AccueilFAQRechercherS'enregistrerConnexion
Fin du délai pour faire la fiche de son personnage Orine : le 23 juin ♫ (Ce délai ne concerne évidemment que les anciens ^^)

Partagez | .
 

 Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   Dim 27 Fév 2011, 16:19



MusicPlaylist
Music Playlist at MixPod.com

Le continent du matin calme est un lieu paisible , un endroit incroyablement serein où je me suis rendu pour un but moins noble mais qui me tient à cœur . Je suis venu ici pour quitter la bourgade tranquille où je me suis entrainé sans relâche dans l'espoir de mener à bien ma vengeance , un destin taché de sang qui devrait prendre fin , ne serait-ce que pour le salut de mes aïeux et pour le mien . Mon périple m'amena à rencontrer de nombreuses personnes , des idéaux différents mais aussi beaucoup de femmes , toutes plus fortes les unes que les autres . Je me suis beaucoup interrogé ces derniers jours car il semblerait que mes épopées prennent fin dans un lieu mystique que les habitant appelle "Le Monument religieux" . Quoi de plus ironique pour un ange voué au Seigneur de ce monde que de blasphémer une ultime fois dans un lieu de culte pour se laver d'un péché capital . Cette fois , je tenais à me rendre sur les lieux sans me servir de mes ailes , seules mes jambes devaient me guider là où tout prendrait fin .
Sûr de moi , je marchais au gré du vent , dans la direction que des villageois m'avaient indiqué . C'est dans un songe qu'une lueur mystérieuse teintée d'un rouge pourpre me précisa que je trouverais ce que je cherche dans un lieu saint . Seul endroit reconnu comme "religieux" c'est ici que je devais me rendre . Je marchais , les cheveux aux vents , plus je m'approchais de cet endroit et plus je craignais pour ce qui pourrait m'arriver . Cet homme qui avait réduit ma vie en un misérable flot de sang et de haine , la seule qualité que je pouvais lui reconnaitre c'était son incommensurable force qui m'avait cloué sur place il y a de cela 2 siècles !

*Dante , tu as eu le temps de t'entrainer en 2 siècles ! *

*Et lui il n'a pas chômé non plus ...*

Je savais qu'Azragal voulait me remonter le moral mais je n'avais pas besoin de ça , ce que je voulais par dessus tout , c'était le pouvoir nécessaire pour assumer la lourde tache de venger ma famille et de laver du discrédit mon nom . Je ne devais pas , je ne pouvais pas mourir là bas , moi qui me suis accroché à la vie comme un lâche dans le seul but de le traquer comme un animal et d'en finir une fois que je l'aurais débusqué ! Le Créateur lui-même m'a mis sur la voie pour atteindre mon but et annihiler à jamais cette malédiction qui me suit , pour détruire une bonne fois pour toute ces ténèbres qui teintent mon cœur et mes ailes d'un noir profond ...
Marchant à travers les prairies herbeuses , je scrutais l'horizon de mes prunelles dorées dans l'espoir de le rencontrer en cours de route mais à part des camelots et autres vendeurs de grands chemins , je n'avais pas croisé quand monde ! Je me mis alors à courir , à un rythme effréné , je palpitais d'impatience ! Et c'est là que je la vis :

- C'est donc ... ici que nous allons ...

Se dressait devant moi une bâtisse banale qui faisait office de sanctuaire , mais un détail frappant me fit trembler et suer : la porte . Rien de plus normal qu'une porte pour vous ouvrir le secret d'un bâtiment , mais lorsque celle ci vous révèle bien plus avant que vous ne soyez entré , c'est choquant : cette porte était la même que celle qui ouvrait la cabane où mon frère , ma sœur et moi avions l'habitude de jouer . Je m'en approchai , posant la main et la tête dessus en fermant les yeux ... cette odeur , cette sensation et ce maelström de souvenirs qui tourbillonnait dans ma tête ! Je faillis en perdre la raison et avant cela je fis un pas en arrière . Déterrer les souvenirs enfouis , c'était là une pratique inhumaine surtout lorsqu'ils touchent des êtres chers qui sont morts par votre faute .
Je regardais la porte , je l'appréhendais mais je savais que derrière se dressait mon destin : je devais la franchir , quitte à en crever ! Ces souvenirs , cette vie d'antan , c'est tout ce qu'il me restait . Si je venais à les perdre , alors je serais moi-même perdu . Je poussais avec hésitation la porte avant de m'engouffrer dans "Le Monument religieux"
Une fois à l'intérieur , je fus surpris par la décoration ! Rien à voir avec ce que j'aurais pu imaginer , aucun rapport avec notre ancienne cabane . J'étais dans une salle gigantesque , le sol et les murs étaient d'un blanc immaculé de telle sorte que j'avais l'impression de voler dans un espace immatériel . Il n'y avait que 3 choses qui ressortaient dans ce décor : la porte derrière moi , une porte en face et à ma droite , à mi-chemin , il y avait un miroir . Curieux et poussé par des forces occultes , je me mis à avancer vers cette glace qui semblait flotter car je ne distinguais plus les murs du sol . Une fois arrivé à son niveau , je regardais mon reflet dans le miroir : il n'y en avait pas . Une voix semblant émaner de l'objet me dit avec le plus grand calme :

- Qui suis-je ?


Je ne comprenais pas le sens de la question , il n'y avait absolument au ... mon Dieu , dans le miroir , une sorte de reflet noirâtre se dessinait petit à petit puis soudain un visage , un regard et un sourire diabolique : mon reflet était celui d'Azragal . Je ne sais pas par quelles sorcelleries cela était possible mais se tenait devant moi le démon qui m'accompagnait depuis bien longtemps . La même voix se répéta :

- Qui suis-je ?

- Mais que voulez-vous à la fin ?!


- Qui suis-je ?

Le reflet , il me regardait , il semblait être indissociable : lorsque je levais le bras ou bougeais les yeux , il en faisait de même . Soudain , son doigt sorti du miroir suivit de tout son bras puis bientôt de sa tête et de son torse ! Il me saisit et la voix ne voulait pas s'arrêter de me répéter :

- Qui suis -je ?

Je suffoquais , il m'enlaçait avec force en m'attirant vers le miroir ! Je ne pouvais plus réfléchir , je ne savais pas quoi faire dans cette situation et si je ne faisais pas quelque chose , cet objet magique allait m'engloutir ! Alors sans attendre une minute de plus , dans un accès de colère je me mis à hurler :

- JE SUIS DANTE DE MALLET !

Cette phrase résonna dans la salle , en même qu'un bruit de verre : ma main saignait et le miroir n'était plus que morceaux éparpillés un peu partout sur cette surface blanche . Utilisant mon pouvoir de soin et retirant les bouts de verre tout en haletant , ma main était rétabli . J'étais encore sous le choc , je ne pouvais donc plus fixer les limites de ma personne ? Ma soif de vengeance m'aurait-elle perdue en cours de route ? Ses réflexions furent bientôt stoppé par un bruit annonçant la venue de l'antagoniste :

- Et vous ... qui êtes vous ?

Je ne savais pas qui s'avançait derrière cette porte , je ne savais plus grand chose en ce moment ...
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuko Taiji Stark
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 33239
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/41 ; Force : 40/41 ; Charisme : 48/49 ; Intelligence : 50/50 ; Magie : 61/61
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   Dim 27 Fév 2011, 19:21

Spoiler:
 

Mitsuko était venue plusieurs fois dans le monument religieux et, à chaque fois, comme si son être n'avait pas de religion bien définie, l'endroit changeait, prenant des formes multiples, des textures multiples...
La jeune femme n'y était cependant pas retourné depuis qu'elle était devenue vampire...et depuis qu'elle était montée sur le trône de ces derniers. La nouvelle n'avait toujours pas été annoncée et elle prenait un malin plaisir à emprunter la forme de l'ancien roi pour ne rien laisser paraître. La manipulation était son domaine et elle aimait laisser la folie envahir ses proies, les désirs les réchauffer, les espérances leur sourire, pour qu'à la fin, il ne reste plus rien...qu'un néant infinis qui poussait bien souvent au suicide.

La vampire aimait le concept même du monument religieux, un endroit qui n'était limité à aucune religion, qui offrait ce que l'on voulait vraiment voir, ce qui permettait de résoudre certains problèmes et qui restait l'un des plus mystérieux des terres du yin et du yang. Elle s'y était donc rendue en ce jour, le soleil n'ayant plus le moindre effet sur elle, hormis celui de l'indisposer au plus haut point. Pourtant, l'astre était impuissant face à la puissance qui irradiait maintenant d'elle. Néanmoins, personne n'aurait pu se douter qu'une femme si frêle, à l'apparence si angélique puisse avoir tué hommes et femmes pour arriver à l'un de ses buts ultimes : la puissance. Elle était reine maintenant, certes, mais elle aspirait à beaucoup plus que cela. Le titre pour elle n'était qu'une symbolique, de même que reine des créatures maléfiques, titre qui lui reviendrait quand elle aurait prouvé être la plus puissante des cheffes de races maléfiques. Ce qu'elle voulait acquérir, c'était la puissance véritable, une puissance telle que personne ne pourrait plus se mettre en travers de son chemin. Cela dit, elle n'était pas naïve au point de croire que cela était possible car elle savait oh combien les plus puissants connaissent parfois les morts les plus simples et ridicules.

Elle marchait depuis un petit moment, ses cheveux blonds tombant en cascade jusqu'au bas de son dos, ondulant au rythme de ses pas élégants. Sa robe blanche flottait doucement derrière elle, épousant les formes de l'avant de son corps, laissant admirer pendant de courts instants répétitifs les courbes de ses jambes. Sa taille était marqué et sa poitrine se devinait simplement. En effet, Mitsuko détestait la vulgarité et elle préférait de loin ce qui était sous-entendu, ce qui laissait l'imagination prendre le dessus...
Quelques têtes se retournaient sur son passage et, sans tomber dans le narcissisme, cette jeune femme avait un charme renversant. Bien sûr, elle n'était pas parfaite mais elle pouvait le devenir si elle le voulait, prenant l'apparence qu'elle souhaitait ou modifiant les émotions des personnes la regardant. Pourtant, elle aimait rester naturelle : soit elle changeait complétement son apparence, soit elle n'en changeait pas. Elle aimait son corps comme il était.

Elle se retrouva bien vite devant le monument religieux qui, aujourd'hui, avait revêtu une forme plutôt chaotique, représentant le yin et le yang. Elle pensa à Jun. Cela faisait longtemps qu'il n'était plus en elle, cet esprit protecteur au service du bien qui l'avait protégé durant tout le temps de sa vie de sorcière...

Elle entra dans le monument religieux et se retrouva dans une salle où les murs étaient fait de miroirs. La porte disparut et elle s'aperçut qu'elle était coincée ici. Se plaçant au centre de la pièce, elle commença à regarder autour d'elle et distingua des formes apparaître dans les miroirs. Dans le premier, elle pouvait distinguer très clairement trois protagonistes : Jun se trouvait au milieu des deux autres qui la représentait. La Mitsuko à la droite du jeune homme semblait d'une extrême pureté, des ailes blanches dans le dos, un sourire radieux sur le visage tandis que la Mitsuko de gauche avait les cheveux d'un brun chocolat noir et il ne faisait aucun doute qu'elle faisait partie du mal, un regard intense et séducteur semblant regarder les spectateurs.
La jeune femme se tourna vers le miroir d'en face qui laissait apparaître toutes les formes qu'elle avait bien pu prendre depuis son enfance...des hommes, des femmes, des enfants, des Orishas, des Orines, des Anges...toutes les représentations de son être étaient là.
Se détournant car trouvant cela peu intéressant, elle regarda le troisième miroir où apparaissait que des hommes : Vlad Sparrow, Jun, Orion, le double maléfique d'Orion : Ades et Naram-Sin. Des hommes à qui elle était attachée d'une certaine manière...
Puis, enfin, elle contempla le quatrième miroir, lui montrant toutes les Mitsuko qui avaient existé au fil du temps, de sa première ascendante à sa mère, toutes portant le même prénom.

Elle aurait pu rester longtemps dans cette salle mais elle vit une porte apparaître, une porte qui était sur le point de s'ouvrir. La jeune femme se demandait qui était derrière...



- -  - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34197-mitsuko-taiji-stark
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   Dim 27 Fév 2011, 20:32

La porte allait s'ouvrir , je ne savais pas quoi faire , mon cœur battait la chamade et je suais comme pas possible : je n'avais jamais vécu un instant tel que celui ci où la limite entre le bonheur et le désespoir n'était plus fixée ! Je plaçais délicatement ma main derrière mon dos au fur et à mesure que la porte se découvrait : je me rendis compte que je tremblais , comment cela était possible ? Je m'étais entrainé durant des années pour ce moment ! Non , j'avais vécu deux siècles dans l'espoir de prendre ma revanche , le destin m'offrait enfin de saisir cette inestimable chance ! Je n'avais qu'une chose à faire et c'est la seule chose que je savais faire : trancher tout ce que je voyais ! Je n'avais qu'à foncer avant que la porte ne s'ouvre entièrement et la découper elle et le sorcier qu'il y a derrière ...

*Dante , calme toi ! *

Des flammes noires m'entouraient , je ne contrôlais ni mes sentiments ni mes pouvoirs , de la transpiration parcourait mon visage et un sourire nerveux défigurait complètement ma face rongée par la peur et la haine . Combien de fois j'avais passé des nuits blanches suites à ces cauchemars qui me rappelaient sans cesse cette nuit d'horreur où mon existence a entièrement basculée ? Je ne les comptais plus et il fallait que cela cesse , je le sentais que la personne derrière était la bonne ! Je me remémorais ces longs moments où j'imaginais comment se déroulerait ma seconde rencontre avec cet homme , ce que je lui dirais et ce que je lui ferais subir ... il semblerait qu'à ce jour je n'ai ni les tripes ni le cœur assez dur pour contrôler ma soif de vengeance et réaliser toutes mes exactions .
Je ne dirais rien , je ne ferais rien de plus que ce que j'avais à faire : j'allais littéralement réduire au néant son existence par mon épée ! L'air devenait irrespirable autour de moi , des éclairs dû à une surexcitation des électrons se propageaient dans un cercle dont j'étais le centre . Je me devais d'étancher cette soif de vengeance et cela se voyait sur mon corps : ma chevelure devint instantanément noire et mes prunelles étaient rouges comme le sang versé ce soir là . Maintenant je devais le faire :

- AAAAAAAAH

Je courais comme un dératé , parcourant les quelques mètres qui me séparaient de la porte à une vitesse ahurissante ! La porte s'ouvrit , laissant découvrir un corps qui me fit douter mais trop tard : ma Rébellion s'était abattu sur la porte et l'avait totalement tranché comme une vulgaire brindille . Je me retrouvais dans une pièce remplie de miroir , une petit glissade me permis de freiner ma course tout en me retournant . Mes cheveux reprirent lentement leur teinte argentée et mes yeux leur couleur d'or . Je haletais , mon arme me soutenant le temps que je prennes ma respiration puis je pointais du doigt la créature que j'avais pris pour cible mais que ma lame n'avait pas touché car j'avais hésité au dernier moment :

- On peut savoir qui tu es !?

Aucune formule de politesse , à vrai dire j'étais carrément sur les nerfs ! J'ai frôlé l'arrêt cardiaque en apprenant que mon pire ennemi était à ma porté , et que dire de plus lorsque j'ai vu une paire de sein apparaitre dans mon champ de vision au dernier moment !? En tout cas il y avait devant moi une splendide jeune femme au teint pale et qui faisait ressortir sa crinière blonde resplendissante . La puissance et la beauté de cette créature à mamelons ne faisaient aucune doute et de plus elle avait l'air d'être une femme très distingué mais pourtant ...

*Dante , tu le sens aussi ? *

*Ouais ...*

... elle était parfaite , trop parfaite . Son aura ne me disait rien qui vaille , et ici il fallait faire attention car les gens revêtent leurs vraies apparences .

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuko Taiji Stark
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 33239
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/41 ; Force : 40/41 ; Charisme : 48/49 ; Intelligence : 50/50 ; Magie : 61/61
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   Jeu 03 Mar 2011, 14:49

Mitsuko entendit un cri venir de l'autre côté du mur sur lequel une porte venait d'apparaître. C'était assez troublant mais on aurait dit qu'une personne s'apprêter à attaquer. Mais attaquer qui au juste? Elle? Un petit sourire apparut sur son visage et tandis que la porte s'ouvrait à la volée, elle ne fit rien d'autre que de regarder l'homme emplit de rage qui venait d'arriver, les cheveux aussi noirs que l'encre et les yeux d'un rouge sang qui donnait des envies de morsures à la vampire. La jeune femme se demanda s'il allait essayer de la frapper, ce qui, avouons le, était peine perdue. Il lui suffisait juste de traverser la matière pour éviter la lame tranchante de l'épée et de riposter d'une manière ou d'une autre.

Cependant, la jeune femme comptait sur autre chose pour que son adversaire inconnue cesse son attaque et s'arrête : son apparence. En effet, il était plutôt difficile pour toute créature de frapper une femme ressemblant à un ange et encore plus pour les créatures maléfiques qui préféraient de loin essayer de jouer avec elle et de la tuer une fois qu'ils avaient eu le gain qu'ils recherchaient. Néanmoins, Mitsuko était telle une rose blanche entourée d'un par terre infinie de ronces. Essayer de la cueillir relevait de l'impossible et c'était plutôt elle qui, contrôlant les ronces, vous entourait lentement de leurs bras épineux et vous étouffait en douceur, votre corps finissant au dernier moment broyé, votre esprit bien trop obsédé par la blancheur de la rose pour vous apercevoir de quoi que ce soit.

Effectivement, son adversaire s'arrêta bien avant de la toucher, s'appuyant sur son arme en la montrant du doigt. La jeune femme planta ses yeux dans ceux de l'étrange homme qui semblait bien perturbé. Aussi, elle remarqua que ces derniers reprenaient progressivement la couleur or. En fait, leurs yeux auraient pu aller très bien ensembles, l'or et le rosé...
Il lui demanda qui elle était et Mitsuko hésita à répondre par un mensonge ou une vérité. Elle se dit cependant que la vérité serait plus appropriée ici. Aussi, après un moment de silence elle répondit de sa voix cristalline :

"Je me nomme Mitsuko..."

Elle aurait bien continué, sauf que ses reflets prirent la parole. Celui, d'une beauté angélique resplendissante à la droite de Jun prit la parole :

"Je suis l'incarnation de la beauté et de la pureté, celle pour qui bien des personnes se battraient. Je suis un rêve à jamais inaccessible, un rêve obsédant pour lequel on soulèverait des montagnes."

Puis, la seconde continua, celle aux cheveux noirs, à l'air plus maléfique commença à parler :

"Mais je suis également ton pir cauchemar, celle qui cause tristesse, mort et désolation sur son passage. Je suis un fantasme et pourtant une réalité. J’obsède les consciences de beaucoup de personne alors que celles-ci n'ont aucune place dans mon coeur et mon esprit. Je possède mille et un visages dont un qui te concerne...mais que peux-tu faire contre moi?"

Alors que le reflet de la jeune femme parlait, les miroirs avaient pris l'apparence de cette scène qui avait tant marquer les souvenirs de Dante : la maison...les crucifix...sa soeur accrochée à une croix...lui même...et un homme...cet homme.

Mitsuko regarda un instant les miroirs, semblant songeuse. Cette scène lui rappelait étrangement un vague souvenir lointain...



- -  - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34197-mitsuko-taiji-stark
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   Jeu 03 Mar 2011, 20:25

"Je me nomme Mitsuko..."

Sa voix me semblait familière , comme si j'avais déjà entendu ces sons quelques parts mais je ne savais plus où . En tout cas , ma réflexion fut coupée court : la pièce dans laquelle j'avais pénétré était remplie de miroirs en tout genre , affichant de nombreux visages qui ne me disaient strictement rien et notamment , d'un où deux femmes ayant des traits en commun avec la beauté qui se dressait devant moi . D'ailleurs il été dur de ne pas remarquer à quel point la femme sous mes yeux était magnifique même si quelque chose de malsain émanait d'elle . Je n'allais pas en faire le portrait ici pour la simple et bonne raison que je n'avais pas la tête à cela et qu'un voix pure se faisait alors entendre :

"Je suis l'incarnation de la beauté et de la pureté, celle pour qui bien des personnes se battraient."

Et bien , je me demandais comment elle faisait pour tenir sur ses chevilles celle là ! En tout cas il est vrai que sa beauté ne faisait aucun doute et peut-être bien que des gens se sont battus pour elle ... après tout il n'y avait rien de faux dans ce qu'elle disait . En revanche , j'aurai souhaité qu'il n'y ai rien de vrai dans ce que l'autre disait :

"Mais je suis également ton pire cauchemar, celle qui cause tristesse, mort et désolation sur son passage. Je suis un fantasme et pourtant une réalité."

Je savais bien que cette Mitsuko n'était pas nette , il y avait quelque chose de caché en elle . Je ne savais pas pourquoi mais ma méfiance en elle semblait justifiée par un lien qui nous unissait mais je ne trouvais pas lequel . Dans le doute je saisis mon arme et la tint le long de mon corps avec mon bras droit , comme à mon habitude , avec une pose nonchalante mais prête au combat . Quelque chose me dérangeait , je n'arrivais pas à me souvenir de quelque chose d'important je le savais lorsque soudain , le visage d'Akito apparut devant moi , et j'entendis clairement sa voix me dire :

"Une femme blonde également, une femme au rire cristallin..."

Déstabilisant , j'étais persuadé que la vérité se cachait dans ces mots ! Une femme blonde , une femme au rire cristallin , ça correspondait trop à ce que j'étais en train de vivre , mais lorsqu'elle m'apprit qu'en réalité , je ne faisait que revivre , tout s'effondra :

-J’obsède les consciences de beaucoup de personne alors que celles-ci n'ont aucune place dans mon cœur et mon esprit. Je possède mille et un visages dont un qui te concerne...

Un visage qui me concerne ? De quoi parlait-elle ? Soudain , ma tête me fit souffrir au point que je dû la prendre entre mes mains pour éviter qu'elle n'implose ! Ce qui se passait ici était tout bonnement surréaliste ! Je vivais une illusion , tout ceci était une abomination , pure torture mentale . Petit à petit , je tournais ma tête vers ma droite , des miroirs à profusion apparurent , me montrant alors mon corps et celui de ma sœur , odieusement crucifiés . Elle était affreusement éventrée et se laissait vider de mon sang . Je tournais la tête de l'autre côté pour fuir cette vision d'horreur mais l'autre était pire : on me voyait hurler à la mort pour m'échapper de ce cauchemar . Je vivais ma mort en direct . De chaude larme s'échappaient des mes yeux alors que je dis fébrilement :

- ... dure ...

Je le vais mes yeux pleins de haine vers le ciel en criant de toutes mes forces :

- ORDURE !

Je levais le bras au ciel , et quelque chose d'improbable se déroula : le plafond de la salle se déchira , laissant entrevoir un monde apocalyptique fait de nuages sombres et de monstres qui se dévoraient entre eux . Soudain un serpent à la gueule béante s'abattit sur moi et entra en communion avec mon corps par ma main touchant les cieux . Alors , tournoyant autour de moi dans un flot d'énergie continuelle , une aura démoniaque se mit à râper ma peau , la douleur m'arrachait des cris effroyables qui se transformaient en ceux d'un monstre ! Ma peau devint rougeoyante , ne laissant plus place à mon épiderme mais juste à la couche inférieur !

- J'ai ... le pouvoir .

Spoiler:
 


Lentement je baissais les yeux pour regarder Mitsuko , mes prunelles à moi n'existaient plus : l'intérieur de mes yeux était devenu rouge vif et des cercles concentriques formés par des écritures en sanskrit faisaient office d'iris . Je déch
ainais une puissance phénoménale , faisant sortir un serpent géant de sous terre qui s'enroula autour de moi . Un large rictus déchirait ma face , je n'étais plus le même homme : je n'étais plus un simple homme . Mon pouvoir était décuplé , ma force , mon agilité , toutes mes facultés physiques ou mentales étaient devenu celle d'un être à part entière . Je regardais mon corps et contemplais ma puissance , comme un bébé regarderait avec délectation les nouveaux jouets qu'on vient de lui offrir. Puis mes yeux perçant se posèrent sur Mitsuko :
Spoiler:
 
- Craint ma vengeance , sorcière impie ...

Un combat titanesque allait nous être offert , et je remerciais le Créateur de m'avoir offert une si belle occasion de me battre . Je pris ma Rébellion qui m'attendais à terre , et avant même que le vent ne souffle , je m'étais retrouvé juste devant Mitsuko , assez pour que nos deux visages se touchent . Je souriais , quelque chose de malsain se dégageait de mon corps et de mon apparence , et à chaque mots que je prononçais , mon haleine formait des nuages tellement l'intérieur de mon corps était devenu bouillonnant par rapport à l'extérieur :

- Tu sais sorcière , ce n'est pas parce que tu dis : "la justice n'existe pas" que la Némésis ne s'abattra pas sur toi .

D'un mouvement je dégainais mon arme de derrière mon dos en assénant un coup fatal qui coupa la moitié du mur et la porte en longueur avant de la remettre sur mon dos , en sautant en arrière sans m'arrêtait de rire car j'étais pris par une soudaine euphorie . Le serpent géant que j'avais invoqué fonça sur l'endroit où Mitsuko se trouvait pour l'écraser . Il détruisit le reste du mur et la salle par laquelle j'étais rentré s'effondrait . Sans même la chercher , je posais mes deux mains sur le sol et instantanément deux pentagrammes renversés apparurent : je n'avais plus besoin de les dessiner ! Ils s'illuminèrent d'une lueur rouge sang et sans réciter une seule incantation , une multitude de serpents apparut en recouvrant entièrement le sol et mordant tout sur leur passage . Ma folie meurtrière ne s’arrêtait pas là :

-Je vais m'assurer que tu meurs en bonne et due forme , pourriture !
Muaha ... WAHAHAHAH !


Chaque serpent , chaque portion , chaque cellule que j'avais invoqué explosa avec force , balayant tout sur son passage ! Je m'étais seulement entouré d'une barrière d'ombre et grâce à ma nouvelle résistance hors du commun , je n'avais reçu aucune blessure . Lorsque j'eus abaissé ma protection , tout autour de moi n'était plus que ruine et les il ne restait rien des miroirs . Je me mettais à nouveau à rire , à rire de tristesse ...
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Mitsuko Taiji Stark
~ Ombre ~ Niveau II ~

~ Ombre ~ Niveau II ~
◈ Parchemins usagés : 33239
◈ YinYanisé(e) le : 07/07/2005

Caractéristiques
◤ ◤: Agilité : 40/41 ; Force : 40/41 ; Charisme : 48/49 ; Intelligence : 50/50 ; Magie : 61/61
◤ ◤:
avatar
MessageSujet: Re: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   Dim 06 Mar 2011, 21:23

Lorsque l'on fait du mal aux autres, on peut être sûr que notre image hantera à jamais leur cauchemar. Oui, on peut être sûre de représenter de prendre une place importante dans leur vie. Nous représentons cette part obscure de leur être, cette part qu'ils voudraient oublier, cette part qui emplit leurs pensées d'une tristesse qui ne disparaîtra jamais, d'une tristesse qu'ils voudraient bien oublier mais sans jamais y parvenir. Les réactions peuvent être différentes : le suicide, la recherche de l'oublie permanent, la méfiance envers autrui et, parfois, un désir de vengeance qui les aide à avancer, évoluer mais qui est terriblement destructeur pour leur être. Oui, quand on fait du mal aux autres, notre présence les accompagne à jamais, gâchant leur vie...notre image reste gravée dans leurs mémoires, comme si celle-ci était indélébile. Oh oui...nous prenons une très grande place en eux.

Quant à nous, que sommes nous, nous ces âmes qui torturons les autres sans aucun ménagement? Sans ressentir la moindre sensation si ce n'est celle de savoir que nous contrôlons tout, que nous sommes des maîtres manipulateurs...que nous jouissons d'une puissance telle qu'il nous est impossible d'échouer. Nous voulons tester des expériences, jouer avec les êtres comme s'ils n'étaient que des cobayes, et une fois ces expériences finies, une fois que leur vie a été détruite par nos soins, nous disparaissons dans l'ombre, laissant les survivants, s'il y en a, à leur misère. Et puis, inéluctablement, comme si leur vie n'avait aucune importance, comme s'il n'était que des jouets usés, nous les oublions car, après tout, nous sommes responsables de bien des souffrances et, un peu plus ou un peu moins, cela ne nous importe que très peu, nous fait ni chaud ni froid.

C'est pour cela que Mitsuko était perplexe à présent, ne se rappelant pas le moins du monde ce qu'elle avait bien pu faire à cet inconnu qui la traitait à présent d'ordure. Elle était juste choquée par tant de grossièreté. Savait-il à qui il parlait? Hum...visiblement, non. Mais sa curiosité fut éveillée lorsque son interlocuteur leva la main vers le ciel et qu'un serpent géant vint s'abattre sur lui. Voilà, qui n'était pas courant mais, pour le moment, elle n'avait aucune raison de véritablement s'inquiéter. Elle attendait simplement la suite, quelque peu impressionnée par le résultat de cette fusion et restant sur ses gardes. Puis, une révélation se fit dans son esprit et, enfin, elle se rappela de la scène que les miroirs avaient reflété plutôt. Oui, pendant que cet homme inconnu criait à la mort, elle se rappelait de sa petite expérience ce soir là...le soir où elle avait invoqué un véritable démon, voulant se servir du corps d'un enfant pour l’accueillir. C'était une scène ancienne, une scène dont elle ne se rappelait plus parfaitement mais les grandes lignes revenaient petit à petit.

Tout être normalement constitué serait déjà parti en courant devant un tel spectacle mais la réputation de Mitsuko la précédait : elle était reine de la manipulation et était connue pour demeurer très calme, quelle que soit la situation. Oui, calme comme une statue de marbre...calme comme la muse immobile qu'un peintre reproduisait sur sa toile. Aussi, elle se préparait déjà à se défendre s'il l'attaquait, ne voyant pas, pour le moment, de raisons de bouger. Pourtant, cette transformation effrayante resterait sans doute dans son esprit pour longtemps...elle se voyait déjà faire des recherches afin de trouver le mystère de celle-ci.

Ce fut lorsque le monstre qu'elle avait devant elle s'approcha d'elle, au point qu'elle pouvait même sentir son haleine putride que la vampire se rendit compte qu'elle devrait préparer quelque chose...sinon, elle allait surement être surprise par l'attaque qui se préparait. Elle était bien trop curieuse et utilisa son pouvoir de copieuse afin d'emprunter cet étrange phénomène à Dante. Hé oui, elle devait être plus puissante que lui et si elle utilisait son pouvoir, elle le serait encore plus.

Elle attendit qu'il détruise en partie le mur qui se trouvait derrière elle et déclenche sa colère afin d'invoquer un démon qui la fit transplaner quelques instants. La demande de se dernier était simple : il voulait les cheveux de Dante comme contre-partie. Un sourire s'installa sur le visage de Mitsuko lorsque son corps réapparut dans la pièce détruite, intacte. Le visage de Dante semblait emplit de tristesse puis, doucement, d'une voix cristalline, elle lui murmura :

"Je suis vraiment désolée pour votre famille..."

Puis, elle utilisa le pouvoir de Dante. Un énorme serpent s'empara alors de son corps mais, contrairement au jeune homme, son physique ne changea pas, hormis ses cheveux qui se teintèrent de noir et une aura meurtrière qui émana d'elle. Ce n'était pas ce qu'il y avait de plus impressionnant, la transformation de Dante avait été beaucoup plus extraordinaire. Mais quelque chose ne laissait présager rien de bon et Mitsuko sentit que ses facultés avaient été dédoublées...oui...c'était très jouissif comme sensation. Elle était sûre d'avoir atteint un niveau de maîtrise de ses pouvoirs tel qu'elle pouvait détruire Dante en quelques mouvements. Mais, elle devait obéir au démon. Doucement, elle s'avança vers lui, prenant son temps pour mettre ses pieds sur les morceaux du sol qui semblaient les plus stables. Puis elle recommença à parler, d'une voix à la fois innocente et sensuelle :

"Malheureusement, j'avais besoin de personnes charitables cette nuit là pour mon expérience. Ca aurait pu être n'importe qui mais le sort à fait que ce soir votre famille. Enfin, peu m'importe, je ne faisais que m'amuser et j'espère que vous me pardonnerez"

Elle disait ça avec une telle franchise qu'une personne extérieure aurait cru qu'elle ne mentait pas. Mais la constatation était là : elle se foutait royalement de la pauvre chose qu'elle avait devant elle. Puis, doucement, elle se tint face à un Dante qui semblait épuisé et incapable de bouger. Ce fut ici qu'elle utilisa son contrôle des émotions pour le plonger dans une déprime profonde...une déprime qui feraient qu'il voudrait mourir et se laisserait donc faire par la jeune femme.

"A genoux devant la reine des vampires..."

Elle utilisait toujours son contrôle des émotions pour le soumettre, ce contrôle fonctionnant bien mieux, avec plus de facilité qu'avant...oh oui, un vrai délice, un vrai jeu d'enfant. Doucement, elle prit l'épée de Dante dans l'une de ses mains puis ses longs cheveux dans l'autre qu'elle coupa sans ménagement avec la propre lame du guerrier, lui offrant le déshonneur ultime. Puis, l'épée tomba sur le sol en même temps que les cheveux de Dante qui disparurent, pris par le démon que Mitsuko avait invoqué un peu plus tôt.
Enfin, la jeune femme se mit à genoux, se mettant à la hauteur de Dante qui, visiblement était contraint de se laisser faire. Elle trempa ses canines dans son cou et but ce délicieux nectar de vie...hum...c'était délicieux...divin...
La jeune femme vida Dante de presque la totalité de son sang, n'aimant pas finir les restes. Il était devenu d'un blanc cadavérique et elle décida qu'elle devait l'achever. Elle lui murmura doucement à l'oreille :

"Mais puisque vous aimez tellement votre famille...je vous propose de la rejoindre car, après tout, votre quête de vengeance est inaccessible. Jamais vous ne deviendrez assez puissant pour me battre..."

Doucement, elle déposa un baiser sur la bouche de Dante, un simple baiser, juste ses lèvres qui effleuraient celles du jeune homme. Enfin, elle créa une boule d'énergie maléfique beaucoup plus grosse que ce qu'elle pouvait faire normalement puis lui envoya d'une distance minime en plein dans le torse. Dante finit sa course dans un mur déjà meurtri, son corps entrant légèrement dans celui-ci par la force du choc. Il ne bougeait plus et le rythme de sa respiration semblait être éteint à jamais.

La jeune femme se releva et sortit du monument religieux. Dans quelques jours, elle aurait complétement oublié cet homme...oui, c'était certain. Mais, encore une fois, les personnes à qui l'on faisait du mal étaient condamnées à toujours se souvenir de nous...


- -  - - - - - -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yinandyangpower.forumactif.com/t34197-mitsuko-taiji-stark
Invité
Invité

MessageSujet: Re: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   Dim 06 Mar 2011, 22:34

Incroyable , sa force était inimaginable : il lui avait fallu quelques secondes pour analyser une technique interdite et me la subtiliser ! Elle n'avait peut-être même pas ressenti le danger en voyant mon attaque , je me demandais même si elle avait éprouvé un quelconque sentiment en me voyant . Toujours est-il qu'une question me cognait dans la tête sans s'arrêter alors que j'étais submergé par le chagrin de mon premier échec : qu'est que j'ai foutu jusque là ? A défaut de la vaincre , j'aurais espéré faire jeu égal avec ou ne serait-ce que m'être approché de son niveau mais depuis tout ce temps , l'écart n'a fait que se creuser : j'étais toujours un simple insecte face à sa puissance qui avait réduit en poussière tout mon clan . Elle était bien la créature qui avait jeté la ruine et la discorde sur mon destin , cela je le compris lorsque sa chevelure devint noire et que le serpent du malin s'abattit sur elle pour lui conféré la même force que la mienne :

"Je suis vraiment désolée pour votre famille..."

J'étais troublé : elle n'avait donc aucune estime au point de me jeter cela à la figure , comme si ce que je voulais été des excuses ou je ne sais quelle autre compensation ? Je voulais juste savoir si je méritais ce qui m'était arrivé mais elle ne faisait que faire grandir hargne en moi , tant et si bien que je serrais mes poings rouges avec une telle force que le sang en coula et que des larmes perlèrent de mes yeux mystiques . La rage me faisait pousser un troisième œil sur le front , je devais utiliser la dernière arcane de magie noire qui pourrait l’annihiler pour de bon . Je concentrais toute ma puissance dans mes larmes et toute ma fougue dans mes yeux pour lancer ce sortilège mais ses mots vinrent troubler ma concentration :
Spoiler:
 

"expérience."

Quoi ? Elle n'était pas sérieuse en disant cela ?

le sort à fait que ce soit votre famille

Le sort ? De quel sorte de hasard parlait-elle ? Mon destin ne serait que le fruit du chaos pour elle ? Je n'existerais que par pur coïncidence d'après la vampire ?

je ne faisais que m'amuser

La violer , puis l'égorger et finir par l'étriper : c'est tout ce que je voulais ! Ma colère connaissait un nouveau stade , un niveau encore jamais égalé ! Je n'allais pas laisser cette sorcière impie crachait son venin à ma face comme si de rien n'était ! Je n'étais pas un simple jouet et je devais lui montrer ce qu'il en coûte de venir s'amuser avec la vie d'autrui ! Mais alors que je m’apprêtais à la faire taire , je sentis ma force s'amenuiser , elle me quittait peu à peu . Mon troisième œil de lumière vit sa clarté diminuer et je me mis alors à genoux , implorant le Seigneur en larmoyant à chaudes larmes :

- C'est donc là tout ce dont ... je suis capable ?
Spoiler:
 
"A genoux devant la reine des vampires..."

Je ne contrôlais plus mes mouvements ni mes émotions: elle se jouait de moi et je le sentais . Mais que faire face à un pouvoir qui défie toutes autorités ? Que faire face à une force qui soumet sans laisser de choix ? Elle s'approcha lentement de moi , en mon for intérieur je jurais , prêt à me passer mon couteau sous le cou si elle continuait à s'avancer vers mon corps à genoux mais quasiment inerte . Après avoir utiliser le Jigoku No Juin , il ne me restait que mes yeux larmoyants pour pleurer le triste sort que connaissait ma superbe chevelure . Chaque mèche , chaque cheveu coupé était comme une insulte à mon égard , cette femme n'avait aucun respect pour moi et elle le montrait . Je retenait mes larmes autant que je le pouvais , ne voulant pas lui offrir l'ultime plaisir de me voir plier face à ses supplices .
Une fois son macabre châtiment terminé , elle se mit face à moi et soudain , elle planta ses crocs dans mon cou . Je désirais plus que tout approcher mes deux bras pour lui saisir la nuque et la lui briser dans un ultime effort mais je n'avais plus la force nécessaire : je ne pouvais que me laisser faire , les bras ballants et le visage en larme . Elle se lassa de ma chair et de mon sang car une fois reput , elle s'éloigna de ma nuque ensanglantée pour me murmurer à l'oreille :

"Mais puisque vous aimez
tellement votre famille...je vous propose de la rejoindre car, après
tout, votre quête de vengeance est inaccessible. Jamais vous ne
deviendrez assez puissant pour me battre..."


Ces paroles resteront graver à tout jamais dans mon cœur , je n’oublierais jamais ce qui s'était passé ici . Je voulais dire quelque chose mais alors même qu'elle se leva , une boule de ténèbres se forma dans la paume de sa main . Je ne pouvais rien faire et c'est pour cela que mon corps qui gisait sur le sol froid du monument religieux il y a quelque seconde se trouvait profondément incrusté contre le mur en pierre blanche qui s'était entièrement fissuré à cause du choc . Mon cœur se mit à ralentir , mon souffle était coupé , je ne pouvais bouger que les yeux qui suivaient lentement la démarche de celle qui aura fini par avoir ma peau alors que je m'étais froidement accroché à la vie . Je fermais lentement les yeux , un goût étrange dans la bouche , un gout qui m'était familier . Une sensation qui rappelait la guerre , l'acier rouillé : l'odeur du sang .
Mon corps commençait à se rompre de toutes parts , mon mental était brisé et mon esprit s'échappait lentement par tous les pores de ma peau : j'étais mort . Mais je rouvris les yeux , et je me trouvais alors dans une salle noire , était-ce l'enfer qui m'ouvrait ses portes ? Une main pâle se posa sur mon épaule et lorsque je tournai la tête pour voir de qui il s'agissait , Azragal m'apparut et me dit :

- Dante , sache que si j'ai accepté de vivre avec toi , c'est parce qu'un jour je savais que ton corps finirait par m'appartenir . Ce jour est arriver mon ami

-...

Je ne pouvais m'adresser à lui , alors tout était perdu ? J'étais voué à l'échec et à errer dans le néant pour le reste de l'éternité . Le démon s'approcha de moi dans cet espace sombre , je voulais reculer mais je ne pu rien faire . Sa main se posa alors délicatement sur mon dos et lorsque sa joue toucha la mienne , je sentis les larmes couler sur son visage :

- Je t'offres une seconde chance , nous allons vivre sous la forme d'une entité unique Dante : ni ange , ni démon . Quelque chose de nouveau qui n'aura pour but que de se venger ...


Alors mécaniquement , mes bras saisirent Azragal que je serrais de plus en plus fort contre moi , si fort que son corps et le mien finir par ne former plus qu'un seul être , une créature différente des autres , une personne qui n'avait rien en commun avec le reste : l'être voué à la justice , à sa justice . Je rouvris les yeux , j'étais au centre de la pièce détruite et face à moi se tenait un seul miroir , un miroir qui reflétait mon apparence nouvelle : mes cheveux argentés étaient là , plus courts mais là , mes prunelles dorées aussi mais je semblais vraisemblablement plus mûr et plus grand , ma carrure avait pris une sacrée avancé tout comme ma musculature , je n'étais plus efféminé . Quant à ma tenue , un pantalon rouge surplombé par des ajouts noirs , un haut en kevlar noir et un long manteau rouge comme le sang . C'était donc ça le nouvelle être que j'étais :

- Je suis , Dante de Mallet ...
Spoiler:
 
Mes plaies étaient guéris , le Créateur m'offrait une seconde chance , il voulait me montrer la monstruosité des êtres malfaisant et avec quelle ardeur je devrais me battre à l'avenir . Je me mis à marcher pour sortir de ces lieux , laissant ma cape ensanglantée voler au gré du vent ...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Armageddon , Verset 1 [PV : Mitsu] [Fini]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hisa-Mitsu [ Fini ]
» Personnage prédéfini : Ayu Mitsu (Pris)
» Epic Armageddon [GW]
» [Validée]Godwrath D. Alexander [Fini]
» Petite tornade [fini]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le pouvoir du Yin et du Yang :: Les Mers & Les Océans :: Océan-