui aussi voit son âme bridée. Iris a même révélé que les chimères étaient la concentration la plus sombre de son être, tout ce qu'il y avait de mauvais en l'ombre vengeresse incarné en une bête. Pour l'heure, il est sûr qu'Anubis n'a pas encore révélé tous ses secrets.




Iris, l'ombre messagère.

Pouvoir | Aucun.

Caractère | Elle se dit souvent n'être qu'une messagère mais adore entretenir le mystère et tirer les ficelles des intrigues, c'est d'ailleurs à elle que l'on a confié le soin de guider Ismérie dans sa quête, de le renseigner en temps utile. Seulement derrière sa fonction d'auxiliaire, la belle anémone prend un malin plaisir à donner des ordres à l'ancien génie, donnant l'impression qu'elle a le pouvoir de mettre un terme à cette histoire ou de la prolonger éternellement. Rien ne semble
pouvoir la perturber, elle rit de tout et semble un membre important de la hiérarchie des ombres vengeresses. Pour elle, tout est un jeu et à la fois un défi qu'on ne peut perdre, à ses yeux la vie et la mort ne sont que des qualificatifs, seul le reste a du sens. Loin d'être pudique, elle semble cependant parfois souffrir du fait que personne ne puisse la toucher et vice versa.

Physique | Une poupée de porcelaine aux lèvres fines et d'un rouge passionné, son dos est peint de mille tatouages. Ses yeux percent tous les horizons, emprisonnent et hypnotisent, on s'y perd volontiers. A l'inverse, ses kimonos colorés sont légers et semblent glisser sur sa peau lorsqu'elle déambule toujours pieds nus, avec une élégance désaccordée dans le temps ; si on prend la peine d'observer ses vêtements, ces derniers semblent toujours raconter une histoire différente par des dessins éphémères à chacune de ses apparitions. Un tatouage montrant une fleur grimpante longe sa cuisse qu'elle laisse entrevoir aux aléas de sa robe volage de soie. Son corps n'est jamais matériel, personne ne peut la toucher et elle ne peut caresser l'espoir d'enlacer quiconque, presque enchaînée à sa condition de fantôme. Elle va et vient, disparaît parfois pendant des semaines dans un souffle avant de refaire parler d'elle avec pour mauvaise habitude de ramener plus de problèmes que de solutions.

Histoire | Iris est une ombre peu commune, qui n'a jamais désiré appartenir à la hiérarchie classique des ombres, elle avouera à Ismérie obéir à d'autres grands de ce monde sans donner plus de détails. Elle n'est pas vraiment un compagnon d'Ismérie mais elle apparaît régulièrement à l'ombre, personne à part Anubis et lui peuvent la voire à ce propos. Souhait de sa part ou malédiction, nul ne le sait. On ne sait rien de son passé, elle est venue rencontrer Ismérie à son trépas dans le royaume des abysses et depuis, elle ne le lâche plus. C'est également elle qui a montré le Grand Cauchemar à l'ombre et elle semblait aussi fascinée que l'ancien génie à découvrir ce qui se cache derrière la porte noire.




© _Viviie.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25196-l-odyssee-du-conteu
Eerah
~ Déchu ~ Niveau VI ~

~ Déchu ~ Niveau VI ~
◈ Parchemins usagés : 3300
◈ YinYanisé(e) le : 20/07/2013
✭ Activité : Seigneur d'Avalon

Caractéristiques
◤ ◤: In: 42, Ma: 32, Ch: 33, Ag: 20, Fo: 16
◤ ◤: Courtelame, Lance
avatar
MessageSujet: Re: L'odyssée du conteur endormi.    Mer 22 Jan 2014, 00:31

Bienvenue à ton nouveau toi
Au plaisir de te lire, et d'rp avec toi ♫♪



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t32986-eerah-dadalus-v-3
Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'odyssée du conteur endormi.    Mer 22 Jan 2014, 00:33

Yeah o/
Rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Ismérie Mebahel
Ombre ~ Niveau V ~

Ombre ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 4853
◈ YinYanisé(e) le : 03/12/2010
✭ Activité : Ombre vengeresse

Caractéristiques
◤ ◤: AGI 12 ~ FOR 13 ~ CHA 26 ~ INT 17 ~ MAG 35.
◤ ◤: Trident des océans.
avatar
MessageSujet: Re: L'odyssée du conteur endormi.    Jeu 06 Fév 2014, 22:54

Merci pour ces bienvenues ! :) Fiche terminée



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25196-l-odyssee-du-conteu
Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'odyssée du conteur endormi.    Ven 07 Fév 2014, 02:19

Bienvenue et comme les autres l'ont dit, au plaisir de RP avec toi :)  :(<3): 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: L'odyssée du conteur endormi.    Sam 08 Fév 2014, 17:59

J'aime bien dire Bienvenue au gens déjà là alors
Bienvenue   
Revenir en haut Aller en bas
Ismérie Mebahel
Ombre ~ Niveau V ~

Ombre ~ Niveau V ~
◈ Parchemins usagés : 4853
◈ YinYanisé(e) le : 03/12/2010
✭ Activité : Ombre vengeresse

Caractéristiques
◤ ◤: AGI 12 ~ FOR 13 ~ CHA 26 ~ INT 17 ~ MAG 35.
◤ ◤: Trident des océans.
avatar
MessageSujet: Re: L'odyssée du conteur endormi.    Jeu 20 Fév 2014, 21:00

Merci à vous deux  (:100:) 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t25196-l-odyssee-du-conteu
 

L'odyssée du conteur endormi.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Pour un Conteur en recherche d'aide... (DK System)
» Une histoire pour un conteur
» [UPTOBOX] Titanic : Odyssée 2012 [DVDRiP]
» L'Odyssée, chant III : Le Minotaure.
» L'Odyssée, chant I : L'éternel.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Hors rp :: Présentations :: Présentations Validées :: Anciennes Présentations-